vendredi 24 avril 2009

Dans la série "cuisine recyclée"...

Certes, je ne suis pas une reine dans l'art du recyclage. Néanmoins, je déteste jeter des aliments. Or, en rentrant de notre week-end de Pâques, force a été de constater que nous croulions sous le chocolat !

Je ne sais pas si, chez vous, c'est pareil mais, chaque année, les enfants n'ont toujours pas fini leurs chocolats de Noël que Pâques arrive entraînant avec lui, sa horde d'oeufs, de cloches, de lapins, de poules... en chocolat !

Le souci, c'est que si mes petits loups sont enchantés de chercher des oeufs dans le jardin, ils ne se précipitent pas pour les manger... Et dire qu'à mon époque, le soir, il ne restait plus rien ! Etais-je moins difficile... ou alors moins gâtée ??? Il faut le croire !

Toujours est-il que, devant tant de victuailles, il a fallu que je me décide. Et comme nous partions en vacances et que le frigo regorgeait d'oeufs (comment m'y suis-je prise dans mes courses ???), la solution a été toute trouvée !

Je vous présente donc le moelleux aux Pères Noël et autres sujets en chocolat de Noël, qui marche tout aussi bien avec des lapins, des cloches ou des oeufs de Pâques !

moelleux_aux_sujets_en_chocolat__5_

Moelleux aux Pères Noël et autres sujets en chocolat de Noël ou de Pâques !

pour un moule de 20 cm (modèle Marguerite 120 cl Flexipan de Demarle)

- 200g de sujets au chocolat

- 140g de beurre demi-sel

- 4 oeufs

- 70g de farine

- 40g de sucre (car les sujets en chocolat sont déjà très sucrés contrairement au chocolat pâtisssier)

Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante) ou 200° (position classique).

Dans une jatte, faire fondre au micro-ondes le chocolat.

Ajouter le beurre pommade. Bien mélanger.

Dans un cul de poule, battre les jaunes d'oeufs avec le sucre.

Incorporer le mélange oeufs/sucre au chocolat/beurre.

Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement à l'appareil.

Verser dans le moule et faire cuire à four chaud pendant 25 minutes.

Le moelleux est cuit quand la lame ressort légèrement humide.

Laisser tiédir quelques minutes puis démouler sur une volette, le temps de le refroidir complètement.

PS : Ce moelleux a été aussi l'occasion pour moi de tester ce moule marguerite en Flexipan. Et je dois dire que j'en suis ravie : démoulage parfait, aspect brillant, gâteau fondant en bouche et légèrement croustillant à l'extérieur. Rien à voir avec les moules en silicone achetés à bas prix en supermarché ! Me voici convaincue ! 

Posté par magkp à 08:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


lundi 8 décembre 2008

Réveillon de Noël - préparatifs - épisode 3

A 20 jours de Noël, après avoir macaronner et congeler nos petites merveilles et préparer les tourtes qui accompagneront le champagne, il est temps d'attaquer le dessert !

Personne ne peut échapper à la bûche, d'autant que nous n'en mangeons qu'une fois par an (enfin deux ou trois fois en quelques jours !).

La bûche traditionnelle, c'est-à-dire à base de biscuit roulé, a l'avantage d'être simple à réaliser et ne nécessite pas beaucoup de matériel. Vous trouverez la recette de la bûche chocolat et marrons glacés ici.

Celle que je vous propose cette anné est à base d'une ganache montée au chocolat, d'une autre au café et d'un insert en créme à la vanille de Tahiti.

J'ai longtemps hésité sur le montage.
La forme : trapézoïdale, en parallélépipède ou arrondie ?
Le fond : dacquoise à la noisette ou feuillantine ?
L'entourage : une fine couche de biscuit enveloppant la ganache ou directement la ganache ?

Finalement, grâce à mon petit mari qui m'a fourni une gouttière, j'ai opté pour une bûche arrondie, sur un biscuit joconde et un décor en chocolat blanc ! Et je me suis lancée ! Le résultat visuel n'est pas à la hauteur de mes attentes : il va falloir que je m'améliore sur la déco, mais, côté goût, c'est vraiment bien !

PICT0015

Bûche chocolat, café et vanille

pour une gouttière de 33x11cm (10-12 personnes) :

la crème à la vanille :

- 1 feuille de gélatine

- 10cl de lait

- 15cl de crème

- 1/2 gousse de vanille de Tahiti

- 3 œufs

- 40g de sucre en poudre

le biscuit joconde :

- 2 œufs entiers + 2 blancs d'œufs

- 65g + 15g de sucre en poudre

- 20g de farine

- 65g de poudre d'amandes

- 15g de beurre fondu

le sirop de café :

- 4cl d'eau

- 45g de sucre en poudre

- 1 c à c d'extrait de café

la ganache au chocolat noir :

- 220g de chocolat de couverture noir Valrhona ou autre très bon chocolat

- 60g + 100g de crème liquide

- 50g de beurre

la ganache au café :

- 150g de chocolat de couverture blanc Valrhona

- 60g + 100g de crème liquide

- 1 c à s de café soluble

le décor :

30g + 20g de chocolat de couverture blanc Valrhona

1. Commencer par le décor.

Faire fondre 30g de chocolat blanc au bain-marie jusqu'à 46°.

Le refroidir en déposant la jatte dans de l'eau froide et en incorporant le reste de chocolat. Bien mélanger. Lorsque le chocolat atteint 26°, le remettre au bain-marie jusqu'à 28°.

Étaler sur une feuille de rhodoïd de la dimension de la gouttière (environ 32x21 cm). Faire des zigzags avec le doigt. Chemiser la gouttière et laisser refroidir.

PICT0003PICT0005

2. Préparer la crème à la vanille.

Faire ramollir la feuille de gélatine dans un bol d'eau froide.

Dans une casserole, faire chauffer le lait et la crème avec la vanille.

Dans une jatte, fouetter les œufs et le sucre. Verser le mélange lait/crème bien chaud dessus tout en mélangeant.

Remettre l'appareil dans la casserole et faire chauffer jusqu'au stade avant ébullition, c'est-à-dire à 84°, comme pour une crème anglaise.

Ajouter la feuille de gélatine bien essorée dans la crème chaude et bien mélanger.

Verser dans la gouttière  chemisée de papier sulfurisé (en ayant ôté le rhodoïd au préalable - le réserver au réfrigérateur) et réserver au congélateur 1 heure.

Démouler au moment du montage de la bûche (étape 7).

3. Confectionner le biscuit joconde.

Préchauffer le four à 180°.

Tamiser la farine et la poudre d'amande.

Dans une bassine placée sur un bain-marie, battre les oeufs entiers et 65g de sucre jusqu'à ce que le mélange atteigne 40°.

Retirer du bain-marie et mélanger au batteur électrique afin d'obtenir le triple de volume.

Ajouter les poudres tamisées et mélanger à la maryse.

Incorporer le beurre fondu. Bien mélanger.

Monter les blancs en neige fermes. Ajouter le sucre restant lorsque les blancs commencent à mousser.

Incorporer délicatement à la maryse les blancs à l'appareil.

Verser sur le Flexipat, posé sur une grille perforée. Etaler avec une spatule en inox. Tapoter. Enfourner 10 minutes.

Démouler en retournant le Flexipat sur une toile silicone ou Silpat.

Imbiber de sirop de café préparé pendant la cuisson du biscuit.

4. Préparer le sirop de café.

Faire chauffer sans remuer l'eau et le sucre jusqu'à 110°. Ajouter le café. Verser sur le biscuit lorsqu'il est cuit.

5. Réaliser la ganache au chocolat.

Faire chauffer 60g de crème.

Faire fondre le chocolat.

Verser en 3 fois la crème sur le chocolat en émulsionnant à la maryse.

Ajouter le reste de crème froide et le beurre en parcelles et bien mélanger.

Laisser refroidir et réserver au congélateur une petit demi-heure.

Monter la ganache au batteur électrique comme pour une chantilly.

6. Confectionner la ganache au café.

Faire chauffer 60g de crème avec le café soluble.

Faire fondre le chocolat.

Verser en 3 fois la crème au café sur le chocolat en émulsionnant à la maryse.

Ajouter la crème froide, bien mélanger.

Laisser refroidir et réserver au congélateur une petit-demi-heure.

Monter la ganache au batteur électrique comme pour une chantilly.

7. Procéder au montage de la bûche.

Chemiser la gouttière du rhodoïd.

Verser la ganache au chocolat noir.

Déposer l'insert à la vanille.

Couvrir de ganache au café.

Couper le biscuit joconde à la taille de la gouttière et le déposer sur la ganache. Normalement, la gouttière est remplie !

8. Réserver 2 heures au réfrigérateur ou congeler jusqu'au jour de dégustation (décongeler 4/5 heures avant de servir).

9. Décorer de billes de chocolat, de nougatine, de macarons...

PICT0017

A lundi prochain pour la terrine d'huîtres !

Posté par magkp à 09:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 26 septembre 2008

Cuisines en fête avec les enfants !

A l'occasion de l'opération Cuisines en fête soutenue par Francine, j'organise deux ateliers culinaires pour enfants : le premier a eu lieu mercredi dernier et le second, demain samedi.

CenF2008_logo

Accueillis dès 10h, 7 enfants de 6/7 ans se partagent la cuisine pendant 2 heures pour préparer un repas que nous prenons ensemble le midi.
Comme il s'agit d'une grande première pour moi (enfin mon rêve se concrétise !), j'ai décidé d'opter pour le même menu pour les deux ateliers puisque les participants ne sont pas les mêmes (excepté mes deux enfants !).

Je leur propose donc de confectionner :

rillettes de thon (une déclinaison des rillettes de saumon)

bouchées de poulet au parmesan et pignons de pin (une recette de Pascale pour Goosto)

timbales de courgettes

crumble aux poires et pépites de chocolat

Avant de regagner leur domicile, les enfants repartent avec un cadeau souvenir composé d'un tablier, d'un livre de recettes Cuisines en fête ainsi que celles réalisées lors de l'atelier et de chouquettes également confectionnées de leurs petites mains  dont voici la recette !

chouquettes__5_

Chouquettes

pour 18 pièces

- 75g d'eau (ou 7,5 cl)

- 75g de lait (ou 7,5 cl)

- 15g de sucre (ou 1 cuillère à soupe)

- 40g de beurre pommade

- 85g de farine

- 2 œufs

- sucre gros grains (absent sur la photo)

Préchauffer le four à 250° (position chaleur tournante).

Dans une casserole, mélanger l'eau, le lait, le sucre et le beurre en parcelles et porter à ébullition.

Hors du feu, ajouter d'un coup la farine et mélanger énergiquement à la cuillère en bois.

Incorporer un à un les œufs tout en continuant à mélanger vigoureusement.

Sur une plaque en Téflon ou bien recouverte de papier sulfurisé ou encore une plaque perforée recouverte d'un tapis en silicone, faire de petits tas à l'aide d'une cuillère.

Parsemer chaque tas de sucre perlé.

Éteindre le four et enfourner 10 minutes, puis rallumer le four à 160° et poursuivre la cuisson pendant 20 minutes.

Sortir du four. Laisser refroidir.

NOTA : Si vous souhaitez réaliser des choux à la crème, des religieuses, des profiteroles..., ne parsemez pas vos choux de sucre perlé. Laissez les refroidir tel quel.

profiteroles__3_

Et pour un dessert gourmand, n'hésitez pas à transformer vos choux en...

Profiteroles

Une fois les choux refroidis, les ouvrir et les garnir de glace à la vanille.

Les déposer dans une assiette et les recouvrir de sauce au chocolat chaude. Servir immédiatement.

Sauce au chocolat

- 50g de cacao amer en poudre

- 150g de sucre

- 20 cl d'eau

- 20g de beurre ou de crème fleurette

Verser l'eau, le sucre et le cacao dans une casserole. Bien fouetter.

Porter à ébullition et laisser frémir quelques minutes.

Ajouter le beurre en parcelles en fouettant pendant 3 minutes.

Retirer du feu et réserver.

Cette sauce, dont j'ai appris la recette chez Mercotte, peut surprendre par sa composition (traditionnellement, on réalise la sauce au chocolat avec du chocolat pâtissier). Pourtant, je peux vous assurer qu'elle est idéale car elle se consomme chaude comme froide et se conserve très bien au réfrigérateur (dans une petite bouteille verseuse pour des décos d'assiette sympas !) ou au congélateur (dans des bacs à glaçons, pour plus de facilité d'utilisation).
Une fois testée, à coup sûr, elle est adoptée !

Posté par magkp à 07:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 19 septembre 2008

Un dîner entre amis

 Un petit dîner entre amis, un samedi d'automne. C'est tout simple, facile à réaliser, à préparer à l'avance et c'est vraiment très bon. Que demander de plus ?

 

Tartare de saumon et lentilles vertes

 

 

tartare_de_saumon_sur_lit_de_lentilles__3_

 

Pour 6/8 personnes :

 

- 300g de saumon frais

 

- 100g de saumon fumé

 

- 1 échalote

 

- 3 cornichons

 

- 2 c à s de câpres

 

- 1 citron (2 c à s de jus)

 

- 1 orange

 

- 3/4 brins de ciboulette

 

- 15 cl d’huile d’olive

 

- 300g de lentilles vertes du Puy ou du Berry ou de lentillons de Champagne

 

- 1 oignon

 

- 2 clous de girofle

 

- 1 branche de thym

 

- du laurier

 

- 4 c à s d’huile de noix

 

- 2 c à s de vinaigre de xéres

 

- 1 c à s de moutarde

 

- sel, poivre blanc

 

Rincer les lentilles dans une passoire,  sans les tremper.

 

Peler l'oignon. Le piquer des clous de girofle.

 

Déposer les lentilles dans un faitout. Ajouter 3 fois leur volume d’eau froide, de préférence filtrée pour que les lentilles restent bien moelleuses (selon le chimiste hervé This, le calcaire empêche l'eau de pénétrer dans le légume qui reste dur - à défaut, ajouter un peu de bicarbonate dans l'eau) et non salée (le sel augmente le temps de cuisson - pas de cube de bouillon non plus !). Il faut que l'eau recouvre les lentilles sur 3 à 4 cm de plus. Ajouter les aromates.

 

Faire cuire à feu doux 30 minutes environ (variable selon les lentilles). Les lentilles doivent être moelleuses et fermes à la fois.A la cocotte-minute, il faut compter 10 mn de cuisson seulement, prévoir plutôt 4 fois le volume en eau et les porter doucement à ébullition pour ne pas en faire de la purée.

 

Préparer la vinaigrette des lentilles : dans un bol, faire fondre le sel et le poivre dans le vinaigre. Ajouter la moutarde. Bien mélanger puis l'huile tout en continuant à fouetter.

 

En fin de cuisson, retirer l’oignon et les aromates. Les arroser aussitôt de la vinaigrette à la moutarde, tant qu'elles sont encore chaudes. Réserver à température ambiante.

 

Couper le saumon en tout petits cubes.

 

Hacher la ciboulette, les cornichons, les échalotes, les câpres. Râper le citron et l’orange.

 

Mélanger les différents ingrédients.

 

Arroser avec l’huile d’olive et le jus de citron. Saler, poivrer. Réserver au frais.

 

Dresser. Dans un cercle posé sur l'assiette, déposer 3 bonnes cuillères de lentilles. Recouvrir de tartare. Arroser de jus d’orange. Ajouter un peu de mesclun autour.

 

NB : Le tartare ne doit pas être trop froid, sinon il a tendance à perdre ses saveurs. 

 

PS 1 : Je tiens cette recette d'Anne que j'apprécie beaucoup (la recette et Anne aussi d'ailleurs !). C'est une entrée automnale comme printanière qui peut se préparer largement à l'avance : la salade de lentilles peut même être réalisée la veille, à partir d'un reste de lentilles par exemple. Il convient alors d'arroser de vinaigrette, les lentilles encore tièdes après le repas et de les conserver dans une boite hermétique jusqu'au lendemain.

 

PS 2 : Pensez aussi à décliner cette recette pour un apéro ou une mise en bouche.

 

mise_en_bouche___3_

 

Osso-bucco de veau aux figues et aux airelles

 

 

jarret_de_veau_aux_figues_de_Tarzile_004

Pour 6 personnes :

- 6 rouelles de jarret de veau ou 6 tranches de paleron de veau

- 4 échalotes grises

- 25 cl de vin blanc plus ou moins liquoreux (jurançon, muscat)

- 6 figues fraiches

 

- 1 belle poignée d'airelles surgelées

 

- farine

 

- huile d'olive

 

- 25g de beurre

 

- sel, poivre

 

La veille, préchauffer le four à 180°.

 

Dans une cocotte en fonte, faire chauffer l'huile et le beurre et y faire revenir les échalotes préalablement épluchées et coupées en quartiers.

 

Fariner les rouelles puis les saisir de chaque côté.

 

Saler, poivrer la viande. Ajouter le vin. Courvir et enfourner pour 45 minutes.

 

 

Retirer la cocotte du four pour y retourner les morceaux de viande. Ajouter les figues coupées en 3 ou 4 et un peu de vin si nécessaire.

 

Remettre au four et poursuivre la cuisson 30 minutes.

 

Le lendemain, ajouter les airelles et réchauffer un bon quart d'heure au four. Oter la viande. Elle doit se détacher facilement de l'os. Faire réduire la sauce à feu vif afin qu'elle devienne sirupeuse (l'épaissir si nécessaire d'un peu de Sauceline).

Servir avec des pâtes fraiches.

 

NB : une recette de Tarzile extraite d'Une souris dans le potage, dont je vous ai déjà parlé.

 

Crumble poire-chocolat

 

 

crumble_poire_chocolat

 

Pour 6 ramequins :

 

- 6 belles poires

 

- 75g de beurre

 

- 75g de farine de blé

 

- 40g de farine de noisette (ou de poudre de noisette)

 

- 40g de poudre d'amande

 

- 75g de sucre cassonade

 

- 1 belle poignée de pépites de chocolat ou de perles craquantes Valrhona

 

Préchauffer le four à 180°.

 

Déposer tous les ingrédients sauf les poires et le chocolat dans le bol du mixer. Mixer afin d'obtenir un mélange sableux.

 

Eplucher les poires, les couper en dés et les déposer dans chaque ramequin.

 

Ajouter des pépites ou des perles de chocolat.

 

Recouvrir de pâte.

 

Enfourner pour 20 minutes. Servir tiède.

 

PS : Une variante agréable du crumble aux pommes.

 ****

EVENEMENT : L'Univers de Mag, partenaire de

CenF2008_logo

 

Posté par magkp à 07:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 17 mai 2008

Un gâteau d'anniversaire pour amateur de foot

Chaque année, comme beaucoup de mamans, je me creuse la tête pour trouver la bonne idée de gâteau d'aniversaire qui fera la joie de mes enfants.

Enzo a eu 6 ans en janvier dernier mais vient seulement de les fêter avec ses copains. A cet âge, il est forcément fan de foot. Le thème de l'anniversaire d'aujourd'hui est donc tout trouvé.

A sa demande, il souhaitait un gâteau au chocolat "parce que tous ses copains aiment ça, ça leur fera plaisir". A quoi bon réfléchir plus longtemps ! Ce sera un terrain de foot au chocolat (mais ça aurait pu être aussi un ballon de foot à la mousse au chocolat ou encore au fromage blanc et aux dés de poire).

Ce gâteau est rapide et très facile à réaliser. La base est un moelleux au chocolat dont j'ai gentiment chipé la recette à Pascale, qui doit être confectionné la veille. Le décor est en pâte d'amande maison colorée, à préparer à J-2 afin qu'elle ait suffisamment durci pour la modeler.

g_teau_d_anniversaire_foot__9_

Gâteau "comme sur le terrain"

pour un moule ou un cadre de 24 x 36 cm

- 200g d'amande en poudre

- 200g de sucre glace

- 6 cuillers à soupe d'eau

- 1 pointe à couteau de colorant en poudre vert (ou liquide)

- 200g de chocolat pâtissier noir

- 200g de chocolat pâtissier au lait (Nestlé par exemple)

- 50g de chocolat pâtissier aux noisettes (Nestlé par exemple)

- 450g de beurre

- 300g de sucre en poudre

- 8 oeufs

- 120g de farine

A J-2.

Mélanger à la cuiller l'amande en poudre, le sucre glace et l'eau jusqu'à consistance d'une pâte à modeler.

Diviser la pâte en deux. Prélever une petite boule de pâte blanche pour faire le ballon.

Ajouter du colorant pour obtenir deux verts différents. Bien mélanger.

Réserver au réfrigérateur.

A J -1.

Préchauffer le four à 180°.

Faire fondre les chocolats dans une jatte au micro-ondes (attention à ne pas le cuire !). Bien mélanger pour obtenir une sauce lisse. Laisser refroidir.

MIxer le beurre et le sucre pendant 4 minutes, puis ajouter les oeufs, un à un, en mixant 1 minute entre chaque.

Ajouter la farine, mixer.

Enfin, incoroporer le chocolat et mélanger de nouveau.

Verser l'appareil dans le moule et enfourner pour 25 minutes.

Démouler et laisser refroidir sur une grille.

Poser le gâteau sur le plat de service.

Réaliser des bandes de 3 x24 cm environ avec chaque couleur de pâte d'amande. Les poser sur le gâteau.

A l'aide d'un stylo à la vanille Vahiné ou de chocolat blanc fondu, tracer les traits sur le terrain.

Fabriquer des buts avec des fingers ou autres biscuits de ce genre (au départ, je souhaitais les réaliser en pâte d'amande blanche, mais ils s'écroulaient !) et les drapeaux des corners avec des bonbons gélifiés coupés en triangle et maintenus sur des pics en bois. Pour le ballon, ajouter des carrés de réglisse sur la boule en pâte d'amande blanche.

Laissez libre cours à votre imagination et régalez-vous  des "Waouhh !" que feront les bouts de choux à la vue du gâteau ! A coup sûr, vous serez la plus chouette des mamans !

**********

D'autres gâteaux pour enfants ?

- gâteau tout rose pour une princesse

- gâteau au yaourt élaboré

mais aussi...

- cake au chocolat

- gâteau marbré

- fondant au chocolat au lait

- gâteau roulé

- gâteau aux pommes

- cake à l'huile d'olive et aux fruits

- carrot cake

- cake à l'orange

- tarte au fromage blanc

- pudding

Posté par magkp à 16:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 30 janvier 2008

Farandole de petits pots de crème

Pourquoi se ruer au rayon des laitages du supermarché alors que les crèmes maison sont si simples et si rapides à réaliser ? Comme de nombreuses mamans, je m'en étonne encore après avoir préparer, un soir où le frigo était vide, ces petits pots de crème au chocolat et à la pistache. De pures merveilles dont les enfants ont raffolé !

cr_mes_pistache___chocolat__15_

Petits pots de crème au chocolat et à la pistache

pour 6 pots (3 de chaque parfum) :

- 2+2 oeufs

- 20+20g de sucre

- 25+25 cl de lait

- 40g de chocolat pâtissier au lait (Jivara de Valrhona)

- 1 cuillère à soupe de pâte de pistache (bon ok, tout le monde n'en a pas dans son frigo !)

Glisser un plat avec de l'eau (bain-marie) dans le four. Préchauffer celui-ci à 180°.

Dans une jatte, battre 2 oeufs avec 20g de sucre.

Dans une casserole, casser le chocolat en morceaux, y ajouter 25cl de lait et faire chauffer tout en remuant. A ébullition, retirer du feu et bien mélanger.

Verser le chocolat au lait chaud sur les oeufs sucrés et bien mélanger.

Remplir 3 pots.

Procéder de la même manière avec  les oeufs, le sucre, le lait restant et la pâte de pistache : faire chauffer le lait et la pistache. Bien mélanger pour diluer la pâte dans le lait. Le verser sur le mélange oeufs/sucre et répartir dans 3 ramequins.

Déposer les 6 pots dans le plat avec l'eau et faire cuire au bain-marie pendant 15 minutes.

Sortir du four. Laisser refroidir et mettre au réfrigérateur avant de déguster.

Pensez à varier les parfums: vanille (une gousse fendue dans le lait), café (une cuillère à soupe de café lyophilisé dans le lait chaud), eau de fleur d'oranger, eau de rose...

cr_mes_pistache___chocolat__22_

Posté par magkp à 09:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 1 avril 2006

Le printemps passe à table !

Quand on reçoit, pour la première fois, à déjeuner ses "beaux grands-parents" âgés de 90 ans, ayant voyagé trois heures en train, on se doit de les accueillir dignement ! Surtout quand ils sont accompagnés de belle-maman, fin cordon bleu !

Le choix du menu est alors stratégique : classique ou, plutôt conventionnel, mais pas trop afin d'en faire ressortir la personnalité de la cuisinière, en harmonie avec le temps (maussade avec quelques éclaircies !), riche en produits de saison.
Le temps de préparation importe aussi, surtout quand on a des enfants en bas-âge, un spectacle à l'école toute la matinée et des journées qui ne dépassent pas 24h ! Le tout est donc de préparer une bonne partie du repas la veille, afin d'en garder un minimum avant le déjeuner.
Sans vouloir me vanter, je pense m'en être pas trop mal sortie ! Même si j'avais prévu des macarons pour le café mais n'ai pas eu le temps de les confectionner, ni même le courage !

Le menu :

champagne et amuse-gueules chauds
(mini-friands à la saucisse, mini-tartelettes à la tomate, mini-tatin aux pommes et boudin noir)

~~~~
salade "retour de marché"

~~~~
noix de veau aux saveurs normandes (pommes et andouille de Vire), sauce au pommeau
fagot de haricots verts et mini-gratin aux deux pommes

~~~~
fromage, salade

~~~~
millefeuille croustillant de mousses (au chocolat noir et blanc) et framboises

~~~~
café et fritures du 1er avril



Les amuse-gueules ont été préparés depuis plusieurs jours (au fur et à mesure des chutes de pâte feuilletée, en fait) et congelés. Je vous conseille ce truc, c'est très pratique pour un apéritif improvisé.

Hier après-midi, j'ai préparé la noix de veau et l'ai cuite à la vapeur pendant 15 minutes (mi-cuisson).
J'ai également fait cuire les haricots verts à la vapeur (toujours dans la cocotte-minute) et les ai roulé dans de la poitrine fumée. Me suis aussi occupée des asperges, du gratin aux deux pommes (2/3 de pommes-de-terre, 1/3 de pommes), des mousses et des feuilles de brick.

En fin de matinée, aujourd'hui, il me restait à dresser les assiettes pour l'entrée, à finir de cuire, au four, la viande et le gratin (restait une vingtaine de minutes), à préparer la sauce au pommeau.
A la dernière minute, j'ai dressé le plateau de fromages et le dessert.

Salade "retour du marché"

salade_retour_de_march__001

pour 6 personnes :

- 12 asperges blanches ou violettes

- 150g de salade mélangée dont roquette

- 2 petites tomates fraiches ou en conserve (à l'huile, rôties au four Sacla)

- 6 crevettes cuites

- 6 cuillères à soupe de chair de crabe

- 6 oeufs de caille

- 12 copeaux de parmesan

- 1 orange

- 2 cuillères à soupe de crème fraiche

- 1 cuillère à soupe de mayonnaise

- 1 cuillère à soupe de vinaigre de Xérès

- 2 cuillères à soupe d'huile

- fleur de sel, poivre

La veille ou une bonne heure avant,

Eplucher les asperges (tailler le bout filandreux et ôter la peau sur toute la longueur).

Les déposer dans le panier vapeur de l'autocuiseur. Faire cuire 4 mn à partir du sifflement (temps variable selon les autocuiseurs).

Sortir les asperges et les déposer sur une feuille de papier absorbant.

Les mettre au frais une fois refroidies.

Faire cuire les oeufs de caille 3 minutes dans une casserole d'eau bouillante salée. Laisser refroidir. Les écailler.

Laver les tomates et les détailler en dés. Eplucher les crevettes en prenant soin de conserver la tête et la queue.

Dans un bol, mélanger la crème fraiche et la mayonnaise.

Préparer la vinaigrette, en laissant fondre la fleur de sel dans le vinaigre, en ajoutant le poivre, l'huile d'olive et une cuillère  de jus d'orange et en fouettant vigoureusement. Arroser la salade et bien mélanger.

Dans chaque assiette, déposer un peu de salade en rond (idéalement, dans un cercle). Ajouter une cuillère de miettes de crabe, puis une autre de dés de tomate. Oter le cercle. Poser sur l'ensemble une crevettes, deux asperges, un oeuf dur, deux copeaux de parmesan et
une petite cuillère de sauce crème.

Arroser de quelques gouttes de vinaigrette. Râper l'orange au-dessus de l'assiette.



Noix de veau aux pommes et à l'andouille de Vire

r_ti_de_veau_aux_saveurs_normandes_003

La recette est par ici.


Millefeuille croustillant aux deux chocolats : variante


millefeuille_croustillant_aux_deux_chocolats___variante_004

Même méthode que la version précédente, mais mousse au chocolat blanc parsemée de framboises à la place de la mousse au chocolat au lait.

pour la mousse au chocolat noir :

- 150g de chocolat noir de couverture

- 3 oeufs (jaunes et blancs en neige)

- 60g de beurre

- 45g de sucre

pour la mousse au chocolat blanc :

- 100g de chocolat blanc de couverture

- 1 oeuf (jaune et blanc en neige)

- 10 cl de crème fraiche fouettée (chantilly)

samedi 7 janvier 2006

Les rois sont de retour, la galette aussi

Comme chaque année, je me réjouis du moment où je vais préparer une bonne galette des rois, mais, comme chaque année, sans jamais oser me lancer dans la pâte feuilletée ! Une fois n'est pas coutume, je ne ferai pas la pâte, mais, nouveauté !, j'innoverai dans la garniture.

Tout d'abord, la recette que je fais chaque année, inratable et tellement bonne : la galette à la frangipane. La frangipane est un mélange de crème d'amande (c'est-à-dire un tant pour tant de sucre, d'amande et de beurre et des oeufs) et de crème pâtissière. Je ne procède pas tout à fait de la sorte, mais le résultat est excellent. Inutile de changer ! Le principal reste, bien sûr, de choisir des ingrédients de très bonne qualité.

galette_des_rois___la_frangipane

Galette à la pseudo frangipane

- 500g de pâte feuilletée (2 ronds)

- 2 oeufs + 1 jaune dilué avec 1 cc d'eau pour la dorure (ou astuce ci-dessous)

- 100g de sucre en poudre

- 10 cl de lait

- 10g (1 cuillérée à soupe rase) de Maïzena

- 1 gousse de vanille

- 125g de poudre d'amandes

- 50g de beurre

- 1 cuillérée à soupe de rhum

- 1 fève

Battre les oeufs avec le sucre. Délayer la maïzena dans le lait. L'incorporer au mélange oeufs-sucre. Bien mélanger. Ajouter la gousse de vanille fendue et grattée.

Faire cuire à feu doux jusqu'à ébullition sans cesser de remuer. Laisser épaisser encore quelques instants puis retirer du feu.
Ajouter les amandes, le beurre coupé en morceaux et le rhum. Bien mélanger pour obtenir un appareil lisse.

Diviser et étaler la pâte en deux ronds (l'un d'un diamètre supérieur de 2 cm) sur un demi centimètre d'épaisseur.

Déposer le plus petit sur une plaque pâtissière ou perforée, recouverte d'une feuille de papier sulfurisé. Ce sera le fond de la galette.

Le garnir de l'appareil en laissant un espace de 2 cm sur le pourtour de la pâte. Y glisser la fève. Dorer le pourtour avec de l'eau (qui adhère mieux que l'oeuf le temps de la cuisson).

Dorer le rond de pâte restant avec l'oeuf dilué. Le décorer avec le dos d'un couteau (c'est plus délicat lorsque la galette est déjà montée).

Recouvrir la pâte garnie avec la pâte du dessus. Souder les bords en appuyant légèrement.

Réserver au réfrigérateur 30 minutes ou congeler pour une dégustation ultérieure.

Préchauffer le four à 210° (four statique).

Faire cuire sur la grille du bas du four pendant 10-15 minutes puis baisser le four à 180° et poursuivre la cuisson pendant 15-20 minutes, en surveillant bien.

La galette est cuite quand elle est bien dorée et qu'en la soulevant de la lèchefrite, elle ne plie plus.

Déguster tiède.

Mon truc : Pour ne pas gâcher un jaune d'oeuf (je déteste le gâchis, même pour 1 oeuf !), j'ai pour habitude de dorer la pâte du dessus avec les oeufs qui me servent dans l'appareil (le blanc et le jaune battus). Je dore donc le rond de pâte du dessus, avant de réaliser la frangipane, sans diluer avec de l'eau puisque j'utilise le jaune et le blanc. Puis, j'incorpore le sucre dans le reste d'oeuf battu et poursuis la recette. Et le résultat est le même ! (cf recette ci-dessous)

Variante : remplacez la gousse de vanille par une cuillère à café de pâte de pistache. Ajouter éventuellement quelques griottes congelées (Picard). C'est excellent !

Et voici la galette que je préparerai demain matin  : galette à la crème d'amande, aux pommes et aux fruits rouges.

galette_des_rois_aux_pommes_et_fruits_rouges_004

Galette à la crème d'amandes, aux pommes et aux fruits rouges

- 500g de pâte feuilletée (2 ronds)

pour la crème d'amande :

- 90g de poudre d'amandes

- 90g de beurre ramolli

- 90g de sucre en poudre

- 2 oeufs

pour le reste de la garniture :

- 30g de beurre

- 2 pommes

- 80g de cassis ou d'un mélange de fruits rouges surgelés

- 1 fève

Diviser et étaler la pâte en deux ronds (l'un d'un diamètre supérieur de 2 cm) sur un demi centimètre d'épaisseur.

Déposer le plus petit sur une plaque pâtissière ou perforée, recouverte d'une feuille de papier sulfurisé. Ce sera le fond de votre galette.

Battre les oeufs en omelette. A l'aide d'un pinceau, badigeonner d'oeuf le rond de pâte du dessus de la galette. Le décorer avec le dos d'un couteau. Réserver.

Travailler le beurre, le sucre, les amandes et les oeufs, au mixeur ou au fouet manuel, jusqu'à obtention d'un mélange léger et mousseux.

Faire revenir les pommes coupées en quartiers dans 30g de beurre bien mousseux. Laisser refroidir.

Garnir de la crème d'amande le fond de pâte qui se trouve sur la lèchefrite, en laissant un espace de 2 cm sur le pourtour. Recouvrir des pommes comme pour une tarte, puis du cassis encore congelé (ou des fruits rouges) étalé uniformément. Glisser la fève.

galette_des_rois_aux_pommes_et_fruits_rouges_001

Recouvrir de la seconde pâte. Humecter les bords avec de l'eau et souder en appuyant légèrement.

galette_des_rois_aux_pommes_et_fruits_rouges_002

Réserver au réfrigérateur 30 minutes ou congeler pour une dégustation ultérieure.

Préchauffer le four à 210°. Faire cuire à four chaud pendant 10-15 minutes environ puis poursuivre la cuisson à 180° pendant 15 minutes, en surveillant bien.

La galette est cuite quand elle est bien dorée (pas comme sur la photo où elle est y un peu trop !) et qu'en la soulevant de la lèchefrite, elle ne plie plus.

galette des rois aux pommes et fruits rouges 005

Déguster tiède.

Résultat : cette version nous a bien plu, surtout les enfants d'ailleurs, bien qu'elle ait vu le four 5 minutes de trop ! Elle mêle agréablement (pour qui aime, bien sûr !) le sucré de la crème d'amande et des pommes à la légère acidité des fruits rouges. C'est léger et se mange bien à la fin d'un repas.

Variante : procéder de la même façon en remplaçant les pommes par des poires, la poudre d'amande par de la poudre de noisette et les fruits rouges par quelques pépites de chocolat !

vendredi 23 décembre 2005

A s'en lécher les babines !

Un Noël sans chocolat n'est pas un Noël réussi ! Et chez nous, les truffes, ça a toujours été l'affaire des enfants.

D'ailleurs, la recette que je viens de transmette à mon petit garçon d'à peine 4 ans, je l'ai apprise à l'école lorsque j'avais 7 ans. Et j'ai même toujours la recette écrite de mes petits doigts boudineux, avec ses ratures et ses fôtes fautes d'orthographe !

Je vous la livre donc telle quelle. Elle est très simple, mais très bonne et peut aisément être offerte à vos proches dans un panier de douceurs. Quelle fierté pour vos petits marmitons !

truffes005

Truffes au chocolat

- 250 g de chocolat de couverture noir

- 2 jaunes d'oeufs

- 150g de beurre mou

- du cacao en poudre

Faire fondre le chocolat à feu très doux. Ajouter l'arôme.

Hors du feu, incorporer le beurre en parcelles puis les jaunes d'oeufs préalablement battus. Bien mélanger.

Laisser refroidir au réfrigérateur deux heures minimum.

Lorsque la ganache est assez dure, former des boules à l'aide de ses mains ou d'une cuillère parisienne et les rouler dans le cacao.

Se conservent très bien au réfrigérateur, dans une boite plastique, une quinzaine de jours.

De nombreuses variantes sont possibles : avec du whisky, de l'extrait de café, du cognac..., roulés dans des pistaches ou des noisettes concassées, de la noix de coco... Ma préférence va pourtant à la recette la plus simple.

Posté par magkp à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 9 décembre 2005

L'atelier du mercredi : les premières douceurs de décembre

Nous y voici, en décembre. L'heure est venue de s'attaquer aux petits douceurs de fin d'année, une bonne occasion pour cuisiner avec les bouts d' chou.

Ce mercredi, c'est butterbredele (ou petits sablés au beurre) et roses des sables. C'est très simple et ça plaît autant à préparer qu'à dévorer !

confiserie_de_No_l_002

 

Butterbredele

pour 25-30 pièces :

- 200 g de farine

- 100 g de sucre

- 100 g de beurre pommade

- 1 œuf

- 60 g de poudre d'amandes

- quelques gouttes de colorant alimentaire

Préchauffer le four à 180°.

Fouetter l'oeuf avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter tous les autres ingrédients, pétrir et former une boule de pâte sablée.

Etaler la pâte sur un plan fariné sur une épaisseur de 5 mm. Faire des formes à l'emporte-pièce.

Disposer les bredele sur une plaque du four recouverte de papier sulfurisé puis enfourner environ 15 minutes.

 

Roses des sables

- 150g de pétales de maïs soufflées non sucrées

- 150g de beurre

- 300g de chocolat pâtissier

Faire fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes. Ajouter le beurre en pommade. Bien mélanger. Incorporer les pétales de maïs. Bien mélanger de nouveau.

roses_des_sables_0021

Déposer des petits tas à l'aide d'une cuillère sur une tôle pâtissière. Réserver au réfrigérateur avant de les déguster.

Se conservent très bien, au réfrigérateur, dans une boite plastique.