Des recettes rapides à préparer pour les dîners de la semaine, dont plusieurs diffusées sur France Bleu Cotentin entre 2014 et 2017

mardi 31 décembre 2019

Secrets d’alco..ol

Pina Colada, Margarita, Mojito, sangria, Bloody Mary…, des recettes au nom mythique aux créations les plus personnelles, les cocktails ont le vent en poupe lors des soirées. 

Une couleur attrayante, un décor soigné, un mélange de saveurs harmonieux au palais, sans agressivité en bouche, qui équilibre douceur, puissance et acidité : dans l’art du cocktail, pas de place au hasard. Une pointe d’audace, un soupçon d’organisation, de la méthode et pas mal de précision, voilà le secret de breuvages savoureux et esthétiques. Avant de commencer, ingrédients et ustensiles sont rassemblés sur le plan de travail, à portée de main.

Le verre

Plus les cocktails sont puissants, plus les verres sont de petite contenance. Le verre à shot (de 5 à 10 cl) est destiné aux préparations à boire d’un trait ou à flamber ; celui à Martini de forme évasée et celui à whisky, un verre droit, large mais pas très haut sont parfaits pour les short drinks. A l’inverse, le verre à orangeade, encore appelé tumbler, et le pousse café, un verre haut et étroit, sont très pratiques pour empiler les glaçons et rafraîchir les long drinks dans leur intégralité ou encore pour réaliser des cocktails à étages ou à dégradés. Grâce à leur bord large, la coupe à champagne et celle à Margarita accueillent les cocktails agrémentés de fruits. Enfin, la chope est réservée aux cocktails chauds car le verre est plus résistant et l’anse permet de ne pas se brûler.

cocktails fabiono silva pixabay
©Fabiano Silva / Pixabay

La bonne température

Pour servir un cocktail chaud, il suffit de réchauffer le verre à l’eau chaude et de l’essuyer avec un torchon avant de le remplir. Pour un rafraichissement, on le place au congélateur ou bien on y dépose des glaçons le temps de la préparation, on remplit le shaker à mi-hauteur de glace – ou encore le verre à mélange aux deux tiers –, avant de verser les ingrédients. Au moment de servir, quelques glaçons peuvent être ajoutés mais attention à ne pas trop diluer le mélange.

Place au décor

En parfaite harmonie (couleurs et saveurs) avec le style du cocktail, la décoration nécessite une attention particulière. Le verre peut être givré en plongeant le bord dans une première assiette remplie de sirop (l’arôme varie en fonction de la couleur désirée) puis une seconde de sucre en poudre. Des fruits bien frais sont préparés à l’avance (tranches d’ananas, rondelle de citron, brochette de fraises ou de tomates cerise…) et réservés jusqu’au moment du service.

La qualité des ingrédients

De bons produits sont indispensables pour concocter de délicieux cocktails. Les alcools de qualité sont privilégiés, tout comme les fruits de saison et bien mûrs, pour les jus comme la décoration. A défaut de jus maison, on choisit des produits 100% pur jus.

Osez les mélanges !

Les fruits se marient à merveille entre eux : framboise et orange, papaye et fraise, pomme et canneberge… Légumes (betterave, carotte, céleri..), épices (poivre, cannelle, piment, raifort…) et herbes aromatiques (menthe, citronnelle) réveillent les cocktails avec audace. Attention cependant aux associations hasardeuses comme les mélanges d’eaux de vie, de gin et de whisky ou de vodka, bien trop puissants en bouche.

 

©maxpixel shaker
©Maxpixel

 

 

L’art d’assembler

 

Afin d’éviter toute erreur de goût, chaque ingrédient doit être dosé avec précision (pas plus de 7 cl d’alcool) et verser dans le récipient de préparation selon la technique d’assemblage :

 

- dans le blender, pour mixer fruits et légumes avec de la glace préalablement pilée ;

 

- dans le shaker, pour un cocktail frappé (c’est-à-dire secoué énergiquement) afin de créer une émulsion parfaite entre des ingrédients de densité différente ;

 

- au verre à mélange, pour agiter le cocktail – autrement dit le remuer de haut en bas à l’aide d’une longue cuillère – avant de le filtrer et de le verser dans le verre de service ;

 

- directement dans le verre, pour construire un cocktail à étages notamment.

 

Les boissons pétillantes tel que le soda ou le champagne ne doivent être ni mixées, ni frappées sous peine de débordement, mais ajoutées aux autres ingrédients déjà mélangés. La crème fraîche et les œufs doivent être frappés au shaker.

Le service

Pour profiter de sa fraicheur, un cocktail se consomme dans les 15 minutes. On le verse dans le verre dès qu’il est prêt, on peaufine rapidement la décoration (fruits sur le rebord du verre, paille ou agitateur). On n’oublie pas la serviette qui permet de récupérer l'eau de condensation qui s’écoule le long du verre.

********************

Et que diriez-vous d'un verre à base de Calvados et de chocolat pour ce soir ? Je vous propose un délicieux cocktail créé par Aristotelis Makris, chef barman adjoint au Syndicat à Paris pour l'IDAC.

 

cocktail ©JB Frené IDAC
©JB Frêné / IDAC

Le Fruit Défendu

pour 1 verre coupette

- 45 ml de Calvados jeune

- 20 ml de jus des citron pressé

- 15 ml sirop de sucre (100 ml d’eau pour 100 g de sucre)

- 20 ml blanc d’œuf

- 30 ml jus de grenade

- Chocolat noir à faire fondre

Cassez quelques carrés de chocolat et faites-les fondre dans le four à micro-ondes.

Créez une rim de chocolat sur le contour du verre en appuyant les contours du verre sur le chocolat fondu. Réservez.

Directement dans le shaker, ajoutez le jus de citron, le sirop de sucre, le blanc d’œuf, le jus de grenade et le Calvados.

Ajoutez des glaçons et shakez 20 secondes.

Retirez les glaçons et shakez une deuxième fois.

Filtrez le mélange dans le verre.

Décorez avec une tranche de pomme déshydratée et ajoutez des petites graines de grenade ou quelques groseilles.

Joyeux réveillon

&

Bonne et heureuse année à tous !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Sachez apprécier et consommer avec modération.

Posté par magkp à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 27 décembre 2019

Bouchées à la reine ou l'art d'accommoder les restes

Si j'apprécie beaucoup les bouchées à la reine traditionnelle au ris de veau, j'ai également un faible pour celles à la poule. Du point de vue du goût d'une part, mais aussi de leur praticité et rapidité d'éxecution. Il suffit d'un petit reste de poule au blanc, de feuilletés tout prêts (à achter chez votre boulanger ou en supemarché - même si la composition n'est pas toujours terrible) et le tour est joué. En moins de 20 mn, votre dîner est prêt ! Et pourquoi ne pas recycler la dinde de Noël pour ce soir ?

Bouchées à la reine

Bouchées à la reine (restes de poule)

Pour 4 personnes

- 4 feuilletés

- des restes de poule au blanc : une escalope, une cuisse, une patte suffisent largement, 2 carottes, 25 cl de sauce env.

- une poignée d'emmental râpé

- 300g de champignons

- 30g de beurre

- persil

- sel, poivre

Laver et couper les champignons. Faire fondre le beurre dans une sauteuse. Lorsqu'il est bien chauffer, y faire revenir les champignons. Assaisonner et ajouter le persil. Laisser cuire 10 mn.

Pendant ce temps, allumer le four à 180° et y glisser les feuilletés pendant 10 minutes, le temps de les réchauffer.

Détailler les morceaux de poule et les carottes en cubes. Les mélanger à la sauce, ajouter l'emmental et la poêlée de champignons. 

Sortir les feuilletés du four. Les remplir de garniture et servir de suite (bien chaud) ou remettre au four à 100° env. pour les maintenir au chaud.

NB : les feuilletés peuvent être garnis d'un reste de poulet ou encore de dinde. Il suffit alors de préparer une sauce blanche, voire une sauce suprême.

Posté par magkp à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

vendredi 13 décembre 2019

J-12 * Un peu d'exotisme au dessert

Ce dessert fait partie des préparations que je fais très régulièrement, comme ça en improvisant avec ce que j'ai sous la main. Il s'agit d'une base de tiramisu que je décline avec les fruits de saison : framboises, fraises... Selon mon humeur, j'y ajoute ou non de l'oeuf, de la crème flerette ou de la crème de coco, des biscuits...

Aujourd'hui, je vous propose la version hivernale à réaliser avec n'importe quel fruit de saison : mangue, ananas, kiwi... Parfait pour terminer un dîner un peu festif. A moins que vous ne le préfériez en prédessert (en plus petite proportion) pour le réveillon ?

verrine aux fruits exotiques (1)

Verrines exotiques

Pour 4 verrines :

- 1 mangue

- 2 oeufs

- 50 g de sucre en poudre

- 125 g de mascarpone

- 15 cl de crème de coco

- 2 cs de noix de coco râpée

- qs de spéculoos

Peler et détailler la mangue en cubes. 

Dans une jatte, fouetter les jaunes d'oeufs et le sucre. Ajouter la crème de coco et le mascarpone.

Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement à l'appareil.

Ecraser les speculoos à l'aide d'un rouleau à pâtisserie.

Déposer les morceaux de mangue dans chaque verrine. Répartir la préparation.

Parsemer de noix de coco râpée et de spéculoos.

Réserver au frais 2 bonnes heures minimum avant de déguster.

Posté par magkp à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 28 novembre 2019

Ou comment recycler un reste d'épinards frais...

Rien de mieux qu'une tarte pour recycler les restes de légumes, n'est-ce pas ? J'ai improvisé celle-ci un soir où "trainaient" dans le frigo un reste d'épinards cuits la veille, de la truite fumée et une pâte brisée. Sur la base d'une quiche lorraine, j'ai préparé cette délicieuse tarte en un temps record.

tarte épinards - truite fumée (2)

Tarte épinards - truite fumée

Pour 4 pers.:

- un fond de pâte brisée

- env. 400 g d'épinards frais, simplement blanchis 10 mn à l'eau

- 100g de truite fumée

- 3 oeufs

- 20 cl de lait

- 10 cl de crème fleurette (= crème liquide pasteurisée)

- qs d'emmental râpé

- sel, poivre

Préchauffer le four en positon classique à 200°.

Foncer un moule à tarte.

Dans une jatte, casser les oeufs. Ajouter le lait, la crème, le sel (pas trop) et le poivre. Battre sans insister pour ne pas faire entrer trop d'air dans la migaine.

Bien essorer les épinards dans une passoire.

Les répartir sur toute la surface de la pâte.

Recouvrir des tranches de truite fumée.

Répartir la migaine.

Parsemer d'emmental râpé.

Enfourner pour 25 mn env.

Servir bien chaud.

tarte épinards - truite fumée (1)

Posté par magkp à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 24 octobre 2019

Des croûtons maison, c'est trop bon !

Je ne sais pas chez vous, mais, à la maison, il nous reste toujours du pain qui finit par durcir ou ramollir. Certes, le pain mou passé au toaster reste pour moi le meilleur petit-déjeuner, mais ça ne suffit pas toujours à le finir. Il y a bien le pain perdu ou le pudding nature ou aux mendiants pour le goûter, ou bien encore les carpes, mais pas toutes les semaines. Et puis, avec l'arrivée des mauvais jours et les premières soupes, rien de tel que des croûtons maison ! C'est super rapide à préparer et se garde env. 6 semaines dans une boîte en fer ou un bocal en verre hermétique (type pot à confiture).

croûtons de pain (10)

 Croûtons de pain

- du pain rassis

- de l'huile d'olive

- du thym, du romarin... (facultatif)

Préchauffer le four, en chaleur tournante, à 180°.

Couper le pain en cubes.

Le déposer dans la lèchefrite. Parsemer éventuellement d'herbes. Verser un filet d'huile. Mélanger. Bien éparpiller les croûtons sur l'ensemble de la lèchefrite, si possible, sans les superposer.

Enfourner pour 15 mn.

Laisser complètement refroidir avant de mettre en boîte.

Posté par magkp à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


jeudi 17 octobre 2019

Le merluchon, vous connaissez ?

C'est un jeune merlu, tout simplement ! Ce poisson a une chair assez dense et plutôt fade qui nécessite d'être relevée. Je l'ai cuisiné assez simplement avec quelques tomates, du basilic et des oignons, et servi avec une concassée de tomates maison et du riz. Voilà un plat économique, rapide et facile à préparer. Que demander de plus ?

merluchon aux tomates et basilic (3)

Merluchon rôti aux tomates

Pour 3 personnes :

- 1 merluchon de 800 g env.

- 3/4 tomates

- 1 oignon rose ou rouge

- qqs feuilles de basilic

- du jus de citron

- sel, poivre

Préchauffer le four en chaleur tournante à 170°C.

Lever les filets du poisson.

Les déposer dans un plat. Arroser d'un filet de jus de citron.

Couper les tomates en quartiers.

Éplucher l'oignon et l'émincer.

Déposer les tomates et oignons sur le poisson. Ajouter le basilic.

Saler, poivrer.

Enfourner pour 15 mn. Servir.

Posté par magkp à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 26 septembre 2019

Pour en finir avec les coquillettes au gruyère !

Le rythme frénétique de la rentrée est reparti et, avec lui, l'éternelle question "qu'est-ce qu'on mange ce soir ?". Question d'autant plus angoissante quand tu n'as pas eu le temps de faire de courses ou bien encore que le frigo s'est vidé à vitesse grand V, rapport à tes ados toujours affamés ! Dans ce cas-là, je dois dire que le congélateur et les placards me sauvent souvent la mise. Comme ce soir-là où j'ai retrouvé des moules cuites d'un reste d'un dîner de l'été. Il me restait du chorizo et un poivron rouge qu'il était temps de manger. Avec une conserve de pulpe de tomates et des pâtes, je me suis dit que ça pourrait sans doute coller. Et bien c'était parfait ! Même l'Homme a apprécié, c'est dire !

Je vous recommande particulièrement la pulpe de tomates Datterini de la marque Mutti. C'est une petite tomate pulpeuse de forme allongée, douce et très goûteuse, qui accompagne très bien les crustacés et fruits de mer. La pulpe reste bien épaisse et convient bien aux sauces rapides. Le plat m'a pris une quinzaine de minutes tout au plus à préparer. Idéal un soir en semaine.

 

tagliatelles aux moules et au chorizo (5)

Tagliatelles aux moules, chorizo, poivron rouge et tomates Datterini

Pour 4 pers. :

- 400 g de tagliatelles sèches

- des moules de bouchot déjà cuites (les décongeler au préalable)

- 7/8 tranches de chorizo

- 1 poivron rouge

- 1 échalote

- 1 gousse d'ail

- 220 g de pulpe de tomates Datterini de Mutti

- huile d'olive

- sel, poivre

Couper le poivron en deux, retirer les pépins et les filaments blancs (pour ôter l'amertume). Détailler en brunoise.

Eplucher l'échalote et la ciseler.

Couper le chorizo en dés.

Dans une sauteuse, faire chauffer un peu d'huile. Y faire revenir, à feu moyen, l'échalote et le poivron jusq'à ce qu'ils deviennent tendres.

Ajouter le chorizo et laisser colorer.

Verser la pulpe de tomate, ajouter l'ail pressé et les moules. Saler, poivrer.

Laisser mijoter à feu doux et à couvert, le temps de faire cuire les pâtes dans un grand volume d'eau bouillante salée (4 l et 40 g de gros sel pour 400 g de pâtes).

Egoutter les tagliatelles et servir de suite.

tagliatelles aux moules et au chorizo (2)

Posté par magkp à 06:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 25 octobre 2018

Un filet mignon en habit d'automne

Rapide à préparer, ce file mignon s'offre une jolie parure d'automne avec ces fruits parfums et colorés.

2018-10-27 21

Filet mignon de porc en habit d'automne

Pour 4 pers. :

- 1 potimarron soit 500 g de chair

- 500 g de pommes de terre à chair farineuse

- 600 / 700 g de filet mignon de porc

- 150 g de champignons rosés (ou de cèpes ou de champignons de Paris)

- une quinzaine de châtaignes grillées au feu de bois

- 2 belles figues

- 2 poires William rouges

- 1 oignon rouge

- 10 cl de crème fleurette

- 2 belles cuillérées à soupe de crème crue

- du persil

- 50 g  + 100 g de beurre

- 1 verre de lait

- sel, poivre

Couper en 2 le potimarron. Oter les graines et les filaments.

Couper en tranches pour ôter plus facilement la peau.

Découper la chair en cubes.

Eplucher et couper en cubes les pommes de terre.

Nettoyer les champignons. Les couper en lamelles.

Eplucher et émincer l'oignon. Laver et hacher le persil.

Eplucher et couper les poires en 2.

Faire fondre un peu de beurre dans une cocotte en fonte.

Y faire dorer les poires. Débarasser dans un bol et réserver.

A leur place, ajouter éventuellement un peu de beurre. Y faire revenir les champignons et l'oignon 10 minutes environ. Débarasser dans un bol.

Faire fondre le reste de beurre. Y faire dorer le filet mignon de tous côtés.

Saler, poivrer. Ajouter les champignons, l'oignon, le persil et la crème fleurette.

Couvrir et faire cuire 20 mn à feu doux.

Pendant ce temps, couper les figues en deux.

Faire cuire les pommes de terre et le potimarron 9 mn (à partir du sifflement) dans le panier à vapeur de l'autocuiseur.

Au bout des 20 minutes de cuisson de la viande, ajouter les châtaignes, les figues et les poires dans la cocotte ainsi que la crème crue. Bien mélanger et laisser chauffer 5 minutes.

Une fois le potimarron et les pommes de terre cuites, les écraser au presse-purée.

Ajouter un peu d'eau de cuisson, le lait et les 100 g de beurre. Saler, poivrer.

Bien mélanger à la cuiller en bois (l'inox rend la purée collante) et réserver au chaud.

Découper le filet mignon en tranches. Servir avec la garniture et la purée de potimarron.

samedi 14 juillet 2018

Parfaite pour un déjeuner caniculaire

Rien de telle qu'une salade légère et parfumée pour démarrer un déjeuner sous la canicule. Rien de bien compliqué mais cette salade a eu son petit succès auprès de nos invités.

salade melon crevettes

Salade légère

pour 8 personnes

- 1 feuille de chêne

- 200 g de feta nature

- 40 crevettes roses cuites

- 1 melon

- 1 poignée de pignons de pin

- 1 poignée de graines de courge

- 3 cs d'huile de cameline (celle de Emile Noël est délicieuse)

- 1 cs de vinaigre de cidre

- 1 trait de crème de balsamique

- sel, poivre

Préparer la vinaigrette dans un bol. Laisser fondre le sel dans le vinaigre. Verser l'huile tout en émulsionnant. Poivrer.

Laver la salade, l'essorer. En tapisser un plat.

Couper la feta en dés. Les répartir sur la salade.

Eplucher les crevettes. Les déposer sur le plat.

Couper le melon en deux, l'épépiner et prélever la chair avec une cuillère parisienne. Les ajouter à la salade.

Arroser l'ensemble de vinaigrette.

Parsemer de graines de courge et de pignons de pin, verser un trait de crème de balsamique et réserver au frais avant de servir.

vendredi 23 mars 2018

Rustiques et réconfortantes, les pommes au four

Quand le froid de dehors envahit nos intérieurs, rien de tel qu'un dessert simple et bon pour se réconforter. Les pommes au four ont ce fondant de notre enfance dont on se régalait, lors des vacances chez mémé, à l'heure du goûter ou bien au souper après avoir avalé le potage. Si vous croulez sous les pommes du jardin, n'hésitez pas à en préparer un grand plat : cela s'avale tout seul.

pommes au four (5)

Pommes au four

- des pommes de même calibre, à chair sucrée et fondante comme de la Belchard (appelée aussi Chanteclerc) ou encore de la Reinette Clochard

- autant de noisettes de beurre que de pommes

- qs de sucre

Laver les pommes. Les piquer à trois ou quatres places et les déposer dans un plat à four.

Parsemer d'un peu de sucre (pas trop). Déposer une noisette de beurre sur chaque.

Verser un petit fond d'eau.

Enfourner à 200° pendant 30 mn environ.

Déguster tièdes tel quel ou accompagnées d'une boule de glace à la vanille ou encore de crème anglaise.

Posté par magkp à 06:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,