vendredi 26 octobre 2018

Un filet mignon en habit d'automne

Rapide à préparer, ce file mignon s'offre une jolie parure d'automne avec ces fruits parfums et colorés.

2018-10-27 21

Filet mignon de porc en habit d'automne

Pour 4 pers. :

- 1 potimarron soit 500 g de chair

- 500 g de pommes de terre à chair farineuse

- 600 / 700 g de filet mignon de porc

- 150 g de champignons rosés (ou de cèpes ou de champignons de Paris)

- une quinzaine de châtaignes grillées au feu de bois

- 2 belles figues

- 2 poires William rouges

- 1 oignon rouge

- 10 cl de crème fleurette

- 2 belles cuillérées à soupe de crème crue

- du persil

- 50 g  + 100 g de beurre

- 1 verre de lait

- sel, poivre

Couper en 2 le potimarron. Oter les graines et les filaments.

Couper en tranches pour ôter plus facilement la peau.

Découper la chair en cubes.

Eplucher et couper en cubes les pommes de terre.

Nettoyer les champignons. Les couper en lamelles.

Eplucher et émincer l'oignon. Laver et hacher le persil.

Eplucher et couper les poires en 2.

Faire fondre un peu de beurre dans une cocotte en fonte.

Y faire dorer les poires. Débarasser dans un bol et réserver.

A leur place, ajouter éventuellement un peu de beurre. Y faire revenir les champignons et l'oignon 10 minutes environ. Débarasser dans un bol.

Faire fondre le reste de beurre. Y faire dorer le filet mignon de tous côtés.

Saler, poivrer. Ajouter les champignons, l'oignon, le persil et la crème fleurette.

Couvrir et faire cuire 20 mn à feu doux.

Pendant ce temps, couper les figues en deux.

Faire cuire les pommes de terre et le potimarron 9 mn (à partir du sifflement) dans le panier à vapeur de l'autocuiseur.

Au bout des 20 minutes de cuisson de la viande, ajouter les châtaignes, les figues et les poires dans la cocotte ainsi que la crème crue. Bien mélanger et laisser chauffer 5 minutes.

Une fois le potimarron et les pommes de terre cuites, les écraser au presse-purée.

Ajouter un peu d'eau de cuisson, le lait et les 100 g de beurre. Saler, poivrer.

Bien mélanger à la cuiller en bois (l'inox rend la purée collante) et réserver au chaud.

Découper le filet mignon en tranches. Servir avec la garniture et la purée de potimarron.


lundi 27 janvier 2014

Ce week-end, direction la Picardie

Carnets_julie_3DEnfin, dans l'assiette ! Dimanche, ce sera la chandeleur.

L'occasion de déguster de délicieuses crêpes et galettes. Et peut-être même des ficelles picardes...

La recette est extraite de l'excellent livre Les Carnets de Julie de Julie Andrieu. Un livre de cuisine tiré de l'émission éponyme, illustré des sublimes photographies de Virginie Garnier avec qui j'ai eu l'occasion de faire un superbe reportage dans le Périgord il y a plus d'un an pour les magazines Esprit d'ici et Saveurs.

On y trouve 140 recettes authentiques et régionales, livrées par des personnalités locales des quatre coins de la France, testées et approuvées par Julie Andrieu qui livre au passage ses conseils et impressions. Un très chouette recueil !

La recette que je vous livre ici est donc celle de Joffre Pollenne, confrère des Compagnons de la ficelle picarde dont l'oncle Louis n'était autre que l'inventeur de la ficelle picarde avec Marcel Lefèvre dans les années cinquante à Amiens.

ficelles picardes (3)

Ficelles picardes de Joffre

pour 8 ficelles

pour la pâte à crêpe de Joël Robuchon :

2 oeufs

85g de farine

17 cl de lait demi-écrémé

13g de sucre

1 pincée de sel

40g de beurre fondu et refroidi

pour la garniture :

180g d'échalotes

500g de champignons de Paris

100g de crème fraiche

60g de beurre

8 tranches de jambon blanc

60g de comté râpé

sel, poivre

Préparer la pâte à crêpe en mélangeant tous les ingrédients dans l'ordre. La laisser reposer 1 heure.

Eplucher et ciseler les échalotes. Les faire cuire doucement à couvert  dans une casserole avec 20g de beurre.

Couper les pieds des champignons, les brosser et les ciseler.

Les faire revenir dans une poêle avec 40g de beurre, à feu vif, jusqu'à évaporation de l'eau.

Les incorporer au confit d'échalote et laisser cuire une bonne dizaine de minutes.

Ajouter 2 cuillérées de crème, saler, poivrer. Réserver à couvert.

Réaliser 8 crêpes.

Déposer une tranche de jambon puis une cuillérée du mélange échalote-champignons sur chaque.

Rouler les crêpes. Les déposer dans un plat à gratin beurré. Recouvrir de crème fraiche restante. Parsemer de comté.

Passer sous le grill et servir.

ficelles picardes (8)

* Les Carnets de Julie - Julie cuisine la France... chez vous, de Julie Andrieu, phtotos de Virginie Garnier, Alain Ducasse éditions, octobre 2013.

Posté par magkp à 08:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 3 décembre 2012

Leçon gourmande by Gaggenau et prémice d'un réveillon réussi

En octobre dernier, j'ai eu la chance d'assister à une Leçon gourmande organisée par Gaggenau (au passage, j'en profite pour remercier Magali pour cette belle invitation !). Dans un show-room magnifique, à faire palir les fans de bel électroménager, la marque convie chaque mois ses fidèles clients à des cours de cuisine-dégustation autour d'un thème et d'un grand chef.

show-room Gaggeneau (1)

show-room Gaggeneau (2)

Ce jour-là, il était animé par Stéphane Gaborieau, MOF 2004 et chef du restaurant étoilé le Pergolèse à Paris qui avait choisi de mettre en avant des produits d'automne : marron, figue, noix de St-Jacques, chevreuil et champignons : cèpes (une excellente année), girolles et chanterelles grises. Ceux de la Maison Butet, grossiste bien connu des restaurateurs et des maraichers fréquentant Rungis puisqu'elle fête cette année ses 100 ans !

Si les cèpes viennent tout droits de France, et plus particulièrement des Vosges, de Lozère et du Morvan, saviez-vous que les girolles proviennent en octobre de Haute-Marne, Meuse et Corrèze mais surtout de Suède et de Lituanie puis dès le début novembre, d'Espagne et du Canada, et que les chanterelles les plus consommées dans notre pays ont été ramassées en Suède même si la Haute-Marne, les Vosges et la Haute-Loire sont assez productives ?

2012 10 19 - champignons maison Butet Crédit Photo RDV CommunicationMme Périchon, directrice de la Maison Butet, et Stéphane Gaborieau
crédit photo : RDV communication

2012 10 19 - atelier (2) Crédit Photo RDV CommunicationLe chef à l'oeuvre

Photo0053

Mais revenons-en à notre menu : un vrai festin et, au programme, une foule d'astuces et de techniques culinaires :

- velouté de châtaignes, copeaux de St Jacques crues et fricassée de champignons

- noisette de chevreuil rôtie, palet de chou frisé aux champignons

- figues fraiches farcies à la mousse de marrons (qui n'est autre que celle-ci -clic)

De quoi faire un très beau menu de réveillon, non ?

Je vous propose donc pour aujourd'hui de partager la recette du plat... Un régal, la sauce était succulente et, si vous avez la chance de vous procurer du dos de chevreuil de chasse française, je vous garantis que vous ne regretterez pas le temps passé en cuisine !

2012 10 19 - grenadin de chevreuilcrédit photo : RDV communication

Noisettes de chevreuil, palet de chou frisé aux champignons

pour 4 pers. :

- 4 noisettes de chevreuil préparées par votre boucher ou découpées par vos soins sur un dos de chevreuil

- 4 belles feuilles de choux frisé

- 600g de champignons

- 4 échalotes

- 1 gousse d'ail

- du persil

- 10 cl de fonc blanc (pot-au-feu, blanquette...)

- 75 cl de vin rouge

- 20 cl de fond de veau

- 20 cl de porto rouge

- baies de genièvre

- 80g de beurre

Commencer par la découpe du chevreuil si ce n'est déjà fait.

S'armer d'un bon couteau et détacher la viande de l'os sur toute la longueur du morceau (un peu comme pour lever un filet de poisson).

2012 10 19 - dos de chevreuil (1)

2012 10 19 - dos de chevreuil (2)

Détailler en morceaux.

2012 10 19 - dos de chevreuil (3)

Poursuivre par la sauce.

Eplucher et ciseler 3 échalotes.

Les faire suer dans une noix de beurre.

Ajouter le vin et les baies de genièvre et faire réduire aux trois-quarts.

Ajouter le fond de veau et faire encore réduire de moitié.

Ajouter le porto et faire réduire à nouveau de moitié.

Passer le tout au « chinois » étamine.

Vérifier l’assaisonnement.

Réserver au chaud.

Poursuivre par les palets de légumes.

Blanchir les feuilles de chou. Les égoutter sur du papier absorbant.

Couper le bout terreux des champignons. Ne pas les laver sous un filet d'eau mais les brosser délicatement.

Les faire suer dans une sauteuse sans matière grasse pour ôter le goût terreux.

Ôter l'eau rendue en les passant dans une passoire.

Les faire revenir dans une noix de beurre.

Pendant ce temps, éplucher l'échalote restante et l'ail. Les ciseler, ainsi que le persil.

Parsemer hors feu d’échalote, de persil et d’ail.

Chemiser des cercles de 8 cm de diamètre d'une feuille de choux blanchie.

Remplir de champignons sautés.

Refermer la feuille et presser.

Faire chauffer dans une poêle antiadhésive une noix de beurre et le fond blanc et faire réduire.

Déposer les palets de choux et laisser réchauffer jusqu'à les glacer.

Finir par les noisettes (cuisson à la minute).

Sortir les noisettes suffisamment tôt du réfrigérateur pour qu'ils soient tempérés.

Faire chauffer une poêle.

Lorsqu'elle est chaude, déposer les noisettes et les faire revenir 1 minute sur chaque face.

Dresser sur une assiette chaude, la noisette, le palet et la sauce et servir sans attendre.


*****************************************************************

NB 1 : Le truc pour cuire de la viande rouge sans matière grasse ( steack de boeuf, côte de porc...). Il suffit d'une poêle bien chaude.

Faites chauffer la pôele vide. Attention, sur plaque à induction, le thermostat ne doit pas dépasser les deux tiers de sa puissance maximale, au risque de détériorer votre poêle !

Au bout de queles secondes, versez une goutte d'eau dans la poêle. Si celle-ci perle, roule, la poêle est prête à accueillir la viande. Si elle s'étend, attendez encore un peu et refaites le test.

Déposez alors la viande, augmentez la puissance du feu et attendez 1 mn sans y toucher.

Essayez de décoller la viande à l'aide d'une pince (on ne la pique surtout pas !). Si la viande adhère à la poêle et se déchire, c'est qu'elle n'est pas prête ! Sinon, retournez-la et poursuivez la cuisson à l'identique.

Oter ensuite la viande et déglacez la poêle avec un liquide et/ou de la matière grasse : un peu d'eau, de la crème, du beurre, du vin. Les sucs se décollent sans problème, vous obtenez une très belle sauce et votre poêle est nickel !

Merci à l'entreprise Mauviel pour ce conseil culinaire !

NB 2 : Noisette ou grenadin ?

La noisette est un médaillon de viande taillé dans la noix, non bardé et poêlé. Bardé et éventuellement piqué au lard, il est appelé grenadin.

 

Posté par magkp à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 24 novembre 2011

Petites cocottes automnales

Vous arrive-t-il de réaliser un plat juste parce que vous avez envie de sortir telle ou telle vaisselle, d'utiliser tel ou tel accessoire ? Je dois avouer que, moi, oui. Quand j'ai reçu il y a quelques mois la trilogie de cocottes Le Creuset, je ne voyais plus que par des plats prune, mauve... Il y a quelques semaines, rebelote avec celles de Staub. Leur couleur orange me donnait envie de cuisiner un petit plat aux légumes d'automne, ce qui tombait plutôt bien vu la saison !

Des châtaignes ramassées un dimanche d'octobre, des pommes, des champignons et des escalopes de poulet Carré de boeuf : il ne m'en fallait pas plus pour concocter cette petite fricassée. Toute simple, elle se prépare en deux trois mouvements dans une sauteuse et se sert dans les cocottes juste pour faire joli ! C'était dimanche quand même !

fricassée de dinde aux champignons, marrons et pommes (2)

Fricassée d'automne

pour 4 personnes :

- 3 beaux blancs de poulet

- 3 pommes rustiques

- une trentaine de châtaignes grillées

- 200g de champignons de Paris

- 65g de beurre demi-sel

- sel, poivre

Tailler les blancs de poulets en gros bâtonnets.

Eplucher et couper les pommes en 8.

Brosser les champignons, les émincer.

Dans une poêle, faire fondre 25g de beurre. Y faire cuire les champignons une dizaine de minutes. Saler, poivrer. Débarrasser et réserver les champignons. 

Remettre 20g de beurre. Faire dorer le poulet. Débarrasser et réserver.

Faire fondre éventuellement 20g de beurre et faire dorer les pommes sur les deux faces.

Laver, effeuiller et ciseler le persil.

Ajouter les champignons, le poulet et les châtaignes grillées. Parsemer de persil. Saler, poivrer.

Servir sans attendre.

Bien sûr, vous pouvez remplacer le poulet par de la dinde, de la pintade ou encore du faisan, de la perdrix...

Posté par magkp à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 8 octobre 2011

Ouverture de la chasse et poule faisanne au menu !

Dimanche 25 septembre : premier jour de chasse au petit gibier dans le Val-de-Loire, deux poules faisannes et un lièvre dans la musette de mon chasseur de mari ! Cela commençait plutôt bien ! Trop bien d'ailleurs, car depuis, rien d'autre ! Mais pour être tout à fait honnête, ce n'est pas grave, au contraire, car le congélateur est plein !

La recette que je vous propose aujourd'hui est très simple à réaliser, surtout si votre gibier est déjà plumé et vidé (ce qui n'était pas mon cas !). Le faisan sauvage étant assez fort, j'ai préféré le cuisiner à la crème qui l'adoucit. Comptez deux poules faisannes pour 4 personnes. Pour celles et ceux qui n'ont pas de gibier, la pintade est parfaite pour cette recette.

poule faisanne à la crème (1)

Poule faisanne à la crème

pour 4 personnes :

- 2 poules faisannes

- 150g de champignons de Paris

- 800g de pommes de terre à chair ferme

- 1oignon

- 1 échalote

- 1 gousse d'ail

- de la ciboulette, du persil

- 3 x 25g de beurre

- qs d'huile

- 25 cl de crème fraiche liquide

- sel, poivre

Eplucher et émincer l'oignon.

Dans une cocotte, faire fondre 25g de beurre et un peu d'huile.

Y faire colorer l'oignon et les poules de tous côtés.

Saler, poivrer.

Ajouter 10 cl de crème fraiche.

Faire cuire à feu doux, à couvert, 40 minutes.

Eplucher et ciseler l'échalote.

Brosser les champignons, les émincer.

Dans une poêle, faire fondre beurre et huile et y faire revenir l'échalote et les champignons.

Saler, poivrer.

Poursuivre la cuisson à feu doux, à couvert, 15 minutes environ.

Laver les herbes. Les ciseler et les ajouter à l'accompagnement.

Au moment de servir, découper les poules faisannes.

Filtrer le jus de cuisson et le verser dans la cocotte non lavée.

Ajouter le reste de crème fraiche à la sauce. Réchauffer et rectifier l'assaisonnement.

Servir.

Posté par magkp à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mardi 6 octobre 2009

Potée aux lentilles revue et corrigée

 

 

 

Il y a quelques années, alors que je cherchais comment accommoder des lentilles, je suis tombée sur cette recette d'Auyo publiée sur Marmiton. Depuis, ce plat trône régulièrement sur notre table. Avec très souvent un morceau de viande ajouté au début de la cuisson : saucisses, palette, jarret...

C'est un plat familial, facile à réaliser, qui a l'avantage de constituer à lui seul le socle du repas.

pot_e_aux_lentilles__5_

Potée aux lentilles

Pour 4 personnes :

- 4 saucisses

- un morceau de poitrine de porc demi-sel

- un jarret de porc demi-sel

- 300g de lentilles vertes du Puy

- 4 carottes

- 1 oignon

- 150g de champignons de Paris (facultatif)

-150g de lardons fumés

- 750 ml de bouillon

- 150 ml de concassée de tomates ou, à la saison, 2 belles tomates bien mûres

- 1 càs d'huile

- 25g de beurre

- un bouquet garni

Faire tremper la viande demi-sel dans de l'eau froide.

Laver, éplucher et couper en rondelles les carottes.

Laver et couper les champignons.

Eplucher et émincer l'oignon.

Dans une cocotte en fonte, faire revenir les carottes, l'oignon et les champignons dans un mélange huile-beurre bien chaud. Vider et réserver.

Dans la cocotte non lavée, faire revenir les lardons.

Rajouter les légumes, les lentilles, la concassée de tomates (ou les tomates détaillées en cubes) et le bouquet garni.

Verser le bouillon. Bien mélanger.

Déposer la viande sur le dessus. Ne pas saler, le bouillon l'est déjà, la viande aussi.

Couvrir et laisser mijoter à feu modéré pendant 25 minutes.

Vérifier la cuisson des lentilles et servir bien chaud.

Posté par magkp à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 27 avril 2009

Des brochettes comme au resto japonais

On pourrait presque le classer dans la cuisine de placard, ce petit plat rapide à réaliser et qui plaît à coup sûr à tout le monde, surtout aux enfants !

Un soir où je ne savais pas quoi préparer, après un rapide coup d'oeil dans le frigo et les placards, j'ai attrapé tout ce qui me tentait et me suis lancée !

J'ai préparé des marinades selon mon inspiration (japonaise, provençale...), j'ai détaillé des escalopes de poulet (ça peut être de la dinde) en lanières, les ai enfilés sur des pics en bois en les alternant avec des tomates, des champignons.. J'ai laissé mariner une bonne demi-heure, le temps de préparer un riz blanc et j'ai poêlé ces petites brochettes quelques minutes, au dernier moment.

Cela vous tente ? Alors à vous de jouer !

brochettes_de_dinde_fa_on_yakitori__3_

Brochettes de dinde (ou de poulet) façon Yakitori

Pour 4 personnes :

brochettes aux saveurs du sud :

- 1 escalope de dinde ou 1 blanc de poulet

- qqs pétales de tomates séchées

- 2 càs d'huile d'olive

- 1 càs de vinaigre balsamique

- 1 càs d'Arôme Saveur de Maggi

- 1 pincée d'origan séché

- 1 pincée de thym

- 1 pincée de piment d'Espelette

- très peu de fleur de sel

- du 5 baies moulues

brochettes "soleil levant" :

- 1 escalope de dinde ou 1 blanc de poulet

- qqs gros champignons de Paris bruns ou blancs

- 2 càs de graines de sésame blanc

- 1 càs d'huile de sésame (à défaut d'olive)

- 2 càs de sauce de soja

- 1 càs de vinaigre de riz

- très peu de fleur de sel

- du 5 baies moulues

brochettes aux agrumes :

- 1 escalope de dinde ou 1 blanc de poulet

- 2 càs de mélange Ducros gingembre-zestes d'agrumes

- 2 càs d'huile d'olive

- 1 càs de vinaigre balsamique

- 1 càs de sauce Worcestershire

- très peu de fleur de sel

- du 5 baies moulues

Couper les pieds des champignons. Les passer sous l'eau rapidement en les frottant. Les sécher. Les couper en 4.

Détailler les escalopes en lanières d'env. 1x 10cm.

Sur des pics à brochettes japonaises en bambou de 10 cm, enfiler en accrodéon la lanière de volaille en l'alternant avec un morceau de champignon ou un pétale de tomate (selon les brochettes).

Faire autant de brochettes que de lanières de volaille.

Parsemer les brochettes "soleil levant" de sésame, celles aux agrumes du mélange gingembre-agrumes.

Préparer les 3 marinades en mélangeant tous les ingrédients restants dans 3 plats creux.

Réserver les brochettes dans la marinade 1/2 heure minimum, au réfrigérateur (plus si vous le souhaitez).

brochettes_de_dinde_fa_on_yakitori__2_

Saisir les brochettes à feu vif dans 3 poêles à revêtement en téflon, bien chaudes. Baisser le feu à moyen et laisser cuire 10 minutes environ en tournant de temps en temps.

Servir avec un riz blanc arrosé de sauce soja ou d'Arôme Saveur.

NB : on peut très bien remplacer les pétales de tomates séchées par des tomates cerise.

vendredi 24 octobre 2008

Roquefort et lapin font bon ménage...

... pour notre plus grand plaisir !

En feuilletant le dernier Cuisine et Vins de France, mon regard s'est arrêté sur une photo très alléchante de lapin au roquefort. Les autres recettes ne m'intéressant pas, je n'ai pas acheté ce numéro. C'est donc de mémoire que j'ai réalisé quelques jours après ce petit plat. Un régal néanmoins !

lapin_au_roquefort

Lapin au roquefort

- 1 lapin

- 2 oignons roses de Roscoff

- 10 cl de vin blanc

- 20 cl de fond de volaille

- 100g de roquefort

- 100 g de crème fraiche

- 500g de champignons de Paris

- 30g + 30g de beurre

- 1 c à s d'huile

- 2 branches d'estragon

- sel, poivre

Découper le lapin.

Eplucher et émincer les oignons.

Dans une cocotte en fonte, faire fondre 30g de beurre et l'huile. Y faire dorer sur tous les côtés le lapin. Retirer.

Dans la cocotte vidée et non lavée, faire suer les oignons pendant une quinzaine de minutes, jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides et colorées.

Déposer les morceaux de lapin et l'estragon. Saler, poivrer.

Recouvrir de vin et de fond de volaille et laisser cuire à couvert, sur feu moyen, 30 minutes.

Pendant ce temps, passer les champignons rapidement sous l'eau. Couper le bout terreux et les émincer.

Dans une poêle, faire fondre le beurre restant et y faire revenir les champignons, à feu vif. Saler, poivrer. Poursuivre la cuisson sur feu doux.

En fin de cuisson du lapin, ajouter le roquefort émietté et la crème dans la cocotte. Bien mélanger et laisser chauffer à feu très doux quelques minutes.

Oter le lapin. Filtrer la sauce.

Servir le lapin bien chaud avec la sauce et les champignons.

Posté par magkp à 04:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 25 mars 2008

Le veau s'affiche dès l'apéro !

Adoptée par toute la famille, la tourte de veau et de foie gras, recette découverte lors de mon stage chez Mercotte, mérite toute votre attention. C'est pourquoi, je me permets de la donner sur ce site.
En entrée, avec un peu de verdure, ou encore à l'apéritif, elle annonce un déjeuner très chic !

mini_tourte_de_veau__1_


Tourtes de veau au foie gras

Pour 24 tourtes de 8 cm de diamètre (entrée) ou env. 70 mini-tourtes de 4 cm (apéritif) :

- 800g de pâte feuilletée maison

- 1 oeuf pour dorure

pour la farce :

- 180g de noix de veau

- 60g de foie de volaille (lapin, poulet...)

- 50g de foie gras cru (ou, à défaut, de dés de foie gras congelés Picard, de mousse de foie gras en conserve...)

- 3 échalotes

- 100g de champignons de Paris frais

- 5 cuillères à soupe de crème fraiche

- 5g de sel

- 1 c à c d'huile d'olive

- 1 c à c de curry en poudre

- 1 c à s de Porto

- 1 jaune d'œuf

- du poivre du moulin

Préparer la farce la veille.

Couper le veau, le foie, les champignons, le foie gras et les échalotes en tout petits dés de 5mm de côté.

Faire revenir à l'huile d'olive les champignons et les échalotes. Laisser refroidir.

Mélanger, dans une jatte, les différents ingrédients en dés. Incorporer les autres ingrédients de la farce. Bien mélanger. Filmer et réserver une nuit au réfrigérateur.

La farce doit sembler trop saler pour développer ses arômes à la cuisson.

A l'aide d'un emporte-pièce de 10 cm de diamètre, découper 12 cercles de feuilletage. Découper en 12 autres en 8 cm de diamètre.

Poser les petits cercles sur une plaque à pâtisserie en téflon. Déposer au centre de chaque une cuillère de farce en laissant un rebord de 2 cm. Dorer à l'œuf le pourtour.

pr_paration_des_tourtes_de_veau__2_

Recouvrir des cercles de pâte plus grands. Appuyer avec un cercle de 6 cm (du côté de l'ourlet pour ne pas couper la pâte) pour souder, sans toucher les bords de la pâte (ce qui empêcherait celle-ci de lever).

Dorer le dessus. Faire une petite cheminée (un trou de 2mm au sommet du dôme suffit) et strier la pâte.

pr_paration_des_tourtes_de_veau__3_

Réserver les tourtes  une demi-heure au réfrigérateur, avant de les cuire 20 minutes à 180° ou de les congeler (pour une consommation plus tard).

tourte_veau_foie_gras

NB 1 : ces tourtes se congèlent parfaitement bien crues. Il ne vous reste alors qu'à les faire cuire, non décongelées.

NB 2 : pour les mini-tourtes, utiliser des cercles de 4 (dessous) et 5 cm (dessus), voire de 5 et 6 cm.

L'astuce : j'ai pris l'habitude de préparer la farce avec les quantités indiquées dans cette recette, de confectionner 12 tourtes de 10 cm et d'utiliser le reste de farce pour des mini-tourtes. Je mets le tout au congélateur et j'ai ainsi à disposition une entrée pour 12 personnes et des amuse-geueules pour des apéros improvisés !

Posté par magkp à 08:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 20 décembre 2005

Une envie de ris de veau...

Ah les ris de veau ! Le souvenir d'une bouchée à la reine délicatement cuisinée par ma maman, cette entrée dominicale festive, tout en douceur et en finesse...

Jusqu'à maintenant, je n'avais jamais osé me lancer dans une telle préparation, par peur de gâcher les ris de veau. Alors quand on m'en a réclamé la semaine dernière, je n'ai pas résisté à cette envie. J'ai fait confiance à la recette de Jean-Pierre Coffe, que j'ai quand même légèrement modifiée (on ne se refait pas!).


bouch_e___la_reine_003

Bouchées à la reine

pour 4 personnes,

- 4 feuilletés
- 300g de ris de veau
- 300g de champignons
- 1/2 litre de bouillon de volaille
- 30g + 50g de beurre demi-sel
- 50g de farine
- 100 g de crème fraiche
- 1 jaune d'oeuf
- sel, poivre

Faire dégorger le ris de veau dans de l'eau pendant 4 heures. Le débarrasser des filaments et du sang coagulé.
Le cuire dans le bouillon bien chaud pendant 20 minutes.

Pendant ce temps, laver et couper les champignons. Les faire cuire dans une sauteuse avec 30g de beurre.

En fin de cuisson, égoutter le ris de veau. CONSERVER LE BOUILLON. Détailler le ris de veau en petits cubes. Les ajouter à la poêlée de champignons. Assaisonner et laisser cuire encore une dizaine de minutes.

Préparer un roux blond avec le beurre restant et la farine. Ajouter le bouillon et bien remuer. Laisser cuire à feu doux.

Allumer le four à 180° et y glisser les feuilletés pendant 10 minutes, le temps de les réchauffer.

Bien mélanger le jaune d'oeuf et la crème. L'incorporer à la sauce. Ajouter le mélange ris de veau et champignons. Bien mélanger.
Sortir les feuilletés du four. Les remplir de garniture et servir de suite (bien chaud).

Le reste de la garniture peut être servi à part s'il s'agit du plat principal ou, s'il s'agit d'une entrée, être congelé et utilisé ultérieurement avec des escalopes de dinde ou de poulet.