jeudi 3 mai 2012

Verrines flashy pour apéro haut en couleurs... et en saveurs!

Pourquoi le gaspacho serait-il réservé aux seuls dîners d'été ? Certes, quand le mercure a grimpé toute la journée, il est bon, le soir venu, de déguster ce doux breuvage aux vertus rafraichissantes et rassasiantes. Cependant, en petite quantité, il est parfait pour démarrer un dîner, à n'importe quelle saison. Et, rien de tel qu'un petit gaspacho aux couleurs flashy pour ensoleiller nos journées printanières et, néanmoins, pluvieuses, non ?

Dans le prochain numéro du magazine Papilles en vente aux caisses des supermarchés, je vous propose de découvrir tous les secrets d'un gaspacho réussi avec les précieux conseils du chef Alberto Herraiz.

Celui que je vous propose maintenant - largement inspirée d'une recette d'Annick présentée au dernier salon des blogs culinaires de Soissons -  fait une entorse à la règle : il ne contient pas de pain. D'ailleurs, c'est peut-être davantage un coulis qu'un gaspacho. Qu'importe ! Le principe est le même : de la betterave cuite macérée dans du vinaigre (au jus de mandarine pour le peps, celui de Clovis en l'occurence) et de l'huile (d'olive et de pistache pour le goût, celle de la Tourangelle est parfaite), puis mixée, émulsionnée et enfin, diluée à l'eau et au jus d'orange. Les quantités sont assez relatives car elles dépendent du résultat escompté : plus ou moins liquide, plus ou moins acide...

Un régal associé à un pesto de roquette et noisette et, pourquoi pas ?, une pétale de jambon cru poêlé (un pata negra par exemple - celui d'Aoste est très bien).

verrine gaspacho de betterave et pesto de roquette (1)
assiette Porcelaine de Gien, cuiller Angel des montagnes

Verrines de gaspacho à la betterave et pesto de roquette

- 200g de roquette

- 40g de noisette décortiquée (ou de pignons de pin)

- 1 gousse d'ail

- 40g de parmesan

- 7 cl d'huile d'olive

- 1 betterave cuite

- 1 cs de vinaigre au jus de mandarine ou de cidre

- 2 cs d'huile d'olive

- 3 cs d'huile de pistache

- 1 orange pressée (5 cs)

- sel, poivre

Dans un saladier, mélanger la betterave coupée grossièrement en morceaux, le vinaigre et les huiles. Laisser mariner le temps de préparer le pesto.

Mixer au blender les noisettes, le parmesan, la roquette (préalablement lavée et séchée) puis l'ail (épluchée et dégermée).

Ajouter petit à petit l'huile tout en émulsionnant. Saler.

Vider le bol du blender mais ne pas le laver (le gaspacho peut bien s'enrichir d'un soupçon de fruits secs, de fromage et de verdure !).

Réserver le pesto au frais.

Déposer la betterave dans le bol du blender. Mixer.

Ajouter en filet les liquides de la marinade, émulsionner.

Diluer avec le jus d'orange pressé et, si nécessaire, un peu d'eau.

Rectifier l'assaisonnement et réserver au frais.

Avant le service, verser le gaspacho dans les verrines.

Déposer une cuillérée de pesto et servir.

NB : S'il vous reste du pesto, conservez-le au réfrigérateur et dégustez-le avec des pâtes et des pointes d'aperges vertes ou dilué à l'huile avec une salade.

Posté par magkp à 16:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


dimanche 15 avril 2012

Simple, rapide et si chic !

Vous souhaitez épater vos convives sans trop vous prendre la tête ? Cette tarte est faite pour vous ! Attention, les quantités données pour la pâte correspondent à 2 tartes de 22cm car il n'est pas facile de diviser un oeuf en 2. Préparez 2 fonds de pâtes et congelez le surplus.

tarte au café (16)

Tarte au café

pour une tarte de 22 cm de diamètre (6 personnes)

Pour la pâte sucrée (recette de Pierre Hermé réinterprétée - quantité pour deux tartes*) :

- 140g de beurre demi-sel à température ambiante

- 75g de sucre en poudre

- 25g d'amande en poudre

- 1 oeuf

- 250g de farine

Pour la ganache au café :

- 1 tablette de 180g de Nestlé Dessert au café (un chocolat blanc parfumé au café)

- 90g de crème fleurette (de la crème fraiche liquide et non de la crème stérilisée liquide, nettement moins bonne)

 

Mélanger le beurre et le sucre au robot (avec la feuille pour le Kitchen Aid) de sorte à obtenir une crème.

Incorporer l'oeuf puis l'amande et la farine. Ne surtout pas travailler la pâte.

S'il fait chaud et que la pâte semble collante, la réserver au réfrigérateur avant de l'abaisser.

Préchauffer le four à 180° (position classique).

Abaisser la pâte au rouleau entre deux feuilles de papier sulfurisé ou deux toiles Silpat.

Oter la feuille ou la toile du dessus.

Poser le cercle à tarte et découper la pâte à l'aide d'un couteau en suivant l'intérieur du cercle.

Découper une longue bande ou quelques petites dans la pâte restante et chemiser les côtés du cercle.

Déposer l'ensemble (papier + cercle + pâte) sur une tôle perforée.

Faire cuire sur la grille du bas du four pendant 20 bonnes minutes.

Laisser refroidir et réserver jusqu'au montage (ça peut être le lendemain).

Eventuellement, pour les plus méticuleux (n'est-ce pas Mercotte ?), gommer les aspérités des arêtes avec le dos d'une fine passoire ou d'un tamis (comme on ponce un mur).

Préparer la ganache.

Faire fondre le chocolat au four à micro-ondes.

Parallèlement, faire chauffer la crème.

Verser, en trois fois, la crème bouillante dans le chocolat chaud. Mélanger énergiquement à la maryse, entre chaque, en décrivant des petits cercles afin de créer un noyau élastique et brillant.

Garnir le fond de tarte de cette ganache et réserver au moins une heure au frais avant de déguster.

*******

Et pour utiliser le reste de pâte et compléter le goûter, redécouvrez la tarte au citron !

tarte au café (11)

vendredi 23 mars 2012

Un dessert rapide pour le dîner !

Une fois n'est pas coutume, votre frigo semble bien vide et vous devrez faire l'impasse sur le dessert pour le dîner. A moins que...

Vous reste-t-il 2 oeufs et un peu de lait ? En moins de temps qu'il en faut pour le dire, préparez-leur de bonnes petites crèmes maison. Ce soir, elles seront au café. Mais, vanille, chocolat (selon les goûts, on compte de 50 à 75g pour 25cl de lait), caramel (réalisé au préalable), pistache (avec de la pâte de pistache), noisette (avec de la pâte de noisette) et, pourquoi pas ?, carambar, peuvent tout à fait convenir : le principe reste le même. Et sans arôme, ce sont de délicieux oeufs au lait. Et toc, la Laitière et Bonne Maman peuvent aller se rhabiller !

crèmes au café (1)

 

Petites crèmes au café

pour 4 tasses :

- 25 cl de lait entier (bien meilleur)

à défaut 15 cl de lait demi-écrémé + 10cl de crème fleurette

- 2g de café lyophilisé (en stick, c'est très pratique)

- 2 oeufs

- 30g de sucre en poudre

Remplir d'eau un plat à four aux 2/3. Le glisser dans le four et préchauffer celui-ci à 170°.

Dans une casserole ou un récipient adapté au four à micro-ondes (selon le mode de réchauffage choisi), diluer le café dans le lait.

Faire chauffer.

Dans une jatte, mélanger les oeufs et le sucre sans chercher à les faire blanchir, ni même mousser.

Verser petit à petit le lait frémissant sur les oeufs sucrés tout en mélangeant.

Remplir les tasses.

Les déposer dans le bain-marie et faire cuire 15 mn.

Sortir les pots du four.

Les laisser refroidir hors du bain-marie et les réserver au réfrigérateur au moins 2h avant de déguster.

crèmes au café (5)

 

Posté par magkp à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 14 octobre 2011

Bon, simple et rapide, que demander de plus ?

Que diriez-vous d'un petit carré d'agneau en croûte de thym ? C'est un plat très facile à réaliser, super rapide pour deux personnes et délicieusement parfumé surtout si, comme moi, la viande provient de Carré de boeuf.

Voilà une entreprise qui propose via son site internet, de la viande de grande qualité, en provenance de producteurs corréziens et limousins entre autres (boeuf, veau, porc, volaille) ou irlandais (pour l'agneau). Il suffit de commander et votre colis vous est livré dans les heures qui suivent (pour Paris et sa région) ou le lendemain (pour la province) où vous le souhaitez. Emballée sous vide, dans une boîte isotherme avec gels réfrigérants, la marchandise reste intacte 48 heures dans l'emballage et une semaine au réfrigérateur.

Avec ce carré d'agneau, nous avons été séduit : la viande était très tendre et bien goûteuse. Essayez, vous ne serez pas déçus !

carré d'agneau rôti (12)

Carré d'agneau rôti en croûte de thym

pour 2 personnes

- 1 carré d'agneau de 350g (4 côtes premières)

- 2 gousses d'ail

- thym

- persillade

- sel, poivre

Sortir la viande du réfrigérateur une demi-heure avant.

Préchauffer le four à 220°.

Poser le carré dans un plat à four.

Le parsemer généreusement de thym, persillade, sel et poivre.

Ajouter dans le plat les gousses d'ail en chemise.

Enfourner 20 minutes.

Pendant ce temps, préparer des tomates provençales et de la semoule.

Couper une belle tomate Coeur de boeuf en deux. La déposer dans un plat.

Parsemer de fleur de sel, de thym et de persillade. Enfourner à côté du carré.

Découper l'agneau et servir avec la gousse d'ail, une tomate provençale et de la semoule.

carré d'agneau rôti (1)

Posté par magkp à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 26 août 2011

Fraicheur garantie !

Le tartare de boeuf est un plat que j'apprécie les jours de grande chaleur. C'est frais, goûteux et suffisamment rassasiant après une journée d'efforts. Lors d'une tentative de régime très rapidement amorcée (que diable allais-je faire dans cette galère ???), j'ai découvert non sans intérêt le tartare de veau. L'avantage ? Une viande plus maigre que le boeuf. La recette que j'ai testée est en grande partie inspirée de celle de Tupperware. Malheureusement, la fadeur du plat (en comparaison avec le boeuf) ne plaît pas à tout le monde...

tartare de veau (3)

Tartare de veau

pour 4 personnes :

- 400g de noix de veau

- 2 oignons nouveaux (avec 3 cm de tige)

- 100g de courgette

- 50g d'olives noires dénoyautées

- 30g de câpres

- 2 cs de jus de citron vert

- 2 cs de vinaigre balsamique

 - sel, poivre

- pesto ou pistou maison

Hacher le veau au couteau ou au hachois.

Laver les légumes. Eplucher les oignons.

Détailler en brunoise la courgette, les oignons et les olives.

Couper les câpres en deux.

Mélanger tous les ingrédients.

Assaisonner suffisamment.

Réserver au frais 30 mn.

Avant le service, poser sur chaque assiette un cercle.

Répartir le tartare dedans.

Ajouter de la roquette, des tomates et quelques copeaux de parmesan.

Déguster bien frais avec du pesto.

Posté par magkp à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mardi 17 mai 2011

Un dessert rapide et très parfumé

Avec le beau temps, les fraises gagnent en qualités gustatives. Bien qu'elles soient délicieuses en tarte ou en fraisier, elles ravissent nos palais juste sublimées par un peu de sucre roux, quelques pétales de roses et de bleuets. Et comme Quai Sud propose ce mélange tout prêt, autant dire que ce dessert est vraiment celui d'une paresseuse. A essayer de toute urgence pour profiter au maximum de nos belles journées ensoleillées !

salade_de_fraises_aux_p_tales_de_rose_et_bleuet__6_

Salade de fraises au sucre et pétales de fleurs

- de belles fraises

- du sucre spécial salade de fruits de Quai Sud

- du vinaigre balsamique aromatisé à la truffe d'Epicerie de Provence

- quelques gaufres fines du Nord

Laver rapidement les fraises. Les essuyer délicatement avec du papier absorbant.

Les équeuter et les couper en deux.

Les réserver dans une jatte une heure, saupoudré d'un peu de sucre.

Passer les fraises dans une passoire pour en récupérer le jus devenu sirop.

Sur une assiette de service,

disposer les fraises dans un ramequin ;

verser quelques gouttes de vinaigre (facultatif) ;

parsemer d'un peu de sucre et de pétales de fleurs ;

verser le sirop dans un petit verre à liqueur :

disposer des gaufres fines ;

décorer d'un trait de vinaigre.

Servir.

salade_de_fraises_aux_p_tales_de_rose_et_bleuet__7_

lundi 10 janvier 2011

Plats express pour le dîner

La volaille a l'avantage de cuire très rapidement. Autant en profiter les soirs de semaine lorsque l'on est pressée.

Chic et rapide, le magret de canard, sauce au cassis (ou aux myrtilles)

Poêler le magret de canard à feu vif 2 minutes côté peau. Oter la graisse. Retourner et marquer 2 minutes également la seconde face. Réduire le feu et laisser cuire encore 5 à 6 minutes.

Trancher le magret et réserver sous une feuille de papier aluminium.

Vider la poêle, mais ne pas la rincer. Verser le sang rendu à la découpe dans la poêle, ajouter deux cuillérées de crème crue, une autre de confiture de cassis (ou de myrtilles). Mélanger et réchauffer à feu doux. Servir aussitôt.

Escalope de poulet façon basquaise

Poêler les escalopes sur les deux faces.

Ajouter deux poivrons verts et un oignon émincés. Laisser colorer quelques instants.

Verser une boite de tomates pelées (à défaut de bonnes tomates du jardin). Assaisonner.

Réduire le feu et laisser mijoter à couvert 30 bonnes minutes (les poivrons dovent être bien tendres).

Servir avec un riz blanc.

Magret de canard grillé au poivre vert

Poêler le magret de canard à feu vif 2 minutes côté peau. Oter la graisse. Retourner et marquer 2 minutes également la seconde face. Réduire le feu et laisser cuire encore 5 à 6 minutes.

Le découper en tranches fines et le réserver dans une feuille d'aluminium.

Dans la poêle, gratter les sucs avec le sang rendu à la découpe et déglacer le tout avec de la crème fraiche et des grains de poivre vert.

Laisser chauffer quelques secondes et servir avec le magret et, éventuellement, des mangue sautées.

Posté par magkp à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 20 décembre 2010

Un petit rafraichissement ?

La neige tombe, certes. Mais avec les agapes des fêtes de fin d'année, un petit rafraichissement peut être le bienvenu. Surtout à la fin du repas.

Voici un sorbet de mangue très rapide et très facile à réaliser. Il fait appel à une poudre magique d'Alsa "Ma glace maison aux fruits", qui donne un sorbet bien moelleux. On le prépare au moins 6 heures à l'avance et on peut le conserver quelques jours sans problème. Une autre méthode, complètement naturelle (déjà proposée ici), est envisageable mais elle nécessite de préparer le sorbet quasiment à la dernière minute (une heure, c'est l'idéal) et durcit ensuite.

sorbet___la_mangue__2_

Sorbet à la mangue minute

- 500g de mangue (pelée, dénoyautée)

- 1 sachet "ma glace maison aux fruits" d'Alsa

Peler la mangue. La dénoyauter. La couper en dés.

Déposer les fruits dans le bol du blender ou dans un saladier.

Ajouter le contenu du sachet.

Mixer au blender ou avec un pied-mixeur pendant au moins 3 minutes pour incorporer de l'air et obtenir une mousse fine et onctueuse.

Verser le mélange dans une boite en plastique . La fermer et la laisser prendre au congélateur (-18°) pendant au moins 6h.

NB : cette préparation ne permet pas d'utiliser des fruits congelés et se conserve en théorie 12 mois. Pour ma part, je trouve que le sorbet à la mangue, au bout d'un mois, devient spongieux. Mieux vaut le consommer dans les jours qui suivent la réalisation.

Posté par magkp à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 14 septembre 2010

Pour prolonger l'été...

Entre le travail, les devoirs et le bain des enfants, les débuts de soirée sont souvent vécus à 100 à lh'eure pour la plupart d'entre nous. Alors lorsqu'il s'agit de préparer le dîner et, pour certaines, le déjeuner du lendemain, inutile de dire qu'il faut que ce soit de la cuisine simple et rapide.

Que diriez-vous cette semaine de linguine aux crevettes sautées à l'ail ? C'est un plat que j'apprécie pour les raisons invoquées et parce que ses parfums d'iode et de coriandre ne sont pas sans nous rappeller les vacances. De quoi prolonger agréablement l'été qui laisse peu à peu sa place à l'automne...

linguine_aux_crevettes_saut_es___l_ail__2_

 

Linguine aux crevettes sautées à l'ail

pour 4 personnes :

- 350/400g de linguine

- 40 belles crevettes roses crues (mais si elles sont cuites, ça n'est pas grave, il faut juste raccourcir le temps dans la poêle pour ne pas les sécher mais seulement les réchauffer)

- 3 cs d'huile d'olive

- 1 gousse d'ail

- 1 bouquet de coriandre (à défaut de persil plat)

- 1 belle noisette de beurre

Faire bouillir une grande casserole d'eau salée (compter 4 litre d'eau et 35/40g de gros sel pour 400g de pâtes).

Y jeter les linguine et laisser cuire le temps indiqué sur le paquet.

Pendant ce temps, rincer et décortiquer les crevettes, au moins la tête (la carapace permet de conserver les saveurs de la crevette à a cuisson - Conserver les carapaces et les têtes pour préparer un consommé pour un autre repas ou un fond que vous congèlerez.)

Eplucher la gousse d'ail.

Laver et émincer la coriandre.

Faire chauffer l'huile dans une sauteuse.

Y faire dorer les crevettes avec l'ail écrasée et la coriandre, 2/3 minutes de chaque côté. Elles sont cuites quand elles deviennent roses et la chair blanche et non plus translucide.

Egoutter les pâtes. Ajouter une noisette de beurre.

Verser les crevettes dessus et servir bien chaud.

Posté par magkp à 12:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 25 mai 2010

Un sorbet qui ne vous laisse pas de glace !

Lors d'une démonstration Thermomix, nous avons réalisé un sorbet à la mangue qui ne m'a pas laissée indifférente. Crémeux et avec un goût de fruit bien prononcé, ce sorbet était délicieux. Et si simple à confectionner. Pourtant hors de question d'acheter le Thermomix, aussi merveilleux soit-il.

Il fallait que je trouve une parade à ce Thermomix... A bien y réfléchir, pour réaliser ce sorbet, cet appareil faisait uniquement appel à une lame inox. Mon blender Philips n'avai-t-il pas la même qualité ? Suffisait d'essayer pour voir...

Deux poires s'ennuyant dans le compotier, je les ai aussitôt épluchées, découpées en lamellles et enfermées au congélo. Et le lendemain, je m'y suis mise !

Et voici le résultat... Un sorbet crémeux et goûteux qui peut être dégusté aussitôt bien qu'il ne soit pas suffisamment pris (la preuve en photo). Normal le blender ne possède pas un bol en inox mais en verre, ce qui réchauffe considérablement les fruits au cours du mixage. Après 4 heures au congélateur, il est parfait ! Cependant, attention !, il durcit ensuite et il faut alors le sortir avant dégustation.

A refaire de toute urgence avec des framboises ou des mangues.

sorbet___la_poire

Sorbet à la poire

- 500g de poires congelées (non décongelés) en morceaux ou en lamelles

- 1 blanc d'oeuf (30g)

- 80g de sucre semoule

Mixer les fruits en purée.

Ajouter le sucre et le blanc d'oeuf.

Mixer de nouveau à puissance maximale.

Servir ou congeler.

PS : j'ai confectionné ce sorbet à la framboise ce week-end ! Nous l'avons dégusté 4 heures après et, une fois encore, c'était un délice. Le lendemain, en revanche, j'ai dû le sortir du congélateur un quart d'heure avant, le temps qu'il soit plus moelleux.

Posté par magkp à 08:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,