samedi 4 novembre 2017

Dîner d'un soir de grande flemme !

Que diriez-vous de terminer ce week-end par un petit plat qui fera la joie des enfants sans pour autant passer des heures en cuisine ? Testées ce soir, ces gaufres salées se dégustent avec une petite salade, éventuellement rehaussées d'une chantilly salée. Une recette extraite de Marmiton, pas franchement transcendante, mais qui change !

gaufre jambon comté (3)

Gaufres au jambon et au comté

- 60 g de beurre persillé (ou du beurre demi-sel + du persil haché)

- 60 cl de lait

- 60 g de jambon blanc

- 250 g de farine de blé

- 50 g de farine de lentilles vertes du Berry

- 1/2 sachet de levure chimique

- 2 oeufs

- 100 g de comté râpé

- sel, poivre

Faire fondre le beurre et le laisser tiédir.

Faire chauffer le lait.

Hacher finement le jambon au couteau.

Dans une jatte, mélanger les farines, la levure, le comté et le jambon. Délayer avec le lait chaud, le beurre fondu et les jaunes d'oeuf.

Battre les blancs en neige. Les incorporer délicatement.

Préchauffer le gaufrier. Ajouter une louche par empreinte. Refermer l'appareil et laisser cuire quelques minutes.

Servir les gaufres bien chaudes.

Conseil 1 : pour des gaufres croustillantes, ne les faites pas trop épaisses.

Conseil 2 : n'ayez pas peur de forcer sur l'assaisonnement, car les gaufres peuvent se révéler fades. Vous pouvez ajouter des dés de tomates confites. Une fois les deux gaufres cuites, vous pouvez également ajouter du comté râpé sur l'une, replier la seconde dessus et repasser dans le gaufrier jusqu'à ce que le fromage soit fondu.

Posté par magkp à 23:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


lundi 21 avril 2014

Parfait pour le dîner !

Au printemps, je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais il m'est difficile de planifier les dîners. Ras le bol des soupes de l'hiver, mais les salades estivales n'ont pas encore leur place. Les légumes de saison ne sont en effet pas de la partie pour de tels plats. Et puis, si certaines journées sont fort agréables, les soirées sont plus fraiches. J'opte alors pour un petit velouté de fanes de radis ou de blettes de temps à autre, une quiche lorraine, des galettes, un poisson cuit au four... Et puis, il y a le croque. Monsieur, au jambon et gruyère, ou plus riche avec de la crème fraiche, plus gourmand avec une compotée d'oignons ou de pruneau, du jambon cru, du bleu ou du chèvre... Quant au Madame, c'est celui dont je me lasse le moins. Simple et copieux, il s'agrémente d'une petite salade verte pour un dîner (presque) parfait !

croque-Madame

Croque-Madame

pour 4 pièces

- 8 tranches de pain de mie

- 4 tranches fines de jambon rostello (une recette italienne aux herbes) ou autre jambon blanc

- 160g d'emmental ou de comté

- du beurre demi-sel

- 4 oeufs

- sel, poivre

Râper le fromage.

Tartiner légèrement de beurre toutes les tranches de pain sur une face.

Sur l'une d'elle, face beurrée non visible, recouvrir généreusement de fromage râpé.

Déposer une tranche de jambon pliée à la dimension du pain.

Recouvrir de fromage.

Déposer une seconde tranche de pain, face beurrée à l'extérieur (pour que le croque est une belle allure dorée grâce au beurre).

Déposer deux croques dans l'appareil électrique, prélablement chauffé. Fermer et presser sur le couvercle pour bien les souder.

Attendre quelques secondes (ou minutes suivant l'appareil) que les croque soit bien dorés.

Pendant ce temps, faire fondre une noix de beurre dans une poêle. Casser les oeufs et laisser prendre le blanc.

Saler, poivrer.

Retirer les croque-Monsieur* de l'appareil. Glisser un oeuf sur le plat dessus et servir avec une salade.

* Croque-Monsieur est un nom invariable : on dit des croque-Monsieur. Je suppose que c'est pareil pour la version féminine !

Posté par magkp à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 27 janvier 2014

Ce week-end, direction la Picardie

Carnets_julie_3DEnfin, dans l'assiette ! Dimanche, ce sera la chandeleur.

L'occasion de déguster de délicieuses crêpes et galettes. Et peut-être même des ficelles picardes...

La recette est extraite de l'excellent livre Les Carnets de Julie de Julie Andrieu. Un livre de cuisine tiré de l'émission éponyme, illustré des sublimes photographies de Virginie Garnier avec qui j'ai eu l'occasion de faire un superbe reportage dans le Périgord il y a plus d'un an pour les magazines Esprit d'ici et Saveurs.

On y trouve 140 recettes authentiques et régionales, livrées par des personnalités locales des quatre coins de la France, testées et approuvées par Julie Andrieu qui livre au passage ses conseils et impressions. Un très chouette recueil !

La recette que je vous livre ici est donc celle de Joffre Pollenne, confrère des Compagnons de la ficelle picarde dont l'oncle Louis n'était autre que l'inventeur de la ficelle picarde avec Marcel Lefèvre dans les années cinquante à Amiens.

ficelles picardes (3)

Ficelles picardes de Joffre

pour 8 ficelles

pour la pâte à crêpe de Joël Robuchon :

2 oeufs

85g de farine

17 cl de lait demi-écrémé

13g de sucre

1 pincée de sel

40g de beurre fondu et refroidi

pour la garniture :

180g d'échalotes

500g de champignons de Paris

100g de crème fraiche

60g de beurre

8 tranches de jambon blanc

60g de comté râpé

sel, poivre

Préparer la pâte à crêpe en mélangeant tous les ingrédients dans l'ordre. La laisser reposer 1 heure.

Eplucher et ciseler les échalotes. Les faire cuire doucement à couvert  dans une casserole avec 20g de beurre.

Couper les pieds des champignons, les brosser et les ciseler.

Les faire revenir dans une poêle avec 40g de beurre, à feu vif, jusqu'à évaporation de l'eau.

Les incorporer au confit d'échalote et laisser cuire une bonne dizaine de minutes.

Ajouter 2 cuillérées de crème, saler, poivrer. Réserver à couvert.

Réaliser 8 crêpes.

Déposer une tranche de jambon puis une cuillérée du mélange échalote-champignons sur chaque.

Rouler les crêpes. Les déposer dans un plat à gratin beurré. Recouvrir de crème fraiche restante. Parsemer de comté.

Passer sous le grill et servir.

ficelles picardes (8)

* Les Carnets de Julie - Julie cuisine la France... chez vous, de Julie Andrieu, phtotos de Virginie Garnier, Alain Ducasse éditions, octobre 2013.

Posté par magkp à 08:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 28 décembre 2009

Spécial apéro 2 : chouette des croissants !

Après les bouchons au thon et aux olives, aujourd'hui, je vous propose une nouvelle recette pour vos apéros : les mini-croissants. Au jambon et à l'emmental (ou au comté), au saumon et Saint-Moret, ces petits feuilletés sont vraiment très simples à confectionner et se mangent sans modération. C'est bien simple, il n'y en a jamais assez !

croissants_jambon_emmental__2_

Mini-croissants jambon-emmental

pour 16 pièces :

- un rond de pâte feuilletée de 30 cm de diamètre (soit 220g de pâte)

- 3 tranches fines de jambon blanc

- de l'emmental (ou du comté) fraichement râpé

- 1 jaune d'oeuf légèrement délayé avec de l'eau ou du blanc d'oeuf

- du pavot (facultatif)

Etaler la pâte feuilletée pas trop épais.

La déposer sur le Croissant Party de Tupperware (à défaut sur un plan de travail fariné).

Couper les tranches de jambon en deux.

En recouvrir le pourtour de la pâte feuilletée.

Découper l'ensemble en 16 parts (comme pour une tarte).

Ajouter une petite cuillère à café de fromage râpé sur chaque triangle.

Rouler chacun deux en partant de l'extérieur.

Badigeonner du jaune d'oeuf.

Parsemer éventuellement de pavot (idéal pour différencier différentes garnitures).

Déposer les mini-croissants sur une plaque pâtissière recouverte de papier sulfurisé ou d'un Silpat.

Enfourner pour 15 minutes, à four chaud (220°).

Déguster tiède ou froid.

NB : le produit Tupperware cité fera très prochainement l'objet d'un billet.

buffet_ap_ro_d_cembre_2009__1_

D'autres idées apéro ici !

Bon réveillon de Saint-Sylvestre !

Posté par magkp à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 8 mars 2008

Un plat aux saveurs d'enfance

Pour "un dîner presque parfait", en tout cas rapide (si les crêpes sont déjà faites !), simple, économique et qui plaît à coup sûr aux enfants : les crêpes au jambon gratinées !

cr_pes_au_jambon_gratin_es__4_

Crêpes au jambon gratinées

pour 4 personnes :

- 8 crêpes maison

- 6 tranches de jambon fines (ou 4 moyennes)

- 75g de comté fraichement râpé 

- 30g de beurre

- 50g de farine

- 50 cl de lait

- noix de muscade râpée

- sel, poivre

Préparer la béchamel.

Faire fondre le beurre dans une casserole, ajouter la farine et bien mélanger. Laisser cuire quelques secondes à feu doux puis ajouer le lait petit à petit sans cesser de mélanger. Assaisonner et faire cuire un quart d'heure à feu doux.

Couper les tranches de jambon en dés.

Hors du feu, ajouter le jambon à la béchamelle et mélanger de nouveau.

Préchauffer le four à 180°.

Poser une crêpe à plat. Y déposer une bande de béchamelle au jambon  au milieu de la crêpe. Recouvrir la garniture en repliant chaque côte de la crêpe sur le dessus.

Faire de même avec les 7 autres crêpes. Les déposer dans un plat à four.

Recouvrir de la béchamelle restante et parsemer de comté.

Enfourner jusqu'à ce que le dessus soit doré. Servir.

 

cr_pes__2_

Pâte à crêpes

pour 16/18 crêpes :

- 50 cl de lait demi-écrémé

- 4 oeufs

- 250g de farine de blé

Dans le bol du mixer (pour les moins courageuses ou les plus pressées - voire les deux !), verser la farine.

Incorporer les oeufs puis le lait.

Mixer jusqu'à obtention d'une pâte lisse.

Laisser reposer 1 heure.

Au bout de ce temps, faire chauffer une noix de beurre dans une poêle à feu moyen.

Quand le beurre est bien chaud, verser une petite louche de pâte à crêpe, la répartir sur toute la surface de la poêle et laisser cuire une petite minute.

Quand les bords commencent à se décoller, retourner la crêpe avec une spatule (en silicone, c'est génial !) et laisser cuire encore quelques secondes sur la deuxième face.

Laisser glisser la crêpe dans un plat et recouvrir d'une feuille de papier aluminium.

Poursuivre jusqu'à épuisement de la pâte !

NB : Confectionnez d'abord vos crêpes pour le salé, puis ajoutez une cuillère à soupe de sucre et une autre de rhum, de grand-marnier  ou tout autre alcool, avant de réaliser les crêpes sucrées.

Posté par magkp à 10:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 28 août 2006

souvenir de Bretagne

Ah les galettes ! Qui n'a jamais passé de vacances en Bretagne ne peut comprendre ce délicieux souvenir d'un dîner dans une crêperie ! L'odeur en ouvrant la porte si caractérisque d'une crêpe "complète", le parfum d'une bolée de cidre, les couleurs brillantes du beurre qui fond sur la galette chaude... Hummm... A s'en lécher les babines !

galette complète (1)

Pâte à galette

- 1 livre de farine de sarrasin
- 1 oeuf
- 10g de sel
- 1 cuillère d'huile (éviter celle d'olive, pas très locale !)
- de l'eau

Casser l'oeuf dans une jatte. Le battre à la fourchette. Ajouter le sel et l'huile, puis la farine de sarrasin.
Ajouter un peu d'eau froide et bien mélanger avec la main ouverte (elle fait office de cuillère en mieux !).
Petit à petit, délayer avec de l'eau tout en soulevant l'ensemble pour aérer la pâte.

Sur le bilig (ou galettoire) ou dans une crêpière, légèrement graissée (au beurre ou à l'huile), verser une petite louche de pâte et l'étaler rapidement à l'aide du rozell (ou non d'ailleurs !), d'un geste sûr de la main. Laisser cuire à feu moyen, puis retourner la galette avec une spatule.

Une fois cuite, la garnir, la plier en carré ou toute autre forme de votre choix et servir. Avec une bolée de cidre, bien sûr !

galette_bretonne_002

Garnitures pour le plaisir des papilles

- l'indémodable "complète" : jambon, oeuf miroir*, crème fraiche, emmental rapé, auxquels on ajoute des tranches de tomates ou des champignons pour une version "super complète" ;

- la locale : andouille de Guéméné et crème fraiche ;

- sa version viroise (parce que c'est pas très loin et que les galettes y sont aussi très prisées !) : andouille de Vire et crème fraiche, avec en plus des pommes revenues au beurre ou des lamelles de camembert ;

et toutes les déclinaisons farfelues :

- la Vallée d'Auge : pommes et camembert ;

- la Savoyarde : pommes-de-terre sautées, lardons, oignons et reblochon ;

- la Chavignole : chèvre et lardons ;

- la nordique : saumon fumé, crème fraiche et citron ;

- la provençale : thon et ratatouille ;

- la soubise : à la purée d'oignons

- la Flamande : à la fondue de poireaux

et plus simplement, la beurre - sucre, si gourmande pour finir le repas.

galette beurre-sucre (4)

La garniture complète avec oeuf miroir

Pour réussir parfaitement la cuisson de l'oeuf, à savoir la blanc bien cuit et le jaune encore coulant, il existe un truc !

Répartir le blanc d'oeuf sur la galette étalée dans la crêpière.

Laisser prendre à feu doux.

Déposer ensuite une petite tranche de jambon, une cuillérée de crème fraiche au centre.

Recouvrir d'emmental râpé.

Creuser légèrement et laisser chauffer quelques minutes.

Déposer ensuite le jaune d'oeuf dans le nid. Saler, poivrer.

Rabattre les bords de la galette, sans couvrir complètement le jaune et sans le crever.

Laisser cuire encore quleques minutes à feu doux et servir.

galette complète 2

dimanche 19 février 2006

Un jambon aux saveurs normandes

Dans l'imaginaire commun, la Normandie évoque immanquablement les vaches, les maisons à colombages et les vergers de pommiers. Belle image d'Epinal !, mais somme toute assez réductrice des nombreux paysages de cette belle région. Pourtant, il faut bien l'avouer : la pomme est indissociable des saveurs normandes. Fruit à croquer, accompagnement ou dessert, elle se décline indéfiniment, mais fait aussi le bonheur des amateurs de cidre, de calvados ou encore de pommeau.

pommeaubPur fruit du terroir, le pommeau est un alcool muté, tout comme le pineau des Charentes, le floc de Gascogne ou le macvin du Jura. Il est obtenu par mélange (qu'on appelle "mutation") de moût de pommes à cidre et de calvados. Vieilli en fût de chêne pendant une année, il tire 16 à 18° d'alcool.

Servi frais mais non glacé, le pommeau est un excellent apéritif. Il se marie aussi très bien avec les desserts aux pommes ou certains fromages, comme le roquefort. En cuisine, il fait merveille dans les sauces et bon nombre de toques normandes l'ont adopté pour accompagner du veau, des volailles... Dans les chaumières, il est également courant d'utiliser le pommeau là où d'autres mettraient du calvados.

Ainsi, le jambon braisé au pommeau est un classique des repas normands. C'est un plat rapide à préparer, parfait pour un dîner en famille. Servi avec une une embeurrée de pommes-de-terre (pommes-de-terre simplement écrasées à la fourchette) ou encore une purée maison, il plaît aux petits comme aux grands !

 

Jambon braisé au pommeau

pour 4 personnes :

- 4 belles tranches de jambon braisé

- 1 oignon

- 50g de beurre

- 50g de farine

- 25 cl de bouillon de poule ou de boeuf

- 1 petit verre de pommeau

- sel, poivre

Préparer un roux brun. Pour cela, faire revenir l'oignon finement émincé dans le beurre fondu. Verser la farine d'un coup en remuant vivement avec une cuillère en bois, tout en laissant mijoter à feu doux.

Ajouter alors le bouillon chaud et bien mélanger. Saler, poivrer si nécessaire. Laisser épaissir sur feu doux 10 minutes, puis verser le pommeau. Mélanger de nouveau.

Déposer les tranches de jambon dans un plat. Napper de sauce au pommeau et réchauffer à four très doux quelques minutes. Servir.

Posté par magkp à 23:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 12 octobre 2005

Pour un dîner équilibré

Que diriez-vous d'un feuilleté parisien accompagné d'une laitue aux noix ?

Un plat complet et équilibré pour un dîner, qui plus est, assez rapide à préparer si l'on fait appel aux produits industriels (pâte feuilletée et sauce béchamel) ou mieux encore (et pour ne pas faire fuir les puristes !!!) à ses provisions judicieusement congelées au cas où...

Pour les personnes qui ont du temps devant elles, n'hésitez pas à faire votre pâte et votre béchamel vous-même : le goût est quand même incomparable et c'est tellement plus économique !

feuillet__au_jambon__1_

Feuilleté parisien

pour 4 personnes :

- 400g de pâte feuilletée

- 5/6 tranches de jambon blanc

- 1 oeuf

de la sauce béchamel préparée avec :

- 100g de beurre

- 100g de farine

- 1l de lait demi-écrémé

- 150g d'emmental

- 50g de parmesan

- sel, poivre, noix de muscade

Préparer une sauce béchamel.

Faire fondre le beurre dans une casserole, à feu vif.

Ajouter d'un coup la farine et bien mélanger avec une cuillère en bois. Laisser blondir le roux.

Verser le lait et mélanger vigoureusement. Assaisonner.

Laisser cuire 10 bonnes minutes.

Râper l'emmental et le parmesan. Les ajouter à la sauce.

Réserver jusqu'à complet refroidissement (une heure environ).

Préchauffer le four à 210°.

Etaler la pâte feuilletée de façon à obtenir deux carrés, l'un de 25 cm de côté, l'autre de 30 cm.

Déposer le plus petit carré de pâte sur une plaque pâtissière (type Téfal).

Etaler une couche de sauce béchamel en évitant le pourtour sur 2 cm. Recouvrir de jambon, puis de sauce, de jambon... Terminer par une couche de sauce.

Casser l'oeuf en ne conservant que le jaune (réserver le blanc au congélateur pour des macarons, des financiers...).

A l'aide d'un pinceau, badigeonner les bords de pâte avec le jaune.

Recouvrir du second carré de pâte feuilletée.

Faire des stries avec une fourchette et dorer le dessus en évitant les bords (sinon la pâte ne gonfle pas si bien).

Souder les bords.

Enfourner pour 20 minutes à 180°.

Déguster chaud ou tiède (c'est comme ça que je préfère le feuilleté parisien !).

Posté par magkp à 21:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 24 juillet 2005

Des lasagnes aux parfums de Bretagne ?

Des températures plutôt basses pour la saison, une envie de crêpes et me voici à improviser un plat qui reviendra sur notre table, c'est sûr !

lasagnes_de_cr_pes_001

Lasagnes de crêpes

pour 2 personnes :

- 3 grandes crêpes maison

- 3 tranches de jambon (blanc, de pays...)

- 1 morceau de tomme de Savoie, d'époisses, de camembert, de chaumes, de fromage à raclette...

- 2 tomates (l'hiver, préférer une conserve de tomates séchées au four)

- de l'emmental râpé

- de la crème fraiche

- du beurre

Préchauffer le four (fonction chaleur tournante + grill) à 180°.

Beurrer généreusement un plat sabot.

Tapisser le fond du plat d'une crêpe pliée en deux (suivant la grandeur du plat).

Recouvrir d'une tranche de jambon puis de lamelles de fromages et de tranches de tomates. Tartiner d'un peu de crème fraiche épaisse.

Recouvrir d'une demi-crêpe.

Réitérer l'opération 2 fois.

Recouvrir de la dernière crêpe et parsemer d'emmental râpé.

Enfourner au plus près du grill, pour 15 minutes environ (jusqu'à ce que la surface soit bien dorée).

Déguster immédiatement, accompagné d'une bolée de cidre, bien sûr !

NB : Tous les restes peuvent faire d'excellentes garnitures à des lasagnes de crêpes comme du poulet mêlé à quelques champignons de Paris et de la sauce béchamel, ou encore un reste de fondue de poireaux, du saumon et un mélange de mascarpone et de crème. En version normande, j'opterai la prochaine fois pour andouille de Vire - camembert - pommes - crème fraiche à moins que je craque pour la franc-comtoise avec fondue d'oignons - cancoillotte - saucisse de Morteau !