lundi 15 juin 2015

On a toujours besoin d'un petit-pois chez soi !

Vous l'avez sans doute remarqué si vous arpentez les allées des marchés, la saison des petits-pois a bel et bien commencé.  Et avec elle, celle aussi des carottes et des oignons nouveaux. De quoi préparer de délicieuses jardinières de légumes ou encore ce grand classique de notre cuisine, les petits-pois à la française.

Un plat qui nécessite un peu de temps, à commencer par l'écossage, mais aussi la cuisson pour laquelle il faut compter 30 mn. Pas forcément facile donc. Pourtant mercredi midi, alors que je n'avais qu'une heure pour cuisiner et déjeuner, j'ai osé l'impensable (que les puristes me pardonnent) : j'ai préparé ce plat à l'autocuiseur et non à la cocotte en fonte comme d'habitude. Et bien, nous nous sommes régalés. Comme quoi ! Bien sûr, j'avais écossé les petits-pois la veille au soir (saine occupation des doigts en regardant la télé !). On peut même éplucher les autres légumes à l'avance et conserver le tout au frais jusqu'au lendemain. En 15 mn, le plat est ensuite préparé. Elle n'est pas belle, la vie ?

petits-pois à la française (7)

Petits-pois à la française

Pour 4 pers. :

- 1kg de petits-pois frais en gousses

- 2 carottes nouvelles

- 1 botte de petits oignons nouveaux (ou au moins 4)

- 1/2 laitue

- 100g de lard fumé

- 25g de beurre

- sel, poivre

Écosser les petits-pois.

Laver et gratter les carottes. Les détailler en rondelles.

Éplucher les oignons.

Couper le lard en lardons.

Faire revenir les lardons à feu doux pour laisser fondre le gras. S'il ne suffit pas,  ajouter le beurre. 

Ajouter les carottes et les petits-pois.

Laisser rapidement colorer.

Ajouter les oignons, la salade et un petit fond d'eau. Assaisonner.

Faire cuire 30 mn à couvert, à feu doux ou 8 mn à l'autocuiseur à partir de l'ébullition.

Posté par magkp à 08:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


lundi 12 janvier 2009

Un déjeuner de famille sans prétention

Quand nous recevons des invités en janvier, l'envie est grande de continuer sur la lancée des fêtes, avec des recettes plus élaborées que d'ordinaire. Pourtant, un certain ras-le-bol se fait ressentir: on aspire à des plats plus simples, moins festifs.

Ce week-end, j'ai donc opté pour un déjeuner simple mais néanmoins convivial.

Apéritif

Salade terre-mer

Coq au vin et gratin dauphinois

coq_au_vin_005

Fromages

Tarte tatin et crème fraiche

tarte_tatin_004

Café, palets et crêpes dentelle au chocolat Gavottes et petits palmiers

Salade terre-mer

par personne :

- 100g de mélange de jeunes pousses

- 2 noix de St Jacques

- 3 dés de foie gras (type Picard)

- 3 lamelles de magret de canard séché

- 3 tomates cerise

- 1/4 de poire

- de la vinaigrette (vinaigre balsamique, sel, 5 baies moulues, huile de noisette)

- 1 tranche de pain aux figues

- 1 noix de beurre

- 1 càc de farine

- sel, poivre

Laver et essorer la salade. La déposer dans une assiette.

Laver et sécher les tomates. Les couper en deux.

Peler et couper la poire en lamelles.

Ajouter les fruits et le magret de canard séché sur la salade.

Saler et poivrer les dés de foie gras. Les fariner. Les faire revenir 3 minutes dans une poêle à revêtement adhésif  sans matière grasse. Réserver au chaud.

Pendant ce temps, faire fondre le beurre dans une seconde poêle. Faire revenir les noix de Saint-Jacques 5 minutes, de tous côtés. Saler, poivrer.

Pendant ce temps aussi, faire griller le pain.

Arroser la salade de vinagrette. Ajouter le foie gras, les Saint-Jacques et le pain et servir.

PS : Désolée mais je n'ai pas pensé à prendre de photos de ce repas !

lundi 7 avril 2008

Ris de veau à la crème, pour fondre de plaisir...

Le ris de veau est un morceau trop rarement apprécié. Pourtant, son fondant le rend très agréable aussi bien dans une bouchée à la reine que seul, juste revenu dans un beurre noisette et accompagné de légumes.

Lors de notre escapade à la Côte Saint-Jacques, j'ai eu un coup de coeur pour son association avec des radis glacés pour le contraste de texture (fondant / croquant) et de saveurs (doux/poivré). Je me suis d'ailleurs empressée de cuisiner les radis roses de cette façon, la recette viendra prochainement.

Aujourd'hui, je vous propose deux autres recettes : l'une (légèrement modifiée) extraite de l'excellent Péché de gourmandise, l'autre de mon imagination. Mais d'ailleurs est-ce vraiment une recette, tant elle est simple et rapide ???

ris_de_veau__10_

Ris de veau sauce au vin blanc

pour 4 personnes:

- 2 beaux ris de veau ou 4 petits

- 30 cl de vin blanc sec (dans la recette originelle, un Riesling. Pour ma part, j'ai utilisé un sauvignon*)

- 2 cuillères à soupe de crème fraiche

- 50g + 100g de beurre

- 2 cuillères à soupe de farine

- sel, poivre

Laver les ris de veau.

Les déposer dans un casserole et les couvrir d'eau salée. Les faire cuire 12 minutes à partir de l'ébullition.

ris_de_veau__2_

Retirer les ris de veau à l'aide d'une écumoire. Les laisser refroidir un peu puis les ébarder (opération la plus délicate, l'idéal étant d'obtenir de beaux morceaux : pour ma part, ce n'est pas une réussite !). Les fariner.

ris_de_veau__5_

Dans une poêle, faire revenir les ris de veau dans 50g de beurre, à feu moyen, pendant 10 minutes environ. Vider la poêle. Les réserver au chaud.

ris_de_veau__8_

Dans la poêle non lavée, déglacer les sucs de cuisson avec le vin. Porter à ébullition et faire réduire de moitié.

Ajouter la crème puis le beurre en parcelles, petit à petit, en mélangeant bien pour obtenir une sauce onctueuse. Saler, poivrer.

Servir les ris de veau, nappés de sauce. Accompagner de tagliatelles.

Et avec un reste de ris de veau, voici une entrée toute simple, un peu rustique et néanmoins savoureuse ...

ris_de_veau__12_

Des jeunes pousses de laitue et d'épinards, de la mâche, des oeufs de caille durs, de la betterave et des dés de ris de veau tièdes, assaisonnés d'une sauce au vinaigre de framboise et à l'huile de noisette.

PS : Le sauvignon que j'ai utilisé provient du Domaine Michaud à Noyers sur Cher (41), cuvée Eclat de silex. Je vous recommande les vins de ce viticulteur d'un très bon rapport qualité-prix et notamment, les cuvées Ad vitam et Aeternam. Ces deux vins rouges dont le mélange de cépages cabernet et côt leur procurent un goût fruité, s'accordent à merveille aussi bien avec un beau plateau de charcuteries ou de fromages que des plats en sauce, comme un sauté de sanglier aux fruits rouges.

Posté par magkp à 09:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 1 avril 2006

Le printemps passe à table !

Quand on reçoit, pour la première fois, à déjeuner ses "beaux grands-parents" âgés de 90 ans, ayant voyagé trois heures en train, on se doit de les accueillir dignement ! Surtout quand ils sont accompagnés de belle-maman, fin cordon bleu !

Le choix du menu est alors stratégique : classique ou, plutôt conventionnel, mais pas trop afin d'en faire ressortir la personnalité de la cuisinière, en harmonie avec le temps (maussade avec quelques éclaircies !), riche en produits de saison.
Le temps de préparation importe aussi, surtout quand on a des enfants en bas-âge, un spectacle à l'école toute la matinée et des journées qui ne dépassent pas 24h ! Le tout est donc de préparer une bonne partie du repas la veille, afin d'en garder un minimum avant le déjeuner.
Sans vouloir me vanter, je pense m'en être pas trop mal sortie ! Même si j'avais prévu des macarons pour le café mais n'ai pas eu le temps de les confectionner, ni même le courage !

Le menu :

champagne et amuse-gueules chauds
(mini-friands à la saucisse, mini-tartelettes à la tomate, mini-tatin aux pommes et boudin noir)

~~~~
salade "retour de marché"

~~~~
noix de veau aux saveurs normandes (pommes et andouille de Vire), sauce au pommeau
fagot de haricots verts et mini-gratin aux deux pommes

~~~~
fromage, salade

~~~~
millefeuille croustillant de mousses (au chocolat noir et blanc) et framboises

~~~~
café et fritures du 1er avril



Les amuse-gueules ont été préparés depuis plusieurs jours (au fur et à mesure des chutes de pâte feuilletée, en fait) et congelés. Je vous conseille ce truc, c'est très pratique pour un apéritif improvisé.

Hier après-midi, j'ai préparé la noix de veau et l'ai cuite à la vapeur pendant 15 minutes (mi-cuisson).
J'ai également fait cuire les haricots verts à la vapeur (toujours dans la cocotte-minute) et les ai roulé dans de la poitrine fumée. Me suis aussi occupée des asperges, du gratin aux deux pommes (2/3 de pommes-de-terre, 1/3 de pommes), des mousses et des feuilles de brick.

En fin de matinée, aujourd'hui, il me restait à dresser les assiettes pour l'entrée, à finir de cuire, au four, la viande et le gratin (restait une vingtaine de minutes), à préparer la sauce au pommeau.
A la dernière minute, j'ai dressé le plateau de fromages et le dessert.

Salade "retour du marché"

salade_retour_de_march__001

pour 6 personnes :

- 12 asperges blanches ou violettes

- 150g de salade mélangée dont roquette

- 2 petites tomates fraiches ou en conserve (à l'huile, rôties au four Sacla)

- 6 crevettes cuites

- 6 cuillères à soupe de chair de crabe

- 6 oeufs de caille

- 12 copeaux de parmesan

- 1 orange

- 2 cuillères à soupe de crème fraiche

- 1 cuillère à soupe de mayonnaise

- 1 cuillère à soupe de vinaigre de Xérès

- 2 cuillères à soupe d'huile

- fleur de sel, poivre

La veille ou une bonne heure avant,

Eplucher les asperges (tailler le bout filandreux et ôter la peau sur toute la longueur).

Les déposer dans le panier vapeur de l'autocuiseur. Faire cuire 4 mn à partir du sifflement (temps variable selon les autocuiseurs).

Sortir les asperges et les déposer sur une feuille de papier absorbant.

Les mettre au frais une fois refroidies.

Faire cuire les oeufs de caille 3 minutes dans une casserole d'eau bouillante salée. Laisser refroidir. Les écailler.

Laver les tomates et les détailler en dés. Eplucher les crevettes en prenant soin de conserver la tête et la queue.

Dans un bol, mélanger la crème fraiche et la mayonnaise.

Préparer la vinaigrette, en laissant fondre la fleur de sel dans le vinaigre, en ajoutant le poivre, l'huile d'olive et une cuillère  de jus d'orange et en fouettant vigoureusement. Arroser la salade et bien mélanger.

Dans chaque assiette, déposer un peu de salade en rond (idéalement, dans un cercle). Ajouter une cuillère de miettes de crabe, puis une autre de dés de tomate. Oter le cercle. Poser sur l'ensemble une crevettes, deux asperges, un oeuf dur, deux copeaux de parmesan et
une petite cuillère de sauce crème.

Arroser de quelques gouttes de vinaigrette. Râper l'orange au-dessus de l'assiette.



Noix de veau aux pommes et à l'andouille de Vire

r_ti_de_veau_aux_saveurs_normandes_003

La recette est par ici.


Millefeuille croustillant aux deux chocolats : variante


millefeuille_croustillant_aux_deux_chocolats___variante_004

Même méthode que la version précédente, mais mousse au chocolat blanc parsemée de framboises à la place de la mousse au chocolat au lait.

pour la mousse au chocolat noir :

- 150g de chocolat noir de couverture

- 3 oeufs (jaunes et blancs en neige)

- 60g de beurre

- 45g de sucre

pour la mousse au chocolat blanc :

- 100g de chocolat blanc de couverture

- 1 oeuf (jaune et blanc en neige)

- 10 cl de crème fraiche fouettée (chantilly)

lundi 3 octobre 2005

Un dimanche en automne

Inspirée par un marché et un supermarché propices, me voici ce dimanche matin partie dans un petit repas qui sent bon la mousse des sous-bois !

Voyez plutôt :

- petite salade automnale pour commencer

- cailles mi-figues mi-raisins et fricassée de cêpes

- fromages

- amandine aux poires

Commençons par les cailles, rapides à cuire, mais plat qui demeure le plus long pour ce menu.

 

caille_mi_figue_mi_raison_0041

Cailles mi-figues mi-raisins

pour 3 personnes :

- 3 cailles

- 4 belles figues fraiches

- 1 grappe de raisin blanc

- 20 cl de Jurançon moelleux Clos Lapeyre

- 100g de beurre

- 1 cuillère à soupe de sauceline

- sel, poivre

Peler les grains de raisin, réserver. Peler également une figue, la couper en dés. Saler, poivrer l'intérieur des cailles, les farcir d'une noix de beurre et de dés de figues. Les trousser.

caf__et_vin_008Dans une petite cocotte ou une sauteuse, faire dorer les cailles de tous côtés dans un beurre bien chaud pendant 10 minutes environ. Saler, poivrer et les retirer. Sans rincer la sauteuse, en ajoutant seulement une noix de beurre , faire de même avec les figues et le raisin. Les retirer et les réserver.

Remettre les cailles, mouiller avec le vin. Monter le feu et laisser bouillir quelques secondes. Ajouter les fruits puis couvrir et laisser mijoter à feu moyen pendant 15 minutes.

Dresser les assiettes ou le plat de service en conservant le jus dans la sauteuse. Les réserver au chaud (dans le four par exemple).

Ajouter un peu de sauceline dans la sauteuse et laisser cuire jusqu'à ce que le jus devienne sirupeux. Napper les assiettes de sauce et servir avec une fricassée de cêpes ou une poêlée de champignons.

Et pour boire, le même vin, ce Jurançon excellent que nous nous procurons chez notre caviste "différentiel", absoluvins.com

Passons à la préparation de l'entrée...

salade_automnale_0051

Salade automnale

- un mélange de jeunes pousses de laitue blonde et rouge, de roquette et de cerfeuil

- des tomates cerise (les dernières du jardin, snif !)

- des filets de magret de canard séché

- des cerneaux de noix fraiches

- éventuellement, des oeufs de caille (je n'en avais pas mais c'est mieux !)

- 3 cuillères à soupe d'huile de noix

- 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin rouge

- sel, poivre

Faire cuire les oeufs de caille, dur ou mollet. Laver la salade et les tomates. Préparer la vinaigrette en mélangeant huile, vinaigre, sel, poivre.

Dans chaque assiette, répartir la salade, les tomates, les filets de magret de canard séché, les cerneaux de noix et, éventuellement, les oeufs coupés en deux. Arroser de vinaigrette et servir.

Et pour finir ce petit repas, un cappuccino s'impose !

caf__cappucino1

samedi 23 avril 2005

Rapide, copieux et bon !

En balade toute la journée histoire de profiter du beau temps, j'ai dû concocter un repas copieux, en peu de temps. Un rapide coup d'oeil dans le frigo, j'ai tout sous la main pour préparer une assiette jurassienne :

assiette_jurassienne_008

- de la salade, en l'occurence une laitue

- des tranches de jambon cru italien

- des pommes de terre nouvelles (ou pas d'ailleurs !)

- du morbier au lait cru

- une vinaigrette au vinaigre de framboise, huile, moutarde au cassis, sel, poivre

J'attrape rapidement la cocotte-minute et mets à cuire les pommes de terre en robe des champs.

Pendant ce temps, je prépare la vinaigrette et laisse la salade y faire trempette. Je coupe suffisament de lamelles de morbier qu'il y a de gourmands et les réserve dans un petit plat sabot.

Dans chaque assiette, je dispose un peu de salade et une à deux tranches de jambon. J'ajoute également un cornichon et quelques tranches de tomates pour faire plaisir à mon petit pirate !

Je fais fondre le fromage, une minute, au micro-ondes. Le four aurait été mieux, mais je n'ai pas le temps de le laisser préchauffer, l'heure tourne !

Une fois les pommes de terre cuites, je les pèle et les coupe en deux dans le sens de la longueur. Je les installe dans chaque assiette et les recouvre de morbier fondu. Et c'est tout ! Cela m'a pris, en tout et pour tout, 20 minutes maximum ( le plus long étant la cuisson des pommes de terre).

assiette_jurassienne_012

Servie avec un Arbois Pupillin (dégoté par mon amateur de vin préféré), voici une assiette plutôt sympa pour les amateurs de fromage que nous sommes.

Posté par magkp à 22:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,