jeudi 1 décembre 2016

Une jolie terrine pour le casse-croûte

L'année passée, je désespérais de ne pas pouvoir préparer de terrines faute de munitions. Bien mal m'en a pris. Cette année, le gibier est arrivé plus abondamment que prévu. Cerf, sangliers, chevreuils, perdreaux, faisans, lièvres... ont vite rempli le congélateur et nous ont déjà offert de délicieux déjeuners. Ne sachant que cuisiner avec de la poitrine de sanglier, j'en ai eu l'idée de préparer des terrines. Aux griottines®, aux morilles (déshydratées) ou nature, elles trônent fièrement dans le cellier.

terrine de sanglier aux griottes (6)

Terrine de sanglier aux griottines®

- 2,6 kg de poitrine de sanglier (épaule ou cuissot conviennent aussi)

- 1kg de gorge de porc (jusqu'à ,1,3kg)

- 1,2kg de poitrine de porc fraiche (jusqu'à 1,3kg)

- 15 cl de vin rouge

- 1 gros oignon émincé

- 100g de pain sec

- des herbes de provence (thym, laurier, persil)

- 1/2 sachet de gelée en poudre (facultatif)

- 70g de sel fin

- 15g de poivre moulu

- 1 cuillérée à soupe de griottines®

- crépine

Désosser le sanglier.

Le couper en morceaux, ainsi que le porc.

Faire revenir l'oignon émincé très finement dans une poêle avec un peu de beurre.

Hacher les viandes.

Finir par le pain sec.

Ajouter dans le saladier les oignons, les herbes ciselées finement, les griottines®, la gelée, le vin, le sel et le poivre.

Mélanger avec les mains.

Prélever une boulette de hachis et faire cuire dans une poêle pour vérifer l'assaisonnement. Rectifier si nécessaire.

Remplir la terrine ou les bocaux Le Parfait.

Déposer une ou deux griottines® et recouvrir d'un morceau de crépine, préalablement lavée et essorée. Poser le couvercle ou fermer les bocaux.

Réserver au frais 12h le temps que touttes les saveurs s'imprégnent bien entre elles.

Déposer la terrine dans un plat (la graisse et la gélatine ont tendance à déborder dans le four) et faire cuire dans un four préchauffé à 130° pendant 1h30 environ.

Oter le couvercle les dix dernières minutes pour colorer la surface.

Laisser refroidir. Essuyer la terrine des coulures et laisser maturer au réfrigérateur pendant au moins 48h avant de déguster.

Déposer les bocaux dans une cocotte-minute ou un faitout en les calant avec des torchons. Ajouter de l'eau aux 2/3 de la hauteur des bocaux.

Porter à ébullition puis laisser cuire 1 heure (cocotte-minute) ou 3h (faitout) à feu doux. En fin de cuisson, ne pas ouvrir, ni laisser échapper la vapeur de la cocotte-minute. Laisser refroidir tel quel.

Sortir les bocaux une fois refroidis. Les essuyer et vérifier que la stérilisation a bien fonctionné en essayant d'ouvrir les couvercles sans toucher au caoutchouc. Si les couvercles ne tiennent pas fermés, c'est qu'il faut recommencer ! Notez que les bocaux s'ouvrent lorsqu'ils sont encore chauds : ce n'est que froid que vous pouvez vérifier si la stérilisation a bien réussi.

terrine de sanglier aux griottes (2)

Posté par magkp à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mardi 8 décembre 2015

Les griottines®, vous connaissez ?

Cette griotte sauvage macérée dans un sirop léger au Kirsch, dont on se délecte tel quel ou encore avec un foie gras poêlé, dans une terrine de chevreuil ou un moelleux au chocolat, est une spécialité aujourd'hui mondialement reconnue qui ne date que de 60 ans. Elle a été lancée à destination des chocolatiers par les Grandes Distilleries Peureux en 1955. Une distillerie familiale implantée depuis 1864, à Fougerolles, au pied des Vosges. La Distillerie se spécialise dans la production d'eaux-de-vie de fruits, dont le célèbre kirsch de Fougerolles, eaux-de-vie qui bénéficieront rapidement d'une grande réputation et seront ainsi remarquées à l'Exposition Universelle à Paris en 1900.

2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (7)
bâtiment originel

Située dans une vallée aux terrains triasiques où elle dénombre aujourd'hui environ 40 000 cerisiers constitués en vergers et bénéficiant, en outre, d'une eau pure, exempte de sels minéraux, exceptionnelle pour le réglage et la qualité des eaux-de-vie, Fougerolles est donc une commune de prédilection pour la cerise à kirsch. Pas étonnant que le Kirsch de Fougerolles bénéficie d'une AOP.

2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (1)

L'origine du kirsch

Autrefois, la distillation, cet art de diviser l'esprit de la matière, était réservé au clergé. D'où le vocubalaire très religieux ("eau-de-vie", "spiritueux", "part des anges"...). Le kirsch ne fait pas exception. Une légende dit qu'au XVIIème siècle, un moine apothicaire de l'Est de la France, à la recherche d'un élixir de longue vie, eut l'idée de brûler des pulpes de cerises fermentées et inventa le kirsch qui acquit très vite une grande renommée à la Cour de France. Une autre affirme qu'au XVIème siècle, les paysans qui avaient des cerises qui fermentaient trop rapidement dans les champs, demandèrent l'autorisation aux moines de les distiller et auraient ainsi donner naissance au kirsch. Que croire ?

2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (4) 2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (5)

L'art de distiller

Le travail du maître-distillateur commence au coeur des vergers pour observer les cultures et sélectionner les meilleurs fruits. Ils sont l'unique matière première des eaux-de-vie. Cent tonnes de cerises sont nécessaires aux Grandes Distilleries Peureux pour élaborer l'AOP Kirsch de Fougerolles, mais beaucoup plus de fruits encore (framboises, mirabelles, questches, poires) pour les autres produits : eaux-de-vie de fruits, fruits à la liqueur, spiritueux et crèmes. Les griottes proviennent d'Isère (pour le kirsch) et de Serbie (des griottes sauvages spéciales pour les Griottines®), les quetsches d'Alsace et d'allemagne, les mirabelles de Lorraine, les poires Wiliams de la Vallée du Rhône.

Achetés entiers, non traités,  non lavés, les fruits sont d'abord contrôlés par un laboratoire interne avant d'être mis en fûts ou en cuves (à raison de 25 tonnes de fruits par cuve), dans d'immenses chais, pour commencer leur fermentation sous l'action de leurs levures naturelles (c'est la raison pour laquelle ils ne sont pas lavés). Une dizaine de jours est nécessaire pour transformer la pulpe en moût, plusieurs mois pour une fermentation complète.

Le moût est alors distillé dans un alambic de cuivre. Pour extraire le maximum de molécules aromatiques, une cuite (c'est-à-dire un cycle complet) dure 8 heures. Puissante et vive au sortir de l'alambic, l'eau-de-vie est descendue de 70° à 45° par l'ajoût d'eau de source et doit maturer pour acquérir sa souplesse et sa rondeur. Froid et chaleur sont nécessaires. Elle passe donc de cuves fermées l'hiver à des cuves ouvertes l'été. La durée du vieillissement dépend de la nature des fruits et du savoir-faire du distillateur.

L'élaboration de la Griottine®

Avec une saveur et une tenue particulières, l'Oblachinska est la seule variété de griottes sauvages à convenir aux Griottines®. Mais elle ne pousse que dans les Balkans. La cueillette s'effectue en juin-juillet, exclusivement à la main, par un personnel spécialement formé. En seulement 3 semaines, plus de 500 millions de ces petites billes rondes et rouges rubis sont récoltés sans queue. Lavées et triées sur place, seules les griottes de 14 à 20 mm de diamètre sont retenues et immédiatement plongées dans un alcool neutre provenant de Fougerolles. Moins de six heures doivent s'être écoulées, pour ne perdre ni les arômes ni les qualités physiques du fruit qui doivent être absolument préservées tout au long du processus d'élaboration.

Par campagne, entre 15 à 20000 fûts en macération sont expédiés à Fougerolles. Au cours du transport et de la phase de repos qui suit leur arrivée, les griottes échangent lentement avec la liqueur du fût, par un phénomène d'osmose naturelle.

Les griottes sont contrôlés puis à nouveau triées et calibrées pour ne sélectionner cette fois que le diamètre 18-20 mm avant une étape cruciale : le dénoyautage. C'est l'une des phases les plus délicates si l'on veut conserver intact le fruit lors de l'expulsion du noyau. L'entreprise a conçu une machine unique, capable d'orienter chaque griotte de telle sorte que le noyau soit expulsé par la cicatrice d'insertion du pédoncule. L'opération permet d'obtenir un fruit à l'aspect parfait malgré l'absence du noyau. C'est assez bluffant.

2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (8) 2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (10)

Les griottes dénoyautées sont ensuite plongées dans différentes liqueurs pour des macérations successives. C'est le maître liquoriste qui détermine la composition et le nombre de ces macérations ainsi que le temps pour chacune d'entre elles, en fonction d'un savoir-faire et de secrets hérités de la tradition. À chaque étape, le fruit se gorge de parfums nouveaux. La dernière macération apporte la touche finale de Kirsch qui baptise définitivement Griottines®. Les fruits et leurs liqueurs, qui titrent alors 15°, sont prêts pour le conditionnement.

Les lignes de conditionnement automatisées permettent la production à grande vitesse de petits et grands conditionnements des Griottines® comme des autres produits de la distillerie. Chaque pot de Griottines® est néanmoins fermé, étiquetté et emballé à la main, dans un joli écrin rouge transparent.

2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (13) 2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (12) 2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (15)

2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (16)

Sur le même mode, les Grandes Distilleries Peureux ont également créé les Framboisines® et Cassis Peureux®. Des petites merveilles qui font de précieux cadeaux de Noël...

2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (2)

... à découvrir à l'institut Griottines®, un lieu qui réunit une superbe boutique, 3 laboratoires spécifiques de pâtisserie, chocolaterie, cuisine, où sont élaborés les produits en vente à la boutique, et un centre de démonstrations professionnelles et de cours de cuisine destinés aux particuliers.

2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (19)

2014 09 19 - visite ent Du Perreux griottines (22)

*********************

Les Grandes Distilleries Peureux

43 avenue Claude Peureux - 70220 Fougerolles

www.peureux.com

Boutique ouverte du lundi au samedi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 19 h (excepté le samedi à 18 h)

www.laboutiquegriottines.com

Posté par magkp à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 13 novembre 2005

Un Noël exceptionnel...

Je ne sais pas si vous l'aviez remarqué, mais chaque année, Nöel donne l'impression d'arriver toujours plus vite.

Les supermarchés emplissent leurs rayons de jouets la Toussaint à peine passée, puis de chocolats et autres douceurs (ou cochonneries d'ailleurs !), les magazines féminins et culinaires sortent dès novembre leurs éditions de Nöel sur lesquelles, il faut bien l'avouer, nous nous empressons en salivant déjà devant les photos plus alléchantes les unes que les autres !

Pourtant, malgré tout, certaines s'angoissent à l'idée de trouver le menu qui fera son effet pour un réveillon réussi. Pour vous, et rien que pour vous, voici une petite sélection de petits plats à mitonner pour remporter un vif succès !

1) Un réveillon en tête-à-tête ou en petit comité

champagne (bien sûr !)

verrines de guacamole, chantilly et crevette

tuiles au comté et aux griottes

pruneaux au magret de canard fumé

~~~

noix de saint-jacques à la crème safranée

~~~

pavé d'autruche sauce au cacao

mini gratin dauphinois et fagot de haricots verts

~~~

brick de chèvre sur lit de salade

~~~

soufflé glacé de clémentine aux pistaches

~~~

café et ses mignardises (truffe, calisson, orangette, macaron)

~~~

Verrines guacamole / chantilly / crevette

 

verrine_guacamole_chantilly_crevette_0013

Dans des petits verres à vodka, déposer une cuillère de guacamole, une autre de chantilly salée et une crevette décortiquée.

Tuiles au comté et aux griottines

Découper du comté en fines lamelles de 3 x6 cm. Y déposer 2 demi-griottines ou une tomate confite ou encore un anchois roulé. Les placer sur la lèchefrite et les enfourner 7/8 minutes à 240°.

Dès la sortie du four, les déposer sur un rouleau à patisserie (attention à ne pas se brûler) et laisser refroidir. Se conserve à température ambiante 4-5 heures maximum.

Noix de Saint-Jacques à la crème safranée

 

saint_jacques___la_cr_me_safran_e_0022

par personne,

- 3 noix de saint-jacques

- une bonne cuillère de crème fraiche

- une pincée de safran en filaments

- du beurre

- sel, poivre

Faire revenir les noix de saint-jacques dans un beurre bien chaud et moussant, sur les deux faces. Baisser le feu et laisser cuire quelques minutes. Ajouter la crème fraiche, assaisonner et parsemer de safran. Laiseer encore jsute le temps de faire fondre la crème. Verser dans des ramequins et servir.

L'astuce : cette recette peut se préparer à l'avance et se réchauffer à la dernière minute. Pour cela, arrêter la cuisson juste avant d'introduire la crème fraiche. Passer les ramequins à four très doux, quelques minutes avant de servir.

***********************

Pense-bête :

Pour vous éviter de savants calculs lors de vos achats de Saint-Jacques et faire ainsi de belles affaires...

- 6kg de coquilles = 1 kg de noix = 36/38 noix

- 5€ le kg de coquilles revient au même prix que 30€ le kg (ou 3€ les 100g) de noix.

Et n'oubliez pas que tout bon poissonnier peut vous ouvrir et décoquiller les noix gracieusement, même en hypermarché !

***********************

Pavé d'autruche sauce au cacao

La sauce se prépare une heure avant le service minimum afin de laisser infuser le cacao, le reste à la dernière minute.

Mini-gratin dauphinois et fagot de haricots verts

Préparer des gratins dauphinois dans des moules à crème catalane que vous démoulez ou non dans l'assiette. Pour un plat plus festif, préférez du magret de canard séché à la poitrine fumé pour les fagots de haricots.

Brick de chèvre sur lit de salade

Envelopper un fromage de chèvre dans une feuille de brick préalablement enduite de beurre fondu et passer au four quelques minutes avant de le dresser sur la salade.

Soufflé glacé de clémentine aux pistaches

 

cl_mentine_souffl_e_glac_e_22

Ce dessert se prépare plusieurs jours à l'avance mais doit être sorti du congélateur suffisamment tôt avant d'être dégusté (au moment du plat ou du fromage).

2) Noël en famille

champagne

et ses amuse-gueules chauds

~~~

feuilleté de saumon, sauce aux herbes

~~~

sauté de sanglier aux fruits rouges

gratin aux deux pommes

ou pommes aux airelles au four

~~~

plateau de fromages et salade

~~~

bavarois à la mangue et au fruit de la passion

~~~

café et ses mignardises (truffe, calisson, orangette, macaron)

~~~

Amuse-gueules chauds

tartelettes_diverses__1_

Idéals quand on reçoit beaucoup de monde, les amuse-gueules peuvent en effet se préparer quelques semaines à l'avance et en plusieurs fois. Pensez-y quand il vous reste des chutes de pâte feuilletée ou brisée.

Il suffit juste d'étaler sa pâte sur une plaque de mini-tartelettes, de garnir avec un mélange oeuf-crème et d'y ajouter dans les uns des dés de lardons, dans d'autres une tranche de tomate ou encore avec un coulis de tomate agrémenté d'une olive ou d'un anchois. Et vous voilà déjà avec des mini-quiches, des mini-tartes à la tomates et des mini-pizzas !

Vous pouvez aussi préparer des mini-tartelettes au boudin (une rondelle de boudin noir sur un fond de pâte brisée, recouverte de compote de pommes maison), des mini-allumettes au fromage, des mini-friands (de la pâte feuilletée roulée sur des knackies, découpée en petits tronçons) ou encore des mini-croissants au saumon (des triangles de pâte feuilletée roulés sur des tranches de saumon fumé).

Faire précuire une dizaine de minutes au moment de la préparation. Laisser refroidir. Congeler à plat, puis les ensacher.
Le jour venu, les déposer sur la lèchefrite et les passer une dizaine de minutes au four à 150/180°.

Feuilleté de saumon, sauce aux herbes

 

copie_de_feuillete_saumon1

Un délicieux feuilleté relevé par une sauce citronnée, simple et rapide à préparer.

Sauté de sanglier aux fruits rouges

Délicieusement parfumé aux fruits rouges, ce cuissot de sanglier s'accompagne à merveille de pommes aux airelles au four ou encore d'un gratin aux deux pommes.

Bavarois à la mangue et au fruit de la passion

bavarois_aux_fruits_de_la_passion

Déjà présenté dans sa version framboise, ce bavarois se décline très bien aux fruits exotiques : coulis de mangue et fruit de la passion pour la mousse (Picard), morceaux d'ananas, confiture de mangue et de framboise pour le roulé.
A servir avec un coulis de fruit de la passion et de mangue.

A vous de jouer !

Posté par magkp à 23:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,