samedi 8 avril 2017

Déjà Pâques ? Mais qu'allons-nous manger ?

Je ne sais pas vous, mais, moi, j'ai l'impression qu'hier, c'était Noël. Et voilà que nous sommes déjà à Pâques. Pâques qui sonnent l'heure de l'agneau, du chocolat, mais aussi des produits de ce début de printemps : poisson et fruits de mer, comme la moussette, ce tourteau juvénile péché au large de nos côtes, ou encore les coquilles Saint-Jacques, les asperges, les radis et autres légumes nouveaux... J'adore !

lapin de Pâques en chocolat (14)

L'agneau pascal

Mais pourquoi l'agneau vous dites-vous ? Simplement parce qu'il est le symbole de sacrifice et d’obéissance dans les religions juives et chrétiennes. Et cela tombe plutôt bien car c'est aussi à cette époque que l'agneau âgé de 4/6 mois commence à offrir une viande au meilleur d’elle-même. Enfin, l'agneau de lait ou bien celui nourri de compléments alimentaires car, pour ce qui est de l'agneau de pré-salé, c'est encore trop tôt. L'herbe n'est encore pas suffisante pour le nourrir correctement. Mieux vaut attendre l'été et jusqu'à Noël pour déguster cet agneau de plein air. Forcément, je vous conseille l'agneau élevé dans les prés-salés de la Baie du Mont-Saint-Michel et de l’Ouest Cotentin et vous invite à relire ce billet consacré à une éleveuse pas comme les autres.

Du lard ou du cochon

Si cette tradition d'agneau pascal remonte au Moyen-âge, dans nos campagnes, c’était plutôt le porc qui faisait son entrée pour Pâques. Couronné de lauriers et de fleurs, il était même béni lors de la messe de Pâques dans certains coins comme en Bresse. En Bourgogne, on le dégustait ce jour-là sous forme de jambon persillé, en Gascogne, de saucisson. Dans le Berry et en Touraine, on servait et on sert encore un pâté de Pâques, à base de porc et d’œufs durs, en croûte de pâte feuilletée ou brisée.

… Et des œufs !

Sans doute parce qu’il symbolise la vie et la renaissance, l’œuf devient une offrande pascal dès le XIIème siècle, puis l’apanage de la cour et de la noblesse jusqu’à la Révolution. On le grave, on le recouvre d’or… Jusqu’à l’invention du chocolat à croquer des frères Fry en 1847. Désormais, la bourgeoisie ne se contente plus de boire du chocolat, elle le croque, y compris à Pâques.

Il faut dire qu’après le Carême, les œufs se sont entassés dans les provisions des ménages et les offrir permet de les écouler. Raison pour laquelle aussi les gâteaux riches en œufs reviennent à Pâques. Brioche tressée en Lorraine, « campalini » (couronne surmonté d’œufs) en Corse, « pacaude » (galette briochée) en Vendée, « couve de Crest » (gâteau de pâte sablée en forme de nid parfumé aux écorces d’oranges) dans le Dauphiné ou encore « lamala » (génoise en forme d’agneau) en Alsace, aucune région n’échappe à son gâteau pascal. Et ça n’est pas pour nous déplaire !

Au menu

Palourdes gratinées

Verrines de moussette

et pesto de fanes de radis

pesto de radis (4)

***

Saint-Jacques de Normandie Label Rouge en carpaccio

Saint-Jacques en carpaccio (3)

***

Gigot d'agneau rôti au thym, gratin dauphinois et poêlée d'asperges vertes

gratin dauphinois (12)

ou

Skrei et saumon aux petits légumes

20160208_144453

***

Fromages et laitue

***

Pavlova

pavlova (9)

Et vous qu'allez-vous préparez pour le déjeuner de Pâques ?

Joyeuses Pâques !

table prune et fleurs de prunier (8)


samedi 11 février 2017

Un dessert à partager en amoureux... ou pas !

Le 24 décembre, je cherchais un dessert à la fois léger et festif. J'avais pas mal de blancs d'oeufs à utiliser, j'étais allée chercher de la crème crue à la ferme voisine et une corbeille de fruits exotiques me tendait les bras. La pavlova, que je souhaitais tester depuis belles lurettes, semblait avoir tout naturellement sa place au Réveillon de Noël.

Sans regret ! Ce dessert est un vrai épate Belle-mère...ou amoureux ! A dresser en forme de coeur à partager avec votre Roméo pour votre dîner de Saint-Valentin ou bien en version individuelle ou familiale, selon la circonstance.

Un délice que je compte bien décliner cet été avec les fraises ou les framboises du jardin.

pavlova (9)

Pavlova aux fruits exotiques

Pour 8 personnes :

- 120 g de blancs d'oeufs (4)

- 120 g de sucre cristal (on peut réduire à 100 g)

- 120 g de sucre glace (idem)

- 1 cc de vinaigre blanc

- 1 cs de fécule de maïs

- 30 cl de crème crue de Normandie (ou d'ailleurs !)

- 1 mangue

- 1 kiwi

- 1 orange

- 1 fruit de la passion

Monter les blancs en neige avec le vinaigre.

Lorsqu'ils commencent à prendre, ajouter petit à petit les sucres et la Maïzena préalablement mélangés. Stopper le fouet lorsque les blancs forment un bec d'oiseau.

pavlova (3)

Déposer la meringue en un cercle de 20 cm de diamètre sur une tôle perforée recouverte d'un Silpat ou d'une feuille de papier sulfurisé. Pour un rond bien net, se servir éventuellement d'un cercle à retirer avant cuisson.

Creuser légèrement le centre afin de former un bord sur le pourtour.

Faire sécher la meringue dans un four préchauffé à 120°en chaleur tournante pendant 15 mn. Baisser le four à 95° et poursuivre pendant 1h15.

Laisser la meringue dans le four éteint encore 1 heure.

Conserver la meringue à température ambiante (surtout pas de réfrigérateur !) maximum 24 heures.

pavlova (5) pavlova (6)

Une heure avant de servir la pavlova, fouetter la crème.

Recouvrir la meringue de crème fouettée. Réserver au frais.

Découper la mangue et le kiwi en dés. Prélever les suprêmes des oranges. Réserver les fruits filmés au frais.

Au moment de servir, répartir les fruits sur la chantilly.

Couper le fruit de la passion en deux, recueillir la pulpe et la verser sur la pavlova. Servir.

pavlova (7)

NB : Le vinaigre et la maïzena ne sont pas nécessaires dans une meringue, mais ils apportent à la pavlova un côté croustillant à l'extérieur et moelleux à l'intérieur. Le vinaigre peut être remplacé par du jus de citron.

lundi 6 février 2017

On se met au vert ?

Il y a deux - trois ans, le chou kale s'est emparé des blogs de cuisine et de nos étals. Une vogue végétarienne et bien-être (que dis-je, "healthy" !) pour un chou frisé très courant dans nos campagnes que l'on cultive depuis des lustres et que l'on donne volontiers au lapin tant il est coriace ! Bon vous l'aurez compris, je n'aime pas trop le chou kale, et encore moins les effets de mode ! Produit detox par excellence, ce chou se consomme néanmoins cru, en smoothie ou en salade bien macéré et massé pour l’attendrir, ou encore cuisiné dans une quiche, une soupe, un sauté... et même en chips. Il se marie au citron, à l’ail, aux fruits secs (notamment les noisettes), aux pommes de terre, aux pâtes, au jambon cru...

Pour les besoins d'un article à l'époque, j'avais imaginé quelques recettes, dont cette salade quelque peu asiatique. Comme c'est la pleine saison de ce chou récolté jusqu'en mars mais aussi des kiwis de l'Adour, cette AOP française qui mérite qu'on s'y intéresse, je me suis dit que cette petite salade pourrait faire le bonheur d'un de mes lecteurs...

salade de chou kale, pousses de soja et kiwis (4)

Salade de chou kale

- 4 ou 5 feuilles de chou kale

- 1 kiwi

- 1 petite boite de harigots mungo ou pousses de soja

- 3 cs d'huile de sésame (ou de noisette)

- 1 cs de vinaigre de riz (ou de jus de citron)

- 2 cs de miel

- 2 cs de jus d'orange

- sel, poivre

Eplucher le chou kale en éliminant la côte centrale de chaque feuille, le laver soigneusement et l'essorer.

Emincer les feuilles finement.

Dans un saladier, préparer la vinaigrette en versant le vinaigre, le sel, le poivre. Mélanger. Ajouter le miel, le jus d'orange et l'huile. Fouetter bien.

Ajouter le chou et remuer avec les mains pour bien l'imprégner et le ramollir un peu.

Réserver au frais une demi-heure.

Eplucher le kiwi et le trancher finement.

L'ajouter à la salade, ainsi que les pousses de soja égouttées.

Mélanger et servir.

PS : Pour un plat complet, vous pouvez y ajouter des tranches de pommes de terre cuites en robe des champs et des lamelles de jambon cru.

lundi 5 décembre 2005

Dites-moi qui vous êtes...

... je vous dirai ce que vous pouvez cuisiner !

Que vous soyez fauchée, pressée, débutante en cuisine ou encore du genre prévoyante, il y a forcément un menu qui vous correspond le mieux.

En suivant à la lettre mes menus ou en composant vous-même votre repas à partir de toutes les suggestions du dossier spécial Noël, vous remporterez, à tous les coups, un vif succès !

Le menu économique

Vous ne souhaitez pas casser votre tirelire pour le réveillon de Noël et souhaitez néanmoins réunir votre famille ? Voici un menu où vous pourrez tirer votre épingle du jeu. Profitez des vacances pour préparer les truffes avec les enfants.

cocktail maison (jus de fruit/gin/un trait de grenadine)

feuilletés

~~~

terrine de poisson sauce à la crème citronnée

~~~~

daube de bœuf aux fruits rougesprofiteroles__3_

et son gratin dauphinois

~~~

fromages

~~~

profiteroles express

ou sa version ‘fait maison’

~~~

café et truffes maison

~~~

Terrine de poisson

- 1 kg de poisson (mélange ou non de lotte, saumon...)

- 6 œufs

- 1 petite boite de concentré de tomate

- 1 louche de crème fraiche

- du court-bouillon (sachet ou tablette)

Faire cuire le poisson au court-bouillon.

Préchauffer le four à 180°.

Egoutter le poisson, l'éplucher et l'émietter. Y incorporer les œufs battus en omelette et les autres ingrédients. Bien mélanger.

Verser dans un moule à savarin ou à cake beurré. Faire cuire une heure environ à four bien chaud.

Réchauffer dans le moule avant le repas. Démouler sur un plat de service et le présenter avec une sauce à base de crème et de citron.

Peut aussi se déguster froid avec une mayonnaise ou une sauce cocktail.

~~~~~~~~~~~~~

Le menu "dernière minute"

Vous travaillez le jour du réveillon et n'aurez pas forcément le temps de passer des heures aux fourneaux ? Faites un tour au marché ou chez les commerçants de votre quartier et, en un minimum de temps, concoctez un petit repas très festif. Le tour est joué !

champagne et toasts au foie gras

~~~

plateau de fruits de mer

ribambelles de pains spéciaux

beurre salé, mayonnaise et vinaigre à l'échalote

~~~

magret de canard aux airelles

fricassée de champignons

haricots verts

~~~

fromage, salade

~~~

salade de fruits au champagne rosé

~~~

café et petits gâteaux secs

~~~

Magret de canard aux airelles

Entailler à plusieurs endroits la peau des magrets. Les faire dorer dans une poêle, côté peau quelques minutes. Jeter le gras de cuisson, puis, sans rincer la poêle, faire dorer les magrets côté chair. Baisser un peu le feu et laisser cuire quelques minutes si vous préférez la viande saignante, plus longtemps si vous aimez plus cuit.

Sur une planche, découper les magrets en fines tranches et réserver dans une feuille de papier alu.

Déglacer la poêle avec un peu de crème fraiche et quelques cuillères d'airelles en conserve ou surgelées. Laisser chauffer quelques instants.

Déposer les magrets dans chaque assiette ou dans un plat bien chaud et servir avec la sauce.

Salade de fruits au champagne rosé

- 25 cl de champagne rosé

- 1 ananas Victoria

- des kiwis

- des litchis

- des framboises

Mélanger tous les fruits coupés en morceaux et arroser de champagne. Laisser reposer quelques heures avant de déguster.

Tous les fruits peuvent se mêler à cette salade, à l'exception du melon qui tuerait le goût des autres fruits.

~~~~~~~~~~~~~

Le menu facile à préparer

Vous êtes réputée pour vos travaux d'aiguille, mais certainement pas pour vos talents de cordon bleu ! Qu'à cela ne tienne, cette année, le réveillon se fera chez vous ou ne se fera pas ! Avec un peu d'imagination dans le décor de vos assiettes comme de votre table, tout devrait bien se passer ! Respirez, soufflez...

champagne

~~~

foie gras et figue (ou confit d'oignons) sur pain d'épice

~~~

salade mêlée au saumon fumé

~~~

dinde aux marrons

haricots verts

~~~

fromage, salade

~~~

millefeuille croustillant aux deux mousses

~~~

café et mendiants maison

~~~

Salade mêlée au saumon fumé

pour 4 personnes,

- un mélange de salades : pousses d'épinards, laitue d'hiver, roquette...

- 4 tranches de saumon fumé

- 8 œufs de caille

- 12 crevettes cuites

- 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin de Xérès

- 3 cuillères à soupe d'huile

- une petite dizaine de framboises

- sel, poivre

Laver et essorer la salade. Faire cuire les œufs durs. Peler et émincer les avocats. Détailler le saumon en lanières. Préparer la vinaigrette en fouettant le vinaigre et l'assaisonnement avec l'huile. Ecraser quelques framboises et les incorporer à la vinaigrette. Filtrer éventuellement.

Déposer dans chaque assiette un lit de salade. Ajouter les œufs coupés en deux, les crevettes, l'avocat, le saumon et deux framboises. Napper de sauce.

~~~~~~~~~~~~~

Le menu "à l'avance"

Vous adorez cuisiner, mais au moment d'un repas, vous appréciez de ne pas vous lever de table et préférez profiter de votre famille. Je vous comprends : il n'y a rien de plus agréable que de partager un bon moment autour d'une table avec les êtres qui nous sont chers. Une fois n'est pas coutume, avec ce menu, vous aurez tout le loisir de bavarder !

cocktail maison

~~~

aumônière de saumon

~~~

filet de bœuf en croûte

Parmentier de champignons

~~~

plateau de fromages

salade

~~~

buche pâtissière au chocolat et aux marrons

~~~

café et fruits déguisés

~~~

Aumônière de saumon

par personne,

- une belle et grande tranche de saumon fumé

- une bonne cuillère à soupe de crème fraiche

- une bonne cuillère à soupe de mascarpone

- une cuillère d'œufs de saumon

- un brin de ciboulette

- sel, 5 baies

Battre la crème fraiche en chantilly. Y incorporer au fouet le mascarpone. Assaisonner. Ajouter les œufs de saumon. Mélanger.

Déposer l'appareil au centre de la tranche de saumon et ramener les bords en aumônière. Attacher avec le brin de ciboulette.

Mettre au frais jusqu'au repas.

Autre garniture possible, plus épicée :  un mélange de guacamole et de chair de crabe.

Filet de bœuf en croûte

- un grand rectangle de pâte feuilletée

- 1 filet de bœuf de 1,2kg sans barde mais ficelé

- 150g de champignons des bois et de Paris assortis

- 1 échalote

- 1 jaune d'œuf

- du beurre et de l'huile

- sel, poivre

pour la sauce :

- 1 échalote

- 25g de beurre

- 25 cl de vin rouge

- 20 cl de crème fraiche

- 1 cuillère à soupe de cognac

- 1 cuillère à café de fond de veau déshydraté

Laver et hacher les champignons. Peler et émincer l'échalote.

Faire cuire le tout dans un mélange beurre/huile. Assaisonner. Laisser refroidir.

Pendant ce temps, dorer rapidement le filet de bœuf, dans un mélange beurre/huile, de tous côtés. Laisser refroidir à part. Réserver la poêle non vidée, non lavée.

Etaler la pâte feuilletée en un grand rectangle 6 cm de plus long que le filet et 3 fois plus large.

Débarrasser le filet de sa ficelle, saler, poivrer.

Etaler le hachis de champignons sur la pâte. Poser dessus le filet et l'enrouler de la pâte. Replier les extrémités.

Faire des motifs décoratifs avec les chutes de pâte et dorer le tout au jaune d'œuf. Laisser reposer 1h au frais puis le sortir 30 minutes avant la cuisson.

Enfourner à four chaud (210°). Faire cuire 20 minutes puis laisser reposer 15 minutes dans le four éteint, porte entrouverte.

Préparer la sauce pendant la cuisson de la viande ou avant de la feuilleter, lorsque celle-ci refroidit. Dans la poêle, faire revenir une échalote finement émincée. Verser le vin et laisser réduire. Ajouter la crème fraiche, le cognac et le fond de veau. Laisser chauffer à feu doux. Servir.

Vous pouvez supprimer les champignons du bœuf en croûte et ce, d'autant plus si vous le servez avec le Parmentier.

Parmentier de champignons

Préparer une purée de pommes-de-terre au beurre (250g de beurre pour 1 kg de pommes-de-terre). Faire une fricassée de champignons comme indiqué ci-dessus. Bien assaisonner.

Dans des petits plats individuels préalablement beurrés, déposer une couche de purée puis une de champignons et une autre de purée. Passer au four quelques minutes avant de servir. Démouler si possible dans chaque assiette.

Buche pâtissière au chocolat et aux marrons glacés

Préparer un biscuit roulé selon la technique déjà évoquée.

Pour le fourrage :

- 6 jaunes d'œuf

- 250g de sucre en poudre

- 250g de beurre à température ambiante

- 50g de chocolat pâtissier

- 150g de brisures de marrons glacés

Battre énergiquement les jaunes et le sucre jusqu'à obtention d'une crème mousseuse.

Faire fondre le chocolat. L'incorporer à l'appareil. Y ajouter le beurre en parcelles. Travailler longuement.

Fourrer le biscuit roulé d'une partie de cette crème au beurre. Parsemer de marrons glacés. Rouler.

Remplir une poche à douille du reste de crème au beurre. En recouvrir la bûche. A défaut de poche à douille, napper la bûche du fourrage et faire des stries à l'aide d'une fourchette.

Mettre au frais et sortir la bûche 15 minutes avant de la déguster.