mercredi 22 mars 2006

Chic ou rustique, l'oeuf cocotte

Voilà un plat que j'adore préparer les soirs de semaine quand on n'a pas trop faim et qu'on a envie d'un dîner réconfortant quand même. J'ai mis longtemps avant de réussir parfaitement la cuisson des oeufs. Les blancs ne l'étaient pas assez, les jaunes trop... Une vraie galère avant que je comprenne qu'il fallait cuire les oeufs en deux temps, blanc et jaune à part, et ne pas recouvrir de fromage râpé même si c'est plus gourmand.

oeuf cocotte jambon cru épinards chèvre(3)

Oeuf cocotte

Par personne:

- 1 à 2 oeufs

- 1 cuillérée à soupe de crème crue ou fraiche

- au choix et selon ses envies : 1 demi-tranche de jambon cru ou de poitrine fumée, 1/2 tomates coupe en brunoise ou 1 cuillérée à café de caviar de tomate, de la ciboulette hachée, 1 cuillérée à soupe d'épinards déjà cuits, quelques miettes de roquefort, quelques lamelles de foie gras, quelques lamelles de truffes à l'huile ou fraiche...

- sel, poivre ou piment d'Espelette (selon la garniture choisie)

Préchauffer le four à 200° en chaleur tournante. Glisser un dans un plat à four rempli au 2/3 d'eau.

Tapisser la cocotte de jambon.

Ajouter la crème et la garniture choisie.

Casser l'oeuf en séparant le blanc du jaune. Verser le blanc sur la crème. Réserver le jaune.

Déposer la cocotte dans le bain-marie.

Faire cuire 8 minutes (compter 2 minutes de plus pour 2 blancs d'oeuf).

Déposer délicatement le jaune sur la garniture. Poursuivre la cuisson 2 mn.

Servir avec des tartines de pain bien frais.

oeuf cocotte jambon cru épinards chèvre(1) oeuf cocotte jambon cru épinards chèvre(2)


mercredi 8 février 2006

Ils sont si choux, ces choux !

Ce n'est que la deuxième fois dans ma courte existence que je cuisine des choux de Bruxelles. Il y a quelques semaines, je les avais fait revenir dans du beurre, après les avoir blanchi, et servis avec une sauce à base de crème et de moutarde.

Petit changement cette fois-ci : je les ai juste fait revenir dans du beurre avec des lardons et saupoudrés, à la dernière minute de parmesan fraichement râpé. Cela sentait très bon dans la cuisine...

choux_de_bruxelles_009

Poêlée de choux de Bruxelles au parmesan

pour 4 personnes,

- 800g de choux de Bruxelles (soit 600g épluchés)

- 100g d'allumettes de lardons fumés

- 30g de beurre

- du parmesan

- sel, poivre

Laver et éplucher les choux de Bruxelles. Les faire blanchir dans une casserole d'eau bouillante salée pendant 10 à 15 minutes, suivant la grosseur (ils doivent être tendres mais pas trop cuits). Les égoutter.
Dans une poêle, faire fondre le beurre. Y faire revenir les lardons et les choux. Saler, poivrer. Parsemer de parmesan fraichement râpé et servir bien chaud.

filet_mignon___la_moutarde_002

Dégustés avec un filet mignon de porc à la moutarde et à la crème, ces choux de Bruxelles étaient parfaits.

Posté par magkp à 13:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 31 octobre 2005

C'est bon pour le moral !

Un reste de camembert qui se languit ? Rien de tel pour que je me fasse des penne au camembert. J'adore ! C'est mon petit plat réconfortant quand il ne fait pas bien chaud ou que le moral est au plus bas. Je les mange seules, avec un bon jambon cru ou un steak grillé.

Penne sauce au camembert

Faire cuire les penne dans un grand volume d'eau bouillante salée.

Pendant ce temps, ôter la peau d'un reste de camembert bien fait (limite immangeable !). Le faire fondre avec autant de crème, à feu doux dans une casserole. Mélanger sans cesse pour éviter que la sauce ne prenne au fond. Lorsque le camembert est totalement fondu et amalgamé à la crème, poivrer.

Servir sans attendre avec les penne égouttées.

Posté par magkp à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 17 octobre 2005

A chacun son dessert...

"Nous organisons un déjeuner samedi midi. Peux-tu apporter le dessert ?"

Que celle qui n'a jamais entendu ce genre d'invitation lève le doigt ! Moi, j'adore, je sais que je vais alors passer du temps à me demander ce que je vais bien pouvoir préparer. Et puis en bonne Normande, je vais hésiter longuement, me décider et puis changer au fur et à mesure que je cuisinerais ! C'est à chaque fois pareil ! Et une fois n'est pas coutume !

Mais quand même, c'est difficile de choisir quelque chose qui plaise à 8 adultes et autant d'enfants, quand, en plus, on ne connaît pas les goûts de chacun et qu'on est soi-même gourmande, non ? !!!

Mon principe, dans ces cas-là, c'est d'opter pour un entremet, un gâteau et une tarte. Au départ, je me suis donc arrêtée sur :

- un dôme aux framboises (inspiré de la charlotte royale de Tiloui et du délice aux framboises et fruits de la passion d'Annichou), histoire de se faire plaisir avec les fruits du jardin,

- un gâteau au chocolat, pour sa valeur sûre,

- une tarte aux pommes, pour ceux qui n'aimeraient ni l'un, ni l'autre.

Mais au démoulage, le gâteau au chocolat a cassé et, du coup, je n'étais plus vraiment sûre que le bavarois ait la même destinée ! Du coup, j'ai préparé vite fait un cake à l'orange.

Et, au final, nous avons tout apporté !

Voici le travail !

 

bavarois_aux_framboises_0022

Dôme aux framboises

pour un saladier de 21 cm de diamètre

pour le biscuit roulé :

- 100g de sucre

- 80 g de farine

- 4 oeufs

- 40g de beurre

- un mélange de confitures de framboise et de cassis (pour la couleur bien foncée)

pour la génoise du fond :

- 1 oeuf

- 30g de sucre

- 30g de farine

pour la mousse de fruits :

- 400g de coulis de framboises sucré

- 4 feuilles de gélatine

- 300g de crème fraiche épaisse

- une belle poignée de framboises entières

biscuit_roul__0011Commencer par le biscuit roulé (qui n'est autre qu'une génoise).

Préchauffer le four à 240°.
Fouetter les jaunes avec le sucre jusqu'à blanchiment. Incorporer le beurre fondu puis la farine tout en continuant à bien mélanger.
Battre les blancs en neige et les incorporer à l'appareil.
Etaler la pâte sur la lèchefrite recouverte de papier sulfurisé, en formant un rectangle (le plus grand possible) d'à peine 1 cm d'épaisseur.
Faire cuire 7 minutes à four chaud (le gâteau est blond).

Pendant la cuisson, mouiller et bien essorer un torchon propre (plus grand que la taille de la lèchefrite, bien sûr !). L'étaler, sans pli, sur le plan de travail. Sortir le gâteau du four et le déposer (toujours avec la feuille de papier sulfurisé) sur le torchon.

Rouler l'ensemble le plus serré possible.

biscuit_roul__0031Attendre quelques instants, le temps que le tout s'imprègne de l'humidité du torchon, et dérouler.
Etaler généreusement la confiture sur le biscuit puis enrouler de nouveau le gâteau en laissant, cette fois-ci, torchon et papier sulfurisé. Envelopper le biscuit roulé dans du fiml alimentaire bien serré et réserver au réfrigérateur.

Poursuivre par la mousse.

Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un petit bol d'eau froide.
Pendant ce laps de temps, faire chauffer le coulis de framboise.
Ajouter la gélatine bien essorée au coulis et bien mélanger. Laisser refroidir.

Pendant ce temps, préparer la génoise.

Procéder comme pour le gâteau roulé, à savoir jaune d'oeuf et sucre, puis beurre fondu, puis farine, puis blanc d'oeuf.
Verser cet appareil dans un moule rond beurré du même diamètre ou d'un diamètre légèrement supérieur au saladier.
Enfourner à 200° pendant 5 minutes (surveiller la cuisson). La génoise doit être légèrement colorée.
Démouler et laisser refroidir.

Monter la crème fraiche en chantilly et l'incorporer à la purée de fruit. Ajouter les framboises entières (garder le jus rendu) et mélanger. Réserver.

Procéder au montage.

Couper le biscuit roulé (sans le film alimentaire, s'il vous plaît !) en tranches très fines (à peine 50 mm). L'idéal est d'en obtenir 30.
Tremper chaque tranche dans le jus rendu par les framboises (à défaut dans un sirop avec de l'eau ou de l'alcool) et en tapisser le saladier en serrant bien (20 tranches seulement).
Couper éventuellement les dernières tranches si elles dépassent du saladier (le bord doit être net).

Verser la moitié de la mousse. Déposer dessus les 10 dernières tranches de biscuit roulé de façon à former une couche de biscuit. Remplir de mousse restante.

Recouvrir de la génoise en évitant qu'elle ne pose sur les biscuits, mais plutôt qu'elle s'imbrqiue dedans (je ne sais pas si je suis bien claire !!! L'idéal, c'est qu'au démoulage, on ne voit pas la génoise mais seulement les biscuits roulés).

Taper le saladier pour bien tasser l'ensemble. Poser une assiette et du poids dessus et entreproser au réfrigérateur au moins 12 heures.

Démouler au dernier moment et décorer de framboises et de feuilles suivant l'inspiration.

Résultat : en général, on vous applaudit parce que ça en jette ! Le seul regret, c'est que c'est plus beau que bon. En fait, ça manque un peu de finesse et ça déçoit donc un peu. Je travaille donc à améliorer ce dessert parce que c'est quand même pas mal du tout !

PS 1 : découvrez une version verte et rose (fraise/pistache) et une autre à la mangue et aux fruits de la passion, pas mal non plus !

PS 2 : pour un biscuit roulé encore meilleur, optez pour la technique au bain-marie comme ici (sans le cacao bien sûr !)

 fondant_au_chocolat_au_lait_0022

Fondant au chocolat au lait

- 200g de chocolat au lait de couverture

- 80 g de beurre

- 120 g de sucre

- 3 oeufs

- 40g de farine

Préchauffer le four à 210°.

Faire fondre le chocolat et le beurre. Ajouter le sucre et mélanger vigoureusement. Ajouter les oeufs entiers tout en continuant à mélanger puis la farine. Mélanger de nouveau.

Verser l'appareil dans un moule à tarte beurré. Enfourner pour 15 minutes. Démouler et saupoudrer de sucre glace.

Résultat : même reconstitué, ce fondant est parti en un clin d'oeil. J'avais choisi du chocolat de couverture de la marque suisse Villars qui donne au gâteau un bon petit goût caramélisé.

cake___l_orange_0021

Cake à l'orange

- 2 oeufs

- le poids des oeufs en beurre (env. 120g)

- idem pour le sucre

- idem pour la farine

- 1 cuillère à café de levure

- 1 orange (jus et zestes)

- du sucre glace

Préchauffer le four à 200°.

Faire fondre le beurre dans un moule à cake (ou à quatre-quarts). Dans une jatte ou le bol d'un robot, fouetter les oeufs avec le sucre. Ajouter le beurre, puis la farine et la levure. Travailler la pâte 2 minutes.

Laver l'orange. Prélever les zestes, les émincer et les plonger dans un peu d'eau bouillante pendant quelques secondes. les égoutter et les sécher.

Délayer la pâte avec le jus d'orange puis incorporer les zestes. Bien mélanger.

Verser l'appareil dans le moule beurré et enfourner pour 25 minutes.

Démouler sur une grille. Saupoudrer de sucre glace. Laisser refroidir.

Résultat : un quatre-quart classique : j'avais oublié d'incorporer les zestes !

tarte_tout_pomme_0021

Tarte tout pommes

 - 4 ou 5 pommes du type Boskoop

- un fond de pâte brisée sucrée

- deux cuillères à soupe de sucre (varier selon l'acidité des pommes)

- une cuillère de vanille en poudre ou une gousse de vanille

- une cuillère de gelée de groseilles

Préchauffer le four à 210°.

Peler les pommes. En détailler trois en fines lamelles. Réserver.

En couper deux en dés. Les mettre à cuire à feu doux dans une casserole avec un peu d'eau, le sucre et la vanille. Laisser compoter quelques minutes. Laisser refroidir.

Etaler la pâte dans un moule à tarte. Etaler la compote de pommes refroidiesur le fond. Disposer dessus les tranches de pommes.

Mettre au four pour 20 minutes. Démouler à la sortie. Etaler au pinceau la gelée de groseilles légèrement diluée avec de l'eau (suivant la consistance de la gelée).

Résultat : la pâte n'était peut-être pas assez cuite, elle avait encore goût de farine. Je préfère largement la tarte normande, plus riche certes, mais tellement bonne !

mardi 11 octobre 2005

Vite faits et tellement bons, les gratins de fruits !

Dans le compotier se meurent deux figues et quelques grappes de raisin blanc d'Italie et de muscat noir. Personne ne se décidant à les manger, transformons-les en gratin !

Quant à la recette, vous n'allez pas être déçus : c'est du pifomètre, de l'improvisation totale, avec la complicité de mon petit Enzo !

gratin_de_fruits_d_automne

 

Gratin de figues et de raisins

pour 4 plats à crème catalane individuels,

- 2 oeufs

- 25 cl de crème entière

- 5 cuillérées à soupe de sucre cassonade

- 2 cuillérées à soupe de poudre d'amande

- 2 figues

- une vingtaine de grains de raisin blanc et noir

- une noix de beurre

Préchauffer le four en position chaleur tournante + grill à 200°.

Laver et égrapper le raisin. Laver, équeuter et couper en deux les figues.

Beurrer les moules. Y répartir les fruits.

Dans un saladier, battre les oeufs en omelette avec 4 cuillérées de sucre. Y incorporer la crème fraiche puis l'amande. Bien mélanger. Verser sur les fruits.

Poudrer du sucre restant.

Enfourner pour 10-15 minutes. L'appareil doit être bien pris et la surface bien dorée. Laisser un  peu refroidir et déguster tiède.

PS : j'aurais pu y mettre mais aussi des poires, des pêches, des prunes... et ajouter des raisins blonds secs, des cerneaux de noix, des amandes effilées... Mais cette version simplifiée est très bien ainsi et permet de conserver la saveur des fruits frais.

Posté par magkp à 22:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


mardi 14 juin 2005

Le thon, c'est bon !

Voilà une recette que je tiens d'un ami motard et breton de surcroît ! C'est rapide et facile à préparer. Parfait un soir de semaine.

Thon rouge à la manière de Jean-Luc

Pour 4 personnes :

- 600g de darnes de thon rouge

- 2 belles tomates

- 1 poivron rouge

- 1 oignon

- 2 cuillérées à soupe de crème crue

- 1 cuillérée à café de moutarde

- sel, poivre

Eplucher l'oignon, l'émincer.

Couper les tomates en 4.

Emincer le poivron, en ayant pris soin d'ôter les filaments blancs et les graines.

Dans une poêle, faire revenir l'oignon, le poivron et des tomates dans un beurre bien chaud.

Ajouter les darnes. Les faire dorer sur les deux faces.

Ajouter de la crème et de la moutarde. Laisser revenir quelques instants encore et servir avec du riz ou du blé.

Posté par magkp à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 6 juin 2005

3ème édition de Blog Appétit - C'est le grand jour !

Fraise et rhubarbe, tels sont les produits de saison choisis par Mijo pour cette 3ème édition de Blog Appétit.

Bien sûr, j'aurais pu proposer ma tarte à la rhubarbe (mais elle figure déjà sur mon blog) ou encore un clafoutis à la rhubarbe caramélisée, une tarte ou un tiramisu aux fraises. Seulement, ces plats ne réunissent pas les deux produits.

J'aurais dû imaginer le parfait glacé à la rhubarbe et son coulis de fraise que je réalise régulièrement, mais il n'est pas de moi !

J'aurais pu aussi profiter de ce qu'est la rhubarbe, à savoir un légume, pour la transformer en compotée de rhubarbe salée, par exemple. Mais, malheureseument, impossible de trouver une déclinaison pour la fraise. Encore que, et vous allez comprendre pourquoi...

Je vous propose donc un dessert à base de rhubarbe et de fraises qui mêle la douceur du sucre au côté relevé du poivre de Sichouan et du vinaigre balsamique. Je sais que je ne vais pas être la seule à marier des épices avec les fraises : c'est dans l'air du temps, mais c'est tellement bon....

assiette_rhubarbe_et_fraise_002

Croustillant de Rhubarbe et de Fraises, Mousse Crémeuse à la Rhubarbe,

Poêlée de Fraises et Copeaux de Rhubarbe crue au Vinaigre Balsamique

Pour 4 personnes

Pour le croustillant :

- 250g de farine

- 100g de sucre glace

- 1 jaune d’œuf

- 150g de beurre

- 30g d’amandes en poudre

- 400g de rhubarbe épluchée + 100g pour la mousse à la rhubarbe

- 100g de sucre en poudre

- 300 g de fraises

- 2 cuillères à soupe de confiture de fraises

- 50g d’amandes effilées

- sucre glace

 

Pour la mousse crémeuse à la rhubarbe :

- compotée de rhubarbe (cf. croustillant)

- 100g de mascarpone

- 1 blanc d’œuf

 

Pour la poêlée de fraises :

- 500g de fraises

- 40g de beurre

- 40g de sucre

- poivre de Sichuan (ou Séchouan)

- 5 cl de crème liquide

- 5 cl de vinaigre balsamique

- 20g de rhubarbe épluchée

 

Commençons par la compotée de rhubarbe, qui sert à la fois au croustillant et à la mousse.

Peler 500g de rhubarbe et la couper en petits morceaux. La faire cuire un petit quart d’heure, dans une casserole avec 100g de sucre en poudre et une cuillère à soupe d’eau.

Prélever 1/5 de la compotée et réserver pour la mousse.

Laver, équeuter et couper en 2 les fraises et les ajouter à la compotée de rhubarbe. Laisser encore frémir quelques minutes. Bien mélanger et laisser refroidir.

 

Préparons ensuite la mousse :

Mélanger la compotée de rhubarbe et le mascarpone en fouettant bien. Battre le blanc en neige ferme. L’incorporer délicatement à l’appareil mascarpone-rhubarbe. Réserver au frais.

 

Pendant ce temps, occupons-nous du croustillant à la rhubarbe :

La base de ce croustillant est une pâte sucrée. Pour celle-ci, après avoir allumé le four à 200°, mélanger la farine et le sucre glace dans un saladier. Ajouter le beurre émietté et malaxer à la main jusqu’à obtention d’une pâte sableuse. Ajouter le jaune d’œuf battu et ramasser la pâte en boule. Cette opération peut aussi être faite dans un robot.

Etaler la pâte dans 4 moules à tartelettes (ou, à défaut, à crème catalane) en l’étalant avec la main. Piquer le fond à la fourchette et enfourner pour 15 minutes.

Une fois la pâte cuite, recouvrir le fond des tartelettes d’une couche de confiture de fraises. Remplir les moules de compotée de fruits tiédie. Parsemer d’amandes effilées et faire cuire 10 minutes au four. Laisser complètement refroidir avant de démouler.

 

Commençons à dresser les assiettes :

Saupoudrer les croustillants de sucre glace, les démouler et les disposer dans chaque assiette.

Prélever 4 belles quenelles de mousse et les poser délicatement dans chaque assiette. Remettre les assiettes au frais.

 

Préparons enfin la poêlée aux fraises :

Laver et équeuter les fraises. Dans une poêle, faire mousser 30g de beurre et ajouter le sucre puis les fraises. Les faire dorer, à feu vif, pendant 2 minutes. Ajouter alors 10g de beurre, la crème liquide et le vinaigre balsamique en grattant bien le fond de la poêle, de façon à obtenir un joli caramel. Poivrer légèrement et laisser cuire une minute.

Pendant ce temps, couper la rhubarbe crue restante en copeaux (à l’aide d’un couteau économe par exemple).

Disposer les fraises sur les assiettes et parsemer de copeaux de rhubarbe. Répartir le caramel sur les quenelles de mousse et servir sans attendre.

 

assiette_rhubarbe_et_fraise_004

dimanche 5 juin 2005

Une terrine aux couleurs du soleil

Couleurs vives et saveurs franches, voici une bien jolie terrine au parfum de basilic servie avec un coulis de tomate...

terrine_de_l_gumes_du_soleil__3_

Terrine de légumes d'été, coulis de tomate au basilic

- 3 courgettes moyennes

- 1 petit poivron rouge

- 1 petit poivron jaune

- 1 oignon

- 2 gousses d'ail

- 1 petite conserve de tomates pelées (l'équivalent de 2 tomates pour la terrine, le reste pour le coulis)

- 1 bouquet de basilic

- 6 oeufs

- 10 cl de crème fraiche

- 3 cuillère à soupe d'huile d'olive

- sel et poivre

Laver et tailler en dés courgettes et poivrons ( en n'omettant pas d'enlever les filaments blancs et les pépins de ces derniers). Faire chauffer 2 cuillères d'huile d'olive dans une casserole. Y mettre les courgettes et les poivrons à suer, à feu doux, pendant 5 minutes.

Eplucher et hacher finement  l'oignon. L'ajouter aux légumes, ainsi que l'ail pressée. Poursuivre la cuisson encore 5 minutes.

Préchauffer le four à 180°. Préparer la cuisson au bain-marie en versant de l'eau dans la lèche-frite ou un moule capable de contenir le plat à cake ou les ramequins.

Huiler 6 ramequins ou un plat à cake. Laver et sécher le bouquet de basilic. Conserver quelques feuilles pour la déco et ciseler le reste.

Casser les oeufs dans un saladier et les battre en omelette. Assaisonner. Les verser dans la casserole et les faire cuire à feu très doux en remuant avec une cuillère en bois. Les oeufs commencent à prendre comme des oeufs brouillés. Ajouter alors les dés de tomates, la crème fraiche et la moitié du basilic ciselé.

Verser la préparation dans le(s) moule(s). Faire cuire pendant 35 à 45 minutes. La terrine est cuite quand elle n'est plus liquide (surveiller la cuisson). Laisser refroidir et mettre au frais pendant 6 heures.

Préparer un coulis de tomate en mixant ou en écrasant grossièrement (suivant l'effet désiré, pour ma part, je préfère laisser quelques dés de tomates pour un effet concassée plutôt que coulis lisse) le reste de tomates pelées. Ajouter le basilic ciselé, une cuillère d'huile d'olive, du sel et du poivre.

Démouler juste avant de servir (au cas où la terrine rendrait un peu d'eau).

Une autre façon de présenter cette terrine : la portion indviduelle...

terrine_de_ratatouille_001

(recette extraite de Cuisine gourmande, n°5, juin 1994)

Posté par magkp à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 19 mai 2005

Facile et rapide, l'échine de porc

Pour changer de l'échine grillée, voici une version plus "cuisinée" mais tout aussi facile.

Echine de porc charcutière

Dans une poêle, faire revenir, dans du beurre, une échalote émincée, 2 gros cornichons coupés en rondelles et 2 échines de porc, 4 minutes par face.

Saler, poivrer. Couvrir et laisser cuire à feu doux 10 minutes.

Déglacer alors avec un peu de vinaigre de vin rouge. Laisser réduire à feu vif quelques secondes.

Ajouter de la crème et un peu de moutarde. Servir sans attendre.

Posté par magkp à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 11 mai 2005

Un classique du début de l'été

Chaque année, j'attends les tomates avec impatience. Les premières ne sont pas articulièreent goûteuses et n'offrent pas des tartes satsifaisantes. Alors je les cuisine en quiche pour tricher un peu !

tarte thon tomates (3)

Tarte (ou Quiche) aux tomates et au thon

- 1 fond de pâte brisée (ou feuilletée)

- 5/6 tomates (selon la grosseur)

- 1 boîte de thon au naturel (250/265g)

- 2 oeufs

- 20 cl de crème fleurette (= liquide et pasteurisée) ou 200g de crème fraiche (= épaisse et pasteurisée) ou encore de crème crue (le top !)

- de la moutarde

- qs d'emmental râpé

Préchauffer le four en position classique à 180°.

Foncer le plat à tarte de la pâte brisée.

Tartiner d'une fine couche de moutarde.

Ajouter le thon égoutté et émietté sur toute la surface.

Dans un bol, fouetter les oeufs et la crème. Saler, poivrer.

Verser le mélange sur le thon.

Répartir de fines rondelles de tomates.

Parsemer d'emmental râpé et enfourner dans le bas du four pendant 25 minutes.

Posté par magkp à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,