lundi 27 août 2012

Un parfum venu de l'Est...

Devant la profusion de mirabelles, et après avoir confectionné 10 pots de confiture (malheureusement râtée - j'enrage) et une tarte pour le dessert, j'ai eu envie de préparer cette petite merveille de Lorraine en plat salé. Ce soir-là, j'avais des blancs de poulet au réfrigérateur et l'idée m'est alors venue de piquer tout ce petit monde sur des brochettes.

Une marinade aux saveurs de l'Est s'est évidemment imposée, à base de Melflor. Si vous n'êtes pas de la région, vous ne connaissez pas forcément le Melflor. Cette spécialité alsacienne créée en 1922 est un condiment à base de vinaigre d'alcool, de miel et d'infusion de plantes. Plus doux que le vinaigre d'alcool classique, il agrémente les salades et les crudités dans n'importe quel foyer alsacien ou lorrain !

Servies avec du riz, ces brochettes ont enchanté les becs salés-sucrés de la maison - autrement dit mon fils et moi !

brochettes_de_poulet_et_mirabelles__2_

Brochettes au poulet et mirabelles de Lorraine

pour 4 pers. :

- 4 blancs de poulet

- 16 mirabelles

- 2 cs de Melflor

- 2 cs d'huile de pépins de raisin

- thym

- sel, poivre

Couper les blancs de poulet en dés.

Laver, couper et dénoyauter les mirabelles en deux.

Embrocher dés de poulet et oreillons de mirabelles en alternance sur les pics à brochettes.

Les déposer dans un plat et ajouter l'assaisonnement.

Laisser mariner deux bonnes heures.

Faire cuire 5 à 10 mn au barbecue ou sous le grill du four.

NB : pour accentuer le côté sucré, vous pouvez ajouter une cuillère de miel à la marinade. Pour ma part, j'ai utilisé un confit de cidre. Pas mal, non plus même si, pour le coup, ça n'est pas vraiment de l'Est !

Posté par magkp à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 19 juin 2012

Vite fait et savoureux !

Je ne sais pas vous, mais moi, quand arrive le mois de juin, je suis débordée ! Voyages professionnels, articles à rendre avant de partir en congé, spectacles, concerts, fêtes des écoles, de la musique, du foot..., entre les semaines et les week-ends, j'ai bien du mal à voir le jour.

Du coup, je l'avoue, les repas en pâtissent un peu. Surtout les jours où le frigo est quasiment vide et que je n'ai pas le temps de le ravitailler...

Heureusement qu'il existe des produits malins à avoir sous la main ! Non, je ne parle pas de la conserve de raviolis achetée la semaine dernière, après des mois de menaces des enfant (alors que cela faisait au moins 15 ans que je n'en avais pas mangés !) mais de "kits idées recettes" de la marque Ducros. Vous savez celle qui se décarcasse depuis des lustres ! Je n'aime pas faire de pub sur ce blog mais j'aime parler de mes produits fétiches ou de nouveautés qui m'ont séduites. C'est le cas de celle-ci. Quatre recettes ont été imaginées pour les cuisinières en manque d'inspiration comprenant 6 doses d'herbes et d'épices pour réaliser un plat savoureux pour 4 personnes.

poulet au thym, romarin, miel et citron (2)

Bien sûr, vous allez me dire que ce kit est inutile et plus coûteux que les mêmes épices en grand flaconnage ! Certes ! N'empêche que pour les nanas comme moi qui n'aiment pas avoir dans leur placard un tas de produits qui ne servira qu'une fois (je ne parle pas de poivre, de sel ou de thym forcément !), voilà un kit malin qui vous permet de préparer un bon petit plat en un rien de temps et sans gâchis puisqu'avec des doses justement grammées. Pour les autres, plongez-vous dans cette recette : elle est simplement délicieuse. En tout cas, ce midi-là, chez nous, on s'est régalés !

Ah oui, j'oubliais : il va de soi qu'il vous faut au moins 4 cuisses de poulet ou une volaille entière (sortie tout droit du congélo), des pommes de terre, du miel et du citron. De toutes façons, en bonne working woman organisée, ce sont des bases que vous avez forcément à la maison en prévision, au cas où !

poulet au thym, romarin, miel et citron (8)

Poulet au thym, romarin, miel et citron

pour 4 à 6 personnes :

- 1 poulet fermier ou qs de cuisses de poulet

- 750g de pommes de terre

- 1 oignon rouge

- 1/2 cs + 1 cs d'huile d'olive

- 1 cs de jus de citron

- 1 pincée de zestes (facultatif)

- 2 cs de miel

- sel, poivre

- un kit épices et herbes ou :

- 1 cc de thym

- 1 cc de coriandre moulue

- 1 cc d'ail semoule

- 1 cc de paprika

- 1/2 cc de romarin

- 1 cc d'origan

Préchauffer le four à 200°.

Découper le poulet en morceaux.

Dans un plat creux, mélanger (avec les mains, c'est tellement bien !) le jus de citron, le zeste, la demi-cuillérée d'huile, le miel, le thym, la coriandre, la moitié de l'ail, du sel et du poivre. Ajouter les morceaux de poulet, bien remuer pour les enrober.

Laver, peler et couper les pommes de terre en 4 dans la longueur.

Eplucher et émincer l'oignon.

Dans un second plat creux, mélanger 1 cuillérée à soupe d'huile avec l'origan, le paprika, le romarin et l'ail restant. Saler, poivrer. Ajouter les pommes de terre et l'oignon en remuant bien pour les enrober.

Répartir les légumes dans la lèchefrite. Recouvrir des morceaux de poulet.

Enfourner et laisser cuire 45 mn en arrosant à mi-cuisson avec le jus rendu.

Servir sans attendre, agrémenté d'une salade verte.

jeudi 24 novembre 2011

Petites cocottes automnales

Vous arrive-t-il de réaliser un plat juste parce que vous avez envie de sortir telle ou telle vaisselle, d'utiliser tel ou tel accessoire ? Je dois avouer que, moi, oui. Quand j'ai reçu il y a quelques mois la trilogie de cocottes Le Creuset, je ne voyais plus que par des plats prune, mauve... Il y a quelques semaines, rebelote avec celles de Staub. Leur couleur orange me donnait envie de cuisiner un petit plat aux légumes d'automne, ce qui tombait plutôt bien vu la saison !

Des châtaignes ramassées un dimanche d'octobre, des pommes, des champignons et des escalopes de poulet Carré de boeuf : il ne m'en fallait pas plus pour concocter cette petite fricassée. Toute simple, elle se prépare en deux trois mouvements dans une sauteuse et se sert dans les cocottes juste pour faire joli ! C'était dimanche quand même !

fricassée de dinde aux champignons, marrons et pommes (2)

Fricassée d'automne

pour 4 personnes :

- 3 beaux blancs de poulet

- 3 pommes rustiques

- une trentaine de châtaignes grillées

- 200g de champignons de Paris

- 65g de beurre demi-sel

- sel, poivre

Tailler les blancs de poulets en gros bâtonnets.

Eplucher et couper les pommes en 8.

Brosser les champignons, les émincer.

Dans une poêle, faire fondre 25g de beurre. Y faire cuire les champignons une dizaine de minutes. Saler, poivrer. Débarrasser et réserver les champignons. 

Remettre 20g de beurre. Faire dorer le poulet. Débarrasser et réserver.

Faire fondre éventuellement 20g de beurre et faire dorer les pommes sur les deux faces.

Laver, effeuiller et ciseler le persil.

Ajouter les champignons, le poulet et les châtaignes grillées. Parsemer de persil. Saler, poivrer.

Servir sans attendre.

Bien sûr, vous pouvez remplacer le poulet par de la dinde, de la pintade ou encore du faisan, de la perdrix...

Posté par magkp à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 10 janvier 2011

Plats express pour le dîner

La volaille a l'avantage de cuire très rapidement. Autant en profiter les soirs de semaine lorsque l'on est pressée.

Chic et rapide, le magret de canard, sauce au cassis (ou aux myrtilles)

Poêler le magret de canard à feu vif 2 minutes côté peau. Oter la graisse. Retourner et marquer 2 minutes également la seconde face. Réduire le feu et laisser cuire encore 5 à 6 minutes.

Trancher le magret et réserver sous une feuille de papier aluminium.

Vider la poêle, mais ne pas la rincer. Verser le sang rendu à la découpe dans la poêle, ajouter deux cuillérées de crème crue, une autre de confiture de cassis (ou de myrtilles). Mélanger et réchauffer à feu doux. Servir aussitôt.

Escalope de poulet façon basquaise

Poêler les escalopes sur les deux faces.

Ajouter deux poivrons verts et un oignon émincés. Laisser colorer quelques instants.

Verser une boite de tomates pelées (à défaut de bonnes tomates du jardin). Assaisonner.

Réduire le feu et laisser mijoter à couvert 30 bonnes minutes (les poivrons dovent être bien tendres).

Servir avec un riz blanc.

Magret de canard grillé au poivre vert

Poêler le magret de canard à feu vif 2 minutes côté peau. Oter la graisse. Retourner et marquer 2 minutes également la seconde face. Réduire le feu et laisser cuire encore 5 à 6 minutes.

Le découper en tranches fines et le réserver dans une feuille d'aluminium.

Dans la poêle, gratter les sucs avec le sang rendu à la découpe et déglacer le tout avec de la crème fraiche et des grains de poivre vert.

Laisser chauffer quelques secondes et servir avec le magret et, éventuellement, des mangue sautées.

Posté par magkp à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 27 avril 2009

Des brochettes comme au resto japonais

On pourrait presque le classer dans la cuisine de placard, ce petit plat rapide à réaliser et qui plaît à coup sûr à tout le monde, surtout aux enfants !

Un soir où je ne savais pas quoi préparer, après un rapide coup d'oeil dans le frigo et les placards, j'ai attrapé tout ce qui me tentait et me suis lancée !

J'ai préparé des marinades selon mon inspiration (japonaise, provençale...), j'ai détaillé des escalopes de poulet (ça peut être de la dinde) en lanières, les ai enfilés sur des pics en bois en les alternant avec des tomates, des champignons.. J'ai laissé mariner une bonne demi-heure, le temps de préparer un riz blanc et j'ai poêlé ces petites brochettes quelques minutes, au dernier moment.

Cela vous tente ? Alors à vous de jouer !

brochettes_de_dinde_fa_on_yakitori__3_

Brochettes de dinde (ou de poulet) façon Yakitori

Pour 4 personnes :

brochettes aux saveurs du sud :

- 1 escalope de dinde ou 1 blanc de poulet

- qqs pétales de tomates séchées

- 2 càs d'huile d'olive

- 1 càs de vinaigre balsamique

- 1 càs d'Arôme Saveur de Maggi

- 1 pincée d'origan séché

- 1 pincée de thym

- 1 pincée de piment d'Espelette

- très peu de fleur de sel

- du 5 baies moulues

brochettes "soleil levant" :

- 1 escalope de dinde ou 1 blanc de poulet

- qqs gros champignons de Paris bruns ou blancs

- 2 càs de graines de sésame blanc

- 1 càs d'huile de sésame (à défaut d'olive)

- 2 càs de sauce de soja

- 1 càs de vinaigre de riz

- très peu de fleur de sel

- du 5 baies moulues

brochettes aux agrumes :

- 1 escalope de dinde ou 1 blanc de poulet

- 2 càs de mélange Ducros gingembre-zestes d'agrumes

- 2 càs d'huile d'olive

- 1 càs de vinaigre balsamique

- 1 càs de sauce Worcestershire

- très peu de fleur de sel

- du 5 baies moulues

Couper les pieds des champignons. Les passer sous l'eau rapidement en les frottant. Les sécher. Les couper en 4.

Détailler les escalopes en lanières d'env. 1x 10cm.

Sur des pics à brochettes japonaises en bambou de 10 cm, enfiler en accrodéon la lanière de volaille en l'alternant avec un morceau de champignon ou un pétale de tomate (selon les brochettes).

Faire autant de brochettes que de lanières de volaille.

Parsemer les brochettes "soleil levant" de sésame, celles aux agrumes du mélange gingembre-agrumes.

Préparer les 3 marinades en mélangeant tous les ingrédients restants dans 3 plats creux.

Réserver les brochettes dans la marinade 1/2 heure minimum, au réfrigérateur (plus si vous le souhaitez).

brochettes_de_dinde_fa_on_yakitori__2_

Saisir les brochettes à feu vif dans 3 poêles à revêtement en téflon, bien chaudes. Baisser le feu à moyen et laisser cuire 10 minutes environ en tournant de temps en temps.

Servir avec un riz blanc arrosé de sauce soja ou d'Arôme Saveur.

NB : on peut très bien remplacer les pétales de tomates séchées par des tomates cerise.

vendredi 27 mars 2009

Un dîner à 4 mains (légèrement potelées !)

Voilà de quoi plaire aux enfants et réjouir les parents ! Un dîner vite préparé, facile à confectionner pour les enfants et qui remporte à coup sûr, un franc succès : cordon bleu et purée de pommes de terre, maison bien sûr.

Pour ce repas, on s'attaque d'abord à la purée dont le temps de cuissson est un peu plus long (mais tellement rapide grâce à la cocotte-minute) puis on laisse faire les enfants pour la préparation des cordons bleus, excepté pour la cuisson si ce sont de jeunes chefs. Celle-ci nous laisse le temps de finir la purée avant de passer à table !

Si la purée de pommes de terre paraît facile à réaliser, il n'en demeure pas moins que, selon la méthode et la qualité des pommes de terre, le résultat peut être bien différent. Au-delà de cet aspect technique, certains la préfèrent bien lisse, d'autres d'un aspect plus écrasé telle une embeurrée... A vous d'adapter votre purée selon vos goûts et ceux de vos hôtes !

cordon_bleu_et_pur_e_de_pomme_de_terre

Purée de pommes de terre

pour 4 personnes :

- 1 kg de pommes de terre à chair fondante (bintje, monalisa, samba ou, comme Joël Robuchon, ratte)

- 20g de gros sel pour 2 litres d'eau

- 150 à 250g de beurre demi-sel

- 150g de crème fraiche

- noix de muscade (facultatif)

Laver les pommes de terre. Ne pas les peler (normalement, car c'est meilleur, mais je pèle très souvent les pommes de terre pour gagner du temps et parce que c'est moins galère de les éplucher crues que cuites - enfin, ça n'est qu'un avis personnel !).

Dans une cocotte-minute, faire cuire les pommes de terre dans 2 litres d'eau froide salée, départ à froid, pendant 15 minutes à partir de l'ébullition. (Pas d'eau chaude donc mais de l'eau froide pour que la chaleur pénètre doucement à l’intérieur des pommes de terre, et évite ainsi que l’extérieur ne cuise plus vite que le centre).

Quand elles sont cuites (c'est-à-dire qu'on peut les transpercer aisément avec un couteau, mais qu'elles se tiennent encore), les sortir de la cocotte et les égoutter (sans les rincer).

Réserver une louche d'eau de cuisson et jeter le reste.

Peler rapidement les pommes de terre et les réserver au fur et à mesure dans la cocotte encore chaude, sous le couvercle pour conserver la chaleur.

Ecraser la pulpe directement dans la cocotte (car elle est encore chaude et va maintenir la purée à bonne température) au presse-purée à main ou préférer le moulin à légume pour un résultat plus lisse.

Tout en mélangeant à la cuillère en bois (pas de métal au risque de rendre la purée élastique), ajouter au fur et à mesure un peu d'eau de cuisson pour détendre la purée (c'est facultatif mais donne de bons résultats), puis le beurre en parcelles tempéré et la crème légèrement chauffée.

Servir sans attendre.

Cordon bleu

pour 4 personnes :

- 4 escalopes de poulet (ou de dinde) fines et larges

- 8 tranches de pancetta ou 4 de jambon cru (de pays, serrano...selon les budgets !)

- 4 belles tranches d'emmental

- 1 oeuf

- 4 cuillères à soupe de farine

- 1 cuillère à soupe de farine de noisette (facultatif)

- 30g de beurre

- sel, poivre

Battre l'oeuf à la fourchette, dans une assiette creuse.

Verser la farine dans une seconde assiette creuse.

Réserver les deux assiettes à portée de main.

Sur une planche, déposer bien à plat une escalope de poulet .

La recouvrir d'une couche de pancetta puis d'une d'emmental.

Plier en deux et maintenir éventuellement fermé avec un pic en bois

Tremper successivement le cordon bleu dans l'oeuf puis dans les farines en veillant à bien enrober la volaille lors des deux opérations.

Procéder de même avec les 3 autres escalopes.

Faire chauffer le beurre dans une poêle. Lorsqu'il mousse et s'arrête de chanter, y faire dorer les cordons bleus sur les deux faces. Laisser cuire à feu moyen 15 bonnes minutes en retournant à mi-cuisson (à adapter en fonction de l'épaisseur des cordons).

Déguster avec la purée et une bonne salade.

Posté par magkp à 08:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 12 mars 2006

Un parfum d'Inde dans la cuisine...

Pourquoi ai-je acheté ces morceaux de sauté de porc, en début de semaine ? Pas plus emballée que ça, mais, une fois dans le frigo, il fallait bien les cuisiner !

curry_de_porc_001

Curry de porc

J'ai commencé par faire revenir les morceaux de pointe sans os de porc avec un oignon émincé et puis, je ne sais pourquoi, j'ai attrapé le flacon de curry, et me voilà partie à saupoudrer la viande de cette poudre jaune, à y ajouter une poignée de raisins blonds et une pomme découpée en dés. Un peu de crème fraiche et/ou de crème de coco, le couvercle sur la sauteuse et une petite heure à mijoter à feu doux. Servi avec un riz basmati, c'était tout simple, mais qu'est-ce que c'était bon... Peut-on appeler ce plat, un curry ?

Et sa version au poulet accompagnée d'un mélang de riz sauvage et riz blanc...

curry_de_poulet