vendredi 21 mai 2010

Parce qu'il ne fait pas encore si chaud que ça...

Le soleil, malgré ses rayons, ne nous réchauffent pas encore suffisamment. Une petite soupe pour le dîner est la bienvenue. On se console avec sa jolie couleur verte qui rappelle le printemps ! Quant aux glaces et sorbets, il n'ont qu'à bien se tenir...

velout__de_feuilles_de_bettes__2_

Velouté de feuilles de bettes

pour 2/3 personnes :

- 5 belles feuilles de bettes

- 1 échalote nouvelle (avec sa tige verte)

- 1 pomme de terre (80g env)

- 30g de beurre

- 2 cs d'huile

- 75 cl de bouillon de poule

- 3cs de crème fraiche

- sel, poivre

Laver et sécher les feuilles de bettes. Les tailler en lamelles.

Eplucher l'échalote. L'émincer, la tige verte comprise.

Laver, peler et couper en dés la pomme de terre.

Dans une casserole, faire revenir les légumes dans le mélange beurre/huile bien chaud.

Saler, poivrer. Verser le bouillon et laisser mijoter à couvert une quinzaine de minutes, à feu moyen.

Piquer un couteau dans un dé de pomme de terre. S'il est tendre, c'est cuit !

Mixer au mixeur-plongeur ou au blender.

Ajouter la crème fraiche, mélanger et servir.

NB : Ce velouté se décline avec des fanes de radis ou des feuilles d'épinards. On peut remplacer l'échalote nouvelle par un oignon nouveau.

Posté par magkp à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


vendredi 14 mai 2010

Parce qu'il nous faut du soleil...

Avril nous a réchauffés le corps et les coeurs et voilà que mai nous congèle ! Alors que nous devrions être dans le jardin à apprécier un bon barbecue entre amis, nous volà blottis devant la cheminée, prêts à nous empiffrer d'une raclette ! "Que voulez-vous, 'y a plus d' saison, ma brave dame"...

Eh bien, moi je dis "halte aux tirs" ! Un apéro ensoleillé, c'est bon pour le moral et, peut-être même que ça pourrait faire revenir le soleil, qui sait ? Et, comme avec ce temps de chien, on a tendance à être flemmarde, je vous propose un apéro spécial produits tout faits (ou presque). Elle est pas belle, la vie ?

verrines_pesto_fromage_frais_tomates_s_ch_es_croquants__2_

Verrines du sud

pour 8 verrines :

- 8 cc de pesto maison (à varier, aux amandes et pistaches par exemple)

- 8 cc de fromage de chèvre frais (type Petit Billy) ou de vache (type Carré frais de gervais ou St Morêt)

- 8 pétales de tomates confites Sacla

- 12 croquets de Provence au pistou Sélection Carrefour

- sel, poivre

Dans un bol, écraser le fromage de chèvre frais à la fourchette. Assaisonner.

Découper en petits dés les pétales de tomates confites.

Déposer dans chaque verrine, à l'aide d'une cuiller à moka ou à café, une couche de fromage et une deuxième de tomates confites.

Emietter la valeur d'un demi-croquet puis recouvrir d'une couche de pesto.

Planter un croquet pour le décor.

Réserver une petite heure afin que chaque ingrédient s'imprègne des saveurs des autres et servir.

Bon week-end !

Posté par magkp à 10:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 2 avril 2010

Les aspics font leur come-back - ou la saga des apéros continue

Pour beaucoup d'entre nous, Pâques - comme Noël - est un moment de retrouvailles, en famille, autour d'un bon repas. A cette occasion, je vous propose un apéritif facile à réaliser : les oeufs de caille et saumon fumé en gelée.

Avec la vogue des moules souples, les apics, très tendance il y a une vingtaine d'années sur nos tables, ont toutes les raisons de faire leur come back, tant il devient aisé de les démouler. Préparées au minimum la veille, ces petites bouchées se consomment sans modération !

oeufs_de_caille_en_gel_e

Oeufs de caille et saumon fumé en gelée

pour une plaque de 20 mini-muffins (90 cl soit 4,5 cl chaque empreinte) :

- 1/2 sachet de gelée au madère

- 200 ml d'eau

- 20 oeufs de caille

- 150g de saumon fumé

- qs de ciboulette ou d'aneth

Déposer la plaque à muffins sur une plaque alu perforée.

Faire chauffer l'eau au micro-ondes. Ajouter la gelée en poudre et bien mélanger. Laisser tiédir.

Faire cuire les oeufs de caille dans une casserole d'eau bouillante pendant 3 minutes.

Les refroidir immédiatement à l'eau froide pour faciliter l'écalage.

Les écaler avec minutie.

Hacher le saumon fumé en dés (opération très rapide dans le Quick Chef 3 de Tupperware).

Ciseler l'aneth ou la ciboulette.

Déposer un peu d'herbe aromatique dans le fond de chaque empreinte, puis un oeuf de caille.

Remplir du hachis de saumon.

Verser dans chaque empreinte la gelée refroidie de manière à ce qu'elle recouvre le saumon.

Faire prendre au réfrigérateur au moins 6 heures.

Démouler délicatement et servir.

 

recette extraite du livre 52 recettes mini, un max d'idées gourmandes de Tupperware

************************

Et pour votre repas de Pâques :

une farandole d'apéros

salade "retour du marché" ou bouchées à la reine

couronne d'agneau juste rôtie et parfumée au thym, semoule et brochettes de légumes

fromages

dôme à la mangue et aux fruits de la passion (à défaut du dôme fraises-pistache, vraiment pas mal non plus, mais Pâques tombe, cette année, bien trop tôt pour manger des fraises françaises !)

Posté par magkp à 09:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 26 mars 2010

Une recette qui n'en est pas une...

Saviez-vous que la France possède le cheptel bovin le plus important d'Europe ? Et oui, malgré les difficultés de leur métier, éleveurs et producteurs laitiers nous permettent de consommer une viande de grande qualité, mais aussi du lait, du fromage et des produits dérivés issus tout droit de notre pays.

Traditionnellement, on distingue 3 types de races bovines, dont le nom provient de la région d'origine :

- les races à viande résevées à la production de viande, parmi lesquelles les traditionnelles Charolaises, Limousines, Blondes d'Aquitaine, Rouge des Près, Parthenaises... et d'autres plus rustiques comme les Salers, Gasconnes, Aubrac...;

- les races laitières, dont les Holstein, Prim'holstein, Bretonnes, Pie Noire, Jersiaisse...  élevées pour produire du lait ;

- et les races mixtes, comme les Normandes, Montbéliardes, Abondance, Tarentaises, Simmental..., réputées pour leur lait comme pour leur viande.

Bien qu'en boucherie, on ne parle quasiment que de boeuf ou de veau, vous n'êtes pas sans savoir que nous consommons aussi bien des femelles (vaches et génisses) que des mâles (boeuf et veau). Et si le boeuf charolais est réputé pour la qualité de sa viande, je trouve qu'une côte de "boeuf" (entre autres) issue d'une vache normande peut être très goûtue et nettement moins chère !  Je ne pense pas qu'il faille bouder les races mixtes parce qu'elles ont largement leur place dans nos assiettes.

Comment acheter et conserver le boeuf ?

A l’achat, la viande de boeuf doit être d’un beau rouge soutenu et brillante. Sa graisse doit être légèrement jaune et, pour certains morceaux, mieux vaut privilégier une viande bien persillée (c'est-à-dire dont la graisse forme comme un fin réseau) car elle est alors plus tendre.

Tout boucher digne de ce nom aura fait racir sa viande quelques jours après abattage, avant de la mettre en vente... et loin de toute cellophane ! C'est ainsi qu'elle développe le mieux ses arômes.

Après l’achat, la viande de boeuf doit être maintenue dans la partie la plus froide du réfrigérateur, entre 0 et 2° C.

Acheté chez le boucher, le boeuf se conserve jusqu’à trois ou quatre jours selon les morceaux, dans son emballage d’origine, un papier paraffiné spécialement conçu pour le préserver au mieux. Attention, cependant, au steak haché à la demande : s'il est consommé cuit, il doit être cuisiné dans les 12 heures qui suivent l’achat. Cru, le boeuf ne doit pas attendre plus d'une heure.

Quel morceau choisir pour un bon steack ?

Le plus classique des steacks est sans doute le rumsteck, cette partie de l'aloyau, c'est-à-dire l'arrière de l'animal, côté cuisse, de la queue au prolongement du filet et du contre-filet. De l'anglais rump (croupe) et steak (tranche de grillade), le rumsteck est un morceau assez large qui forme donc le haut de la cuisse. C'est une viande à fibres courtes, goûteuse et tendre.

La bavette d'aloyau est une viande à fibres longues et peu serrées, tendre et savoureuse, également réservée aux biftecks. Il s'agit du muscle de l'abdomen dont la forme rappelle celle d'une bavette, qui pèse entre 2 et 3 kg et qui est tranchée en travers de ses fibres.

Enfin, si la tranche est plutôt réservée aux rôtis et la fausse araignée à la fondue bourguignonne, les 4 autres mucles constituant le tende de tranche sont parfaits pour des steacks :

- le dessous de tranche, d’épaisseur irrégulière, dont la partie plate, un peu ferme, est vendue le plus souvent hachée et la plus épaisse, à fibres courtes, est découpée en biftecks ;

- la poire, petit muscle rond et charnu de 500/600 g, à fibres courtes, qui donne des biftecks très tendres et fait merveille dans une fondue ou en cuisine orientale ;

- le merlan, un petit muscle long et plat comme le poisson du même nom, également à fibres courtes, qui pèse de 800 g à 1 kg ;

- l’araignée, un petit muscle de750 g, de forme très irrégulière, dont les fibres musculaires ressemblent aux pattes d’une araignée ;

Poire, merlan et araignée sont souvent appelés " morceaux du boucher " car la tradition veut que le boucher les réserve aux amateurs.

Voilà, vous en savez suffisamment pour "aller vous faire cuire un steack"... avec des frites bien sûr !

Et pour les amateurs de viande rouge crue, je vous propose une recette qui n'en est pas une : le steack tartare.

steack_tartare__1_

Steack tartare

pour 4 personnes :

- 600 g de bœuf (rumsteck, contre-filet ou tranche grasse), idéalement haché au couteau ou, à défaut, au hachoir

- 4 jaunes d'oeuf

- 4 cuillers à café de câpres hâchés

- 4 cuillers à café d’oignon frais haché

- 4 cuillers à soupe de persil ciselé

- 4 cuillers à café de sauce Worcestershire

- 4 cuillers à café de ketchup

- tabasco

- sel, poivre du moulin

Dans chaque assiette, disposer tous les ingrédients tout juste hachés.

Servir avec des frites maison et une salade verte. C'est tout !

 

Posté par magkp à 08:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 22 février 2010

Du bonheur simple des tartines du dimanche soir...

Je n'ai jamais beaucoup aimé les dimanches soir, même si, petite, à l'heure où nous quittions nos cousins et nos grands-parents, l'idée même de les retrouver le dimanche suivant me mettait en joie. Il subsite de ce temps une sorte de mélancolie, mêlée à une certaine morosité que me procurait et me procure encore l'arrivée d'une nouvelle semaine, du réveil qui, chaque matin, me tire avec tant de difficultés des bras de Morphée...

Pourtant, depuis que nos enfants sont en âge de partager nos dîners, je découvre un réel plaisir pour ce moment de la semaine. Quand sonne la fin du week-end, rien de tel qu'un repas léger, en famille, devant la télé ! Coffe nous confie une de ses recettes préféres, Roumanoff nous livre l'actualité à sa manière et Drucker nous salue d'un Vivement dimanche prochain !

Un rituel qui vous paraît certainement ridicule, mais qui nous satisfait. Un moment simple et heureux qui ponctue nos fins de semaines et semble, pour chacun d'entre nous, attendu comme l'étaient les dimanches de mon enfance.

Nos repas se déroulant habituellement à table, le dîner du dimanche soir est celui, moins académique où nous nous attablons autour de la petite table du salon, pour un dîner lui aussi peu conventionnel. Restes de soupes, fromages, charcuterie ou tartines constituent notre repas, rassasiés de notre déjeuner et de notre goûter dominicaux !

De quoi apprécier la semaine qui démarre...

tartine_jambon_cru_rocamadour_confit_de_figues__2_

Tartine gourmande du dimanche soir

pour 1 tartine :

- une tranche de pain de campagne ou de baguette

- un tranche fine de jambon cru

- 1 fromage de Rocamadour

- 2 càs de confit de figues (ou une figue fraiche tranchée + miel que l'on grille avec le reste)

- 1 noisette de beurre demi-sel

Préchauffer le grill du four.

Tartiner le pain de beurre.

Recouvrir d'une tranche de jambon.

Couper le fromage en 2 et le déposer dessus.

Faire griller quelques minutes la tartine.

A la sortie du four, déposer le confit de figues et déguster.

PS : Li'déal avec les tartines, c'est qu'on y met finalement ce qu'on veut, ce qu'on trouve dans le réfrigérateur et les placards. Elles s'adaptent aux saisons, à nos envies. Chacun y va de son ingrédient pour se confectionner sa tartine personnalisée : une tranche de reblochon, une autre de coppa, quelques noisettes et un filet de crème de balsamique, un reste de ratatouille et de la feta, de la moutarde, une tranche de rostbeef et de la roquette, un reste de courgettes sautées et du roquefort, un reste d'escalope de poulet aux champignons et à la crème recouvert d'emmental, quelques lamelles de camembert, de pommes et d'andouille de Vire, des tranches de tomates, de la mozarella, de la roquette et un filet d'huile d'olive, un reste de potimaron sauté, jambn cru et gorgonzola... Et, comme ça, au moment de passer à table, tout le monde est content !

Et si vous prolongiez ce petit plaisir d'un autre, tout aussi agréable : la lecture du célèbre livre de Jean-Luc Petitrenaud, 52 tartines du dimanche soir, édition Minerva, 2005 ? Bonne lecture !

Posté par magkp à 09:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,


lundi 28 décembre 2009

Spécial apéro 2 : chouette des croissants !

Après les bouchons au thon et aux olives, aujourd'hui, je vous propose une nouvelle recette pour vos apéros : les mini-croissants. Au jambon et à l'emmental (ou au comté), au saumon et Saint-Moret, ces petits feuilletés sont vraiment très simples à confectionner et se mangent sans modération. C'est bien simple, il n'y en a jamais assez !

croissants_jambon_emmental__2_

Mini-croissants jambon-emmental ou saumon-fromage frais

pour 16 pièces :

- un rond de pâte feuilletée de 30 cm de diamètre (soit 220g de pâte)

- 1 jaune d'oeuf légèrement délayé avec de l'eau ou 1 oeuf entier

pour une version jambon-emmental :

- 3 tranches fines de jambon blanc 

- de l'emmental (ou du comté) fraichement râpé 

pour une version saumon- fromage frais :

- 3/4 tranches de saumon ou de truite fumée (120g)

- 2 cs de fromage frais ail et fines herbes ou échalotes et ciboulette ou autres (Madame Loïc...)

- du pavot

Etaler la pâte feuilletée pas trop épais.

La déposer sur le Croissant Party de Tupperware (à défaut sur un plan de travail fariné).

Couper les tranches de jambon en deux. Répartir le jambon (ou bien le poisson fumé) sur le pourtour de la pâte feuilletée en couronne.

Découper l'ensemble en 16 parts (comme pour une tarte).

Ajouter une petite cuillère à café de fromage râpé sur la partie la plus large de chaque triangle (pour la version au saumon, déposer l'équivalent d'une cuillérée à moka de fromage frais).

Rouler chacun deux en partant de l'extérieur.

Badigeonner d'oeuf battu.

Parsemer éventuellement de pavot (idéal pour différencier différentes garnitures).

Déposer les mini-croissants sur une plaque pâtissière recouverte de papier sulfurisé ou d'un Silpat.

Enfourner pour 15 minutes, à four chaud (220°).

Déguster tiède ou froid.

NB : le produit Tupperware cité fera très prochainement l'objet d'un billet.

buffet_ap_ro_d_cembre_2009__1_

D'autres idées apéro ici !

Bon réveillon de Saint-Sylvestre !

samedi 26 décembre 2009

Spécial apéro 1 : des petits bouchons au thon

Très faciles, très rapides, les petits bouchons au thon et olives sont parfaits pour l'apéro !

bouchons_au_thon__10_

Bouchons au thon et aux olives

pour 20 pièces :

- une boite de thon au naturel de 180g bien égoutté

- 50g de concentré de tomate

- 4 oeufs

- 60g de crème fraiche épaisse

- 90g de gruyère râpé

- 1 càs d'olives noires dénoyautées

- 30g d'oignons

- sel, poivre

Préchauffer le four à 160°.

Emincer un oignon dans le Quick Chef 3 de Tupperware. En conserver 30g dans le bol (réserver le reste au réfrigérateur pour une utilisation ultérieure).

Ajouter tous les ingrédients et donner quelques tours de manivelle.

bouchons_au_thon__2_bouchons_au_thon__3_ 

Remplir une plaque à mini-muffins Demarle placée sur une plaque en alu perforée.

bouchons_au_thon__6_

Enfourner pour 20 minutes et démouler.

Se déguste froid ou tiède.

NB 1 : cette recettes est extraite du livre Simplissime de Demarle, que j'ai adaptée aux produits Demarle et Tupperware et à laquelle j'ai ajouté les olives.

Le produit Tupperware cité fera très prochainement l'objet d'un billet.

NB 2 : ma maman réalisait cette recette il y a des années, avec toute sorte de poisson (saumon, thon, poisson blanc...) qu'elle cuisait dans un moule à cake et servait en entrée, froid avec de la mayonnaise, ou chaud avec une petite sauce rose (crème et concentrée de tomate). Elle appelait ça un "pain de poisson".

***************

D'autres idées apéro ici !

buffet_ap_ro_d_cembre_2009__1_

Posté par magkp à 08:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 18 août 2009

Succombez pour les brochettes de légumes...

Entre vacances et cartons, peu de temps pour bloguer en ce moment. Et ça ne va pas s'arranger car nous allons habiter un camping-car pendant plusieurs semaines. Plus de four, un petit réchaud, pas facile de cuisiner dans ces conditions !

Du coup, j'ai profité de jardins bien prolifiques dans le Cher puis en Lorraine, pour faire de jolis petits plats et garnir mes étagères de pots de confitures.

Voici donc une petite recette très rapide à réaliser qui accompagne à merveille les côtelettes d'agneau grillées...

DSCN1268

Brochettes de légumes

pour 4 personnes :

- 1 courgette

- 8/12 tomates cerise

- un peu de thym

- de l'huile d'olive

- sel, poivre

Laver et tailler la courgette en 8 petits morceaux.

Laver les tomates cerise.

Enfiler les légumes sur des pics en bois en alternant tomates et courgettes.

Parsemer de thym.

Arroser d'un peu d'huile d'olive.

DSCN1265

Dans une poêle, faiure chauffer 2 càs d'huile d'olive.

Y faire revenir à feu vif les bochettes de légumes puis laisser cuire une dizaine de minutes à feu modéré, jusqu'à ce qu'elles caramélisent.

Saler, poivrer et servir bien chaud.

*******************

Prochainement dans Mag'cuisine, de belles recettes avec ce panier de mirabelles... Simplement parce que c'est la saison.

Bonnes fin de vacances !

panier_de_mirabelles__4_

Posté par magkp à 23:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 6 juillet 2009

Un avant-goût de vacances au soleil...

Il y a quelques semaines, je vous présentais un plat que j'affectionne pour sa rapidité de préparation : les blancs de seiche à la normande.

Cette semaine, je réitère dans la famille des céphalopodes avec les encornets (nom donné dans la moitié nord de la France, au sud, on parle de calmars ou calamars). Un plat peu coûteux en saison (comptez 5 à 8€ le kg*), et très rapide si tant est que le poissonnier vous les ait préparés... Sinon, comptez une dizaine de minutes pour vous débarrasser des entrailles de ces petites créatures.

Mais j'entends déjà certains s'écrier que les encornets, c'est caoutchouteux ! Que nenni ! Il suffit de les pocher 5 mn à l'eau frémissante pour qu'ils restent bien tendres. Ensuite, deux solutions s'offrent à vous : ou bien sautés très rapidement à la poêle, ou snackés à la plancha, ou biens mijotés tranquillement pendant 1h. A vous de voir. Moi, je les aime juste sautés à l'ail et au persil, avec un peu de crème, et accompagnés d'un peu de riz et d'une fondue de poireaux.

Encornets en persillade

pour 4 personnes :

- 800g à 1kg d'encornets

- 25g de beurre

- 1 càs d'huile d'olive

- 1 gousse d'ail

- qqs brins de persil

- 2 càs de crème fraiche

- sel, poivre

Séparer la tête du corps en tirant à la main.

Vider l'intérieur de la poche, y compris la plume transparente ("l'os" de l'encornet). Enlever si possible la peau fine.Rincer à l'eau.

Couper le corps en deux dans la longueur ou en rondelles (anneaux).

Couper la tête pour ne conserver que les tentacules. Jeter la partie dure. Rincer.

Chauffer une grande casserole d'eau. Lorsque l'eau est frémissante, plonger les encornets dedans et laisser pocher 5 mn.

Les sortir à l'écumoire (NE SURTOUT PAS LES PLONGER DANS DE L'EAU FROIDE) et les éponger avec de l'essuie-tout.

Dans une poêle, faire chauffer les matières grasses. Y faire sauter les encornets à feu vif 3 - 4 minutes.

Eplucher l'ail. Ciseler le persil.

Ajouter l'ail pressé ou écrasé et le persil. Poivrer et saler légèrement.

Au dernier moment, incorporer la crème fraiche. Mélanger. Servir.

* Edit d'octobre 2015 : En Normandie, l'encornet est pêché d'août à février avec une pleine saison de novembre à janvier. Or, j'ai constaté sur le marché qu'il pouvait y grimper jusqu'à 15€ le kg ! Aurait-il augmenté en quelques années ou est-ce sa rareté en ce moment ?

Posté par magkp à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 27 avril 2009

Des brochettes comme au resto japonais

On pourrait presque le classer dans la cuisine de placard, ce petit plat rapide à réaliser et qui plaît à coup sûr à tout le monde, surtout aux enfants !

Un soir où je ne savais pas quoi préparer, après un rapide coup d'oeil dans le frigo et les placards, j'ai attrapé tout ce qui me tentait et me suis lancée !

J'ai préparé des marinades selon mon inspiration (japonaise, provençale...), j'ai détaillé des escalopes de poulet (ça peut être de la dinde) en lanières, les ai enfilés sur des pics en bois en les alternant avec des tomates, des champignons.. J'ai laissé mariner une bonne demi-heure, le temps de préparer un riz blanc et j'ai poêlé ces petites brochettes quelques minutes, au dernier moment.

Cela vous tente ? Alors à vous de jouer !

brochettes_de_dinde_fa_on_yakitori__3_

Brochettes de dinde (ou de poulet) façon Yakitori

Pour 4 personnes :

brochettes aux saveurs du sud :

- 1 escalope de dinde ou 1 blanc de poulet

- qqs pétales de tomates séchées

- 2 càs d'huile d'olive

- 1 càs de vinaigre balsamique

- 1 càs d'Arôme Saveur de Maggi

- 1 pincée d'origan séché

- 1 pincée de thym

- 1 pincée de piment d'Espelette

- très peu de fleur de sel

- du 5 baies moulues

brochettes "soleil levant" :

- 1 escalope de dinde ou 1 blanc de poulet

- qqs gros champignons de Paris bruns ou blancs

- 2 càs de graines de sésame blanc

- 1 càs d'huile de sésame (à défaut d'olive)

- 2 càs de sauce de soja

- 1 càs de vinaigre de riz

- très peu de fleur de sel

- du 5 baies moulues

brochettes aux agrumes :

- 1 escalope de dinde ou 1 blanc de poulet

- 2 càs de mélange Ducros gingembre-zestes d'agrumes

- 2 càs d'huile d'olive

- 1 càs de vinaigre balsamique

- 1 càs de sauce Worcestershire

- très peu de fleur de sel

- du 5 baies moulues

Couper les pieds des champignons. Les passer sous l'eau rapidement en les frottant. Les sécher. Les couper en 4.

Détailler les escalopes en lanières d'env. 1x 10cm.

Sur des pics à brochettes japonaises en bambou de 10 cm, enfiler en accrodéon la lanière de volaille en l'alternant avec un morceau de champignon ou un pétale de tomate (selon les brochettes).

Faire autant de brochettes que de lanières de volaille.

Parsemer les brochettes "soleil levant" de sésame, celles aux agrumes du mélange gingembre-agrumes.

Préparer les 3 marinades en mélangeant tous les ingrédients restants dans 3 plats creux.

Réserver les brochettes dans la marinade 1/2 heure minimum, au réfrigérateur (plus si vous le souhaitez).

brochettes_de_dinde_fa_on_yakitori__2_

Saisir les brochettes à feu vif dans 3 poêles à revêtement en téflon, bien chaudes. Baisser le feu à moyen et laisser cuire 10 minutes environ en tournant de temps en temps.

Servir avec un riz blanc arrosé de sauce soja ou d'Arôme Saveur.

NB : on peut très bien remplacer les pétales de tomates séchées par des tomates cerise.