lundi 31 mars 2014

Poisson d'avril !

Du poisson pour un premier avril. Normal, non ? Vous allez vous dire qu'en ce moment, je ne vous propose que des plats aux saveurs lointaines. Oui, je sais, et je l'assume complètement. Les envies, ça ne se commande pas !

Le curry de poisson est un plat très rapide à réaliser. Privilégiez un poisson blanc qui se tient comme de la queue de lotte ou du cabillaud. Choisissez une pâte de curry jaune ou ou du curry en poudre de qualité. Les Thaïlandais partent généralement sur une base d'une cuillérée à soupe par personne. A la maison, ça fait de trop. A vous de revoir, donc, les proportions selon vos goûts et vos habitudes. Vous pouvez également ajouter une gousse d'ail, un petit piment, du poivre si vous aimez les plats très relevés.

Quant au risotto, je suis partie des petites pâtes qui ressemblent trait pour trait au riz, les risoni. D'où mon envie de les cuire de cette façon. Appelées aussi orzo, elles sont sans doute les ancêtres des premières pâtes sèches réalisées dans les communautés juives de Palestine dès le 3ème siècle. Des pâtes qui vont s’exporter sous le nom de ‘fidaws’, dans le monde arabe à partir du 9ème siècle, puis en Allemagne et dans le nord de la France, mais aussi en Sicile et en Espagne. Confectionnées à base de semoule de blé dur (triticum durum) mélangée à de l’eau et du sel, ces pâtes sont façonnées entre les doigts à la taille d’un grain de blé, avec des extrémités plus fines que le centre, puis séchées au soleil. Elles sont généralement cuites dans des bouillons ou des ragoûts pour apporter de la consistance au plat. Ces pâtes sont aujourd'hui commercialisées sous le nom d’Avoines chez Alpina et Risetti chez Panzani.

risotto de rizetti et curry de queue de lotte au lait de coco (2)

shopping : torchon Jean Vier

Risotto de risoni et curry de lotte

Pour 4 personnes

Préparation 10min

Cuisson 15min

1 gros oignon

600g de queue de lotte

25 cl de crème de coco

1 cs de pâte de curry jaune (à base de curcuma, à défaut 1cs de curry en poudre)

400g de risoni

50 cl de bouillon de poule

75g de beurre

75g de parmesan

brins de coriandre (facultatif)

2 cs d'huile

sel, poivre

Eplucher et émincer l'oignon.

Dans une casserole, en faire revenir la moitié dans le beurre bien chaud. Ajouter les risoni. Verser le bouillon petit à petit comme pour un risotto. Laisser cuire jusqu’à complète absorption selon le temps indiqué sur le paquet de pâtes

Pendant ce temps, découper la queue de lotte en gros dés.

Dans une cocotte ou un sautoir, faire rapidement revenir le reste d'oignon émincé et les morceaux de lotte dans l'huile bien chaude.

Verser la crème de coco. Ajouter la pâte de curry, bien mélanger. Saler. Laisser mijoter à couvert 15 mn.

En fin de cuisson, ajouter éventuellement des brins de coriandre.

En fin de cuisson du risotto, ajouter le parmesan et le beurre restant. Mélanger vivement, rectifier l’assaisonnement et servir avec le curry de lotte.

Posté par magkp à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 12 septembre 2008

Destination le Pays Basque

Cet été, en lisant un Mode & Travaux, j'ai été attirée par cette soupe de poissons basque que je ne connaissais pas du tout, appelée Ttoro (prononcez tioro).
Puis-je dire sans m'attirer les foudres que ce plat est au Pays Basque ce que la bouillabaisse est à Marseille ? C'est qu'il s'agit d'une soupe  que les femmes de pêcheurs avaient l'habitude de réaliser au retour de pêche.
Ce plat, certes coûteux, est savoureux et a plu aux petits comme aux plus grands. A refaire donc !

ttoro__4_

Ttoro

pour 6 personnes :

- 500g de lotte en tranches

- 500g de merlu en tranches

- 500g de congre en tranches

- 12 langoustines crues

- 1l de moules crues

- les têtes des poissons (n'oubliez pas de les demander au possionnier !)

- 1,5l d'eau

- 0,5l de vin blanc sec

- 4 tomates concassées (en conserve ou fraiches)

- 2 gousses d'ail

- 2 oignons

- 1 bouquet garni (persil, laurier et thym)

- huile d'olive

- sel, poivre et piment d'Espelette

- 1/2 baguette légèrement rassis

Emincer les oignons.

Dans une cocotte, les faire blondir dans de l'huile d'olive.

Ajouter les tomates, les têtes de poisson, l'eau, le vin blanc, l'ail, le bouquet garni, le sel, le poivre et le piment d'Espelette.

Faire cuire à couvert, doucement, 1 heure.

Pendant ce temps, laver et gratter les moules avec soin.

Une fois l'heure écoulée, passer le bouillon au chinois.

Dans une cocotte en fonte, faire revenir les tranches de poisson dans de l'huile d'olive (en plusieurs fois, si nécessaire). Saler et poivrer légèrement.

Verser le bouillon filtré et faire cuire 15 minutes, à couvert, sur feu moyen.

Pendant ce temps, préparer des croûtons : faire griller des tranches de baguettes frottées d'ail.

Au bout de 10 minutes, ajouter les langoustines et poursuivre la cuisson.

Servir bien chaud avec les croûtons. Accompagner éventuellement de pommes de terre vapeur pour en faire un plat complet.

Nota : nous avons accompagné cette soupe d'un vin blanc de Touraine : un sauvignon plus exactement, "Prestige d'Octavie" cuvée 2007, du Domaine Octavie à Oisly (41).
Nous avons découvert ce domaine cet été lors de nos vacances où nous avons été accueillis par Isabelle Rouballay, vigneron indépendant qui travaille dans une démarche qualité Terra Vitis (dans le respect de l'nevironnement), tout comme son confrère voisin
Thierry Michaud.
"La cuvée Prestige d'Octavie issue de vieilles vignes de Sauvignon donne un vin sec, gras, tout en rondeur qui charme par ses arômes subtils d'agrumes et de fleurs blanches : une vague de délicatesse et de finesse." Une parfaite association !

****

EVENEMENT : L'Univers de Mag, partenaire de

CenF2008_logo

Posté par magkp à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,