lundi 6 juillet 2015

Encore une salade qui fleure bon le soleil !

Voici un plat tel que je les aime lorsque je suis en vacances ou qu'il fait trop chaud pour cuisiner. Une salade vite faite, bien faite, et savoureuse. Que demander de plus ?

linguine au pesto et tomates confites

 

Salade de linguine au pesto et tomates rôties au four

pour 4 personnes :

- 350g de linguine

- 4 belles tranches de jambon de porc ibérique ou de pata negra

- 4 à 6 tomates selon la grosseur (ou 1 bocal de tomates rôties au four Sacla !)

- 4 belles cuillérées de pesto (recette maison ici)

- qqs copeaux de Parmiggiano Reggiano

- sel, poivre, huile d'olive

Laver et couper les tomates. Les déposer dans la lèchefrite.

Saler, poivrer et verser un filet d'huile d'olive. Mélanger.

Faire cuire à 180°pendant 30 mn environ. réserver.

Faire cuire les linguine dans un grand volume d'eau salée (3,5l et 35g de gros sel).

Les égoutter et les passer sous l'eau froide pour les rafraichir.

Découper le jambon en lamelles.

Mélanger tous les ingrédients et laisser reposer avant de servir.


lundi 10 septembre 2012

Laisse les gondoles à Venise !

Tout a commencé avec un déjeuner chez Drouant. Un déjeuner comme je les aime, dans un cadre chic et cosy fréquenté depuis des lustres par le Tout-Paris intellectuel, littéraire et artistique (ce jour-là, j'y ai rencontré Jean-Pierre Coffe). Ce déjeuner, dois-je l'avouer ?, ne me tentait pas vraiment au départ. Il faut dire qu'il était organisé par Bigard. Vous savez "Bigard, Bigard, ça c'est Bigard", cette ritournelle sur l'air de Sex bomb qui inondait les ondes radios il y a quelques années ? L'image un peu ringarde du vendeur de saucisses (certes plutôt pas mauvaises) commercialisées sous vide au supermarché.

Et puis, je me suis souvenue du carpaccio de bœuf Bigard, découvert et adopté l'été dernier, avec ses délicieux éclats de noisettes et sa marinade au vinaigre balsamique. Du coup, ni une, ni deux, je ne pouvais laisser passer un déjeuner au Drouant ! De toutes façons, c'est le genre d'invitation qui ne se refuse absolument pas - j'ai de l'éducation, moi Madame ! Eh bien, je dois dire que je n'ai eu aucun regret.

Le déjeuner, préparé avec deux nouveaux produits de la gamme - carpaccio et tartare au couteau - était vraiment très bon. La touche du chef y est peut-être pour quelque chose, certes, mais quand même ! On ne fait rien de bon avec du mauvais, non ?
Et puis, ce déjeuner a été l'occasion de revoir mes aprioris sur la marque.

J'ai ainsi appris qu'il s'agit d'une entreprise familiale basée à Quimperlé dans le Finistère : Mathieu Bigard, le petit-fils du fondateur, aujourd'hui dirigeant des produits élaborés du groupe, était là pour en témoigner. Lucien, son grand-père alors employé dans un abattoir de bovins, le rachète en 1968 et lui donne son nom 6 ans plus tard.

Ensuite que Bigard est non seulement une marque, mais aussi un groupe qui possède depuis 2009 deux autres marques également (re)connues : Charal et Socopa. Qu'il assure 40% de l'abattage des bovins en France et une part prépondérante de celle des porcins et des ovins, qu'il développe de nombreux produits cuisinés (comme les tripes à la mode de Caen) ou non (le steak haché, son produit phare), que sa force est de posséder une exigence de qualité et de traçabilité, non négligeable en ces temps de polémique sur l'abattage rituel. Bien sûr, je ne suis pas allée visiter un des sites d'abattage et je n'ai eu la possibilité que de croire sur parole M. Bigard et Lidwine, l'attachée de presse qui, elle, est allée à Quimperlé et a eu l'agréable surprise de découvrir un univers "très pro et très rassurant". Devrais-je en douter ? De toute façon, s'il y a des risques sanitaires à subir, c'est peut-être davantage après, entre l'abattoir et notre assiette, quand la chaine du froid n'est pas respectée, que les produits sont en vente hors date...

Alors, c'est vrai que mon dada est plutôt de privilégier l'élevage de qualité, les petits artisans bouchers qui connaissent leurs éleveurs, le marché, le local... et non les supermarchés et l'industrie agro-alimentaire. Ne croyez pas que je succombe aussi facilement pour autant (en échange d'un déjeuner au Drouant, quand même !)... Mais côté carpaccio, je dois reconnaître que l'achat sous vide en supermarché me séduit depuis des années : c'est nettement plus pratique, se garde quelques jours au frais, évite le tranchage par mes soins ou celui du boucher à qui je n'ai jamais osé demander de me préparer un carpaccio. Peut-être est-ce un tort d'ailleurs ?

Voilà donc comment m'est venue l'idée de cette petite entrée printanière, aux accents italiens, qui a sa place aussi bien sur un buffet qu'en amuse-bouche ou à l'apéro...

(photo à venir)

Petits rouleaux de bœuf à l'italienne

Pour 9 rouleaux :

- 190g de carpaccio pur bœuf Bigard aux éclats et huile de noisette et vinaigre balsamique (au pistou c'est pas mal non plus !)

- de la roquette

- des jeunes pousses d'épinard

- du basilic

- du persil plat

- de la ciboulette

- 6 pétales de tomates confites

- du parmesan frais

Laver et essorer les différentes herbes et salades.

Les déposer dans un saladier et les arroser de marinade.

Couper les pétales de tomates en fines bandes dans le sens de la longueur.

Sur une planche, poser une tranche de carpaccio.

Déposer sur la longueur, à 2 cm du bord, de la salade et des lamelles de tomates confites.

Rouler la tranche de bœuf en partant de la partie déjà garnie.

Faire de même avec les 8 autres tranches.

Disposer sur les assiettes de service.

Prélever des copeaux de parmesan à l'aide d'un couteau économe ou d'un rasoir à légume.

Parsemer les copeaux de parmesan et les éclats de noisette sur chaque rouleau.

Décorer avec quelques gouttes de marinade restante.

Réserver au frais avant de servir.

vendredi 14 mai 2010

Parce qu'il nous faut du soleil...

Avril nous a réchauffés le corps et les coeurs et voilà que mai nous congèle ! Alors que nous devrions être dans le jardin à apprécier un bon barbecue entre amis, nous volà blottis devant la cheminée, prêts à nous empiffrer d'une raclette ! "Que voulez-vous, 'y a plus d' saison, ma brave dame"...

Eh bien, moi je dis "halte aux tirs" ! Un apéro ensoleillé, c'est bon pour le moral et, peut-être même que ça pourrait faire revenir le soleil, qui sait ? Et, comme avec ce temps de chien, on a tendance à être flemmarde, je vous propose un apéro spécial produits tout faits (ou presque). Elle est pas belle, la vie ?

verrines_pesto_fromage_frais_tomates_s_ch_es_croquants__2_

Verrines du sud

pour 8 verrines :

- 8 cc de pesto maison (à varier, aux amandes et pistaches par exemple)

- 8 cc de fromage de chèvre frais (type Petit Billy) ou de vache (type Carré frais de gervais ou St Morêt)

- 8 pétales de tomates confites Sacla

- 12 croquets de Provence au pistou Sélection Carrefour

- sel, poivre

Dans un bol, écraser le fromage de chèvre frais à la fourchette. Assaisonner.

Découper en petits dés les pétales de tomates confites.

Déposer dans chaque verrine, à l'aide d'une cuiller à moka ou à café, une couche de fromage et une deuxième de tomates confites.

Emietter la valeur d'un demi-croquet puis recouvrir d'une couche de pesto.

Planter un croquet pour le décor.

Réserver une petite heure afin que chaque ingrédient s'imprègne des saveurs des autres et servir.

Bon week-end !

Posté par magkp à 10:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 3 juillet 2005

Un dîner entre copains

Le soleil est bel et bien là. Et avec lui, cette envie irrésistible de longues soirées au jardin. Et d’y accueillir vos invités.

 

Buffets colorés et savoureux à l’accent du Midi, petit dîner sympa, dans le style qui en jette sans se prendre la tête, ou bien barbecue de l’apéro au dessert, histoire de ne pas passer des heures derrière les fourneaux…, il existe mille et une façons de recevoir.

 

A vous de puiser dans les idées qui suivent pour que votre soirée soit la plus délicieuse possible.
Et si c’était ça, le paradis ?

 

 

buffet_ap_ro

 

Buffet apéritif coloré

 

Entre le salmorejo, le tartare de saumon, les verrines de guacamole et de crabe, le cake aux saveurs provençales, mon coeur balance ! Sans oublier les petits légumes crus à tremper dans une petite sauce cocktail citronnée, les olives et petits légumes marinés et le saucisson. Classiques, mais indispensables ! Voyez plutôt...

 

 salmorejo

 

Salmorejo 

 

- 800g de tomates pelées (en conserve, c'est plus rapide !)

 

- 1 gousse d'ail


- 200g de mie de pain rassis


- 125 ml d'huile d'olive


- 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin


- sel


- quelques dés de jambon Serrano


- quelques dés de feta marinée

 

Laisser tremper la mie de pain dans de l'eau, bien l'essorer.

 

Mixer (avec un pied mixeur ou au robot) les tomates avec l'ail. Ajouter le vinaigre, le sel, la moitié du pain tout en mixant.


Verser petit à petit l'huile d'olive et le pain restant.


Vous obtenez alors une soupe épaisse et lisse (sans grumeaux).


Servir très frais  en ajoutant, au besoin, des glaçons, à l'apéritif ou en plat pour un dîner d'été.

 

Originaire d'Andalousie, le salmorejo se consomme traditionnellement avec des dés de jambon Serrano et des œufs durs hachés. J'y ajoute des dés de feta pour son côté rafraichissant.

 

 tartare_de_saumon__1_

 

Tartare de saumon

 

Pour 10 mini plats à œufs,

 

- 150g de saumon cru frais (un petit pavé)


- 30g de saumon fumé


- 1/2 échalote


- 1 cuillère de câpres


- 1/4 citron


- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive


- sel, poivre

 

Couper les deux saumons en petits dés. Emincer très finement le citron, l'échalote et les câpres.

 

 

Mélanger tous les ingrédients et les arroser d'huile d'olive.

 

Assaisonner et répartir dans les plats.

 

Laisser au frais jusqu'à dégustation.

 

verres_de_crabe_et_gaspacho

 

Petits verres de crabe et guacamole

 

 

Pour 10 petits verres à vodka,

 

- 200g de guacamole


- 100g de crabe émietté


- 4 pétales de tomates confites

 

Déposer une bonne cuillère de crabe dans le fond du verre.

 

Ajouter deux cuillères de guacamole et décorer d'une demi pétale de tomate confite.

 

C'est tout et ça en jette !

 

 

cake_aux_saveurs_de_Provence

 

Cake aux saveurs provençales

 

- 150g de farine


- 1/2 sachet de levure


- 3 oeufs


- 90g de lait


- 40g d'huile d'olive (6 cuillères à soupe)


- 100g d'allumettes de canard fumé (ou, à défaut, 200g de dés de jambon)


- 15 tomates confites


- 150g de comté fraichement râpé


- 100g d'olives noires saumurées (de Nice)


- 2 bonnes cuillères de pistou

 

Préchauffer le four à 180°.

 

Mélanger la farine et la levure.

 

Incorporer 2 oeufs, puis le lait, le 3ème oeuf, l'huile d'olive, le pistou et le comté. Bien mélanger.

 

Ajouter les olives, les tomates confites et les allumettes de canard. Mélanger délicatement.


Verser dans un moule à cake. Enfourner pour 35 minutes.

 

Attendre 5 à 10 minutes avant de démouler (le cake se rétracte un peu pour un démoulage réussi).

 

Et encore...

 

Pour ce diner, nous n'étions que 6. Si vous êtes plus nombreux, vous pouvez ajouter à cet apéritif de la tapenade, de la thoïonade et de l'anchoiade à déguster sur des petits toasts de pain légèrement grillé.
Ces petites préparations peuvent aussi se servir avec des légumes curs tels que carottes, radis, choux-fleurs, tomates cerise...

 

Côté boisson, pensez aux glaçons incrustés d’une feuille de menthe, d’une framboise… Un cocktail, un bon pastis ou un champagne accompagnent parfaitement ce buffet.

 

Barbecue pour suivre…

 

Basse-côtes, merguez, saucisses, brochettes de dinde s'accompagnent à merveille de pommes-de-terre sous la cendre ou en robe des champs et des légumes grillés à la fleur de sel.

 

Misez sur des sauces, bourguignonne, béarnaise, moutarde, aux poivres... faites maison ou achetées toutes prêtes pour l'occasion. Et pour les pommes-de-terres, rien de tel qu'une sauce au fromage blanc, crème fraiche, moutarde, citron vert et ciboulette.

 

Légumes grillées à la fleur de sel

 

- 1 aubergine


- 3 courgettes


- 1 poivron rouge


- 1 poivron vert


- 6 tomates


- 6 cuillères d'huile d'olive


- fleur de sel

 

Couper tous les légumes (sauf les tomates) en gros cubes (en ayant pris soin d'enlever les pédoncules et les graines des aubergines et des poivrons).


Badigeonner tous les légumes d'huile d'olive et les faire griller au barbecue un quart d'heure en les retournant régulièrement. Les laisser tiédir.


Les recouper en morceaux plus petits et les verser dans un saladier. Les arroser d'huile d'olive et parsemer de fleur de sel. Déguster tiède ou froid.

 

Fromage ET desserts !

 

Difficile d'arrêter un choix quand on est bec sucré ! Surtout quand on n'est que 6 ! Cela a été donc tiramisu et tarte à la rhubarbe, deux grands classiques de mon répertoire, auxquels j'aurais pu ajouter papillotes de fruits d'été au barbecue et sauce au chocolat, tarte au chocolat de Michel Rostang, parfait glacé à la rhubarbe, flan à la noix de coco...

 

Photo_052

 

Et le décor ?

 

Pensez au décor de votre buffet. L’œil a besoin d'être séduit avant les papilles.


Ou bien vous jouez la carte de la couleur (imprimés provençaux rouges, jaunes…), ou bien vous optez pour une nappe blanche (même en papier) et achetez de belles serviettes (en papier toujours) aux imprimés de lavande ou d’olives.

 

Rassemblez joliment vos couverts ou les nouant avec une serviette par un ruban de raphia. Suivant votre région, choisissez brin de lavande ou feuilles d’olivier pour égayer la table.

 

Pour ma soirée de samedi, j'ai craqué pour du rouge (qui rappelle les tomates, le poivron...) et du vert (celui du gaspacho) : nappe en papier damassé rouge et serviettes en papier blanches imprimées d'un beau coquelicot.