dimanche 24 juillet 2005

Des lasagnes aux parfums de Bretagne ?

Des températures plutôt basses pour la saison, une envie de crêpes et me voici à improviser un plat qui reviendra sur notre table, c'est sûr !

lasagnes_de_cr_pes_001

Lasagnes de crêpes

pour 2 personnes :

- 3 grandes crêpes maison

- 3 tranches de jambon (blanc, de pays...)

- 1 morceau de tomme de Savoie, d'époisses, de camembert, de chaumes, de fromage à raclette...

- 2 tomates (l'hiver, préférer une conserve de tomates séchées au four)

- de l'emmental râpé

- de la crème fraiche

- du beurre

Préchauffer le four (fonction chaleur tournante + grill) à 180°.

Beurrer généreusement un plat sabot.

Tapisser le fond du plat d'une crêpe pliée en deux (suivant la grandeur du plat).

Recouvrir d'une tranche de jambon puis de lamelles de fromages et de tranches de tomates. Tartiner d'un peu de crème fraiche épaisse.

Recouvrir d'une demi-crêpe.

Réitérer l'opération 2 fois.

Recouvrir de la dernière crêpe et parsemer d'emmental râpé.

Enfourner au plus près du grill, pour 15 minutes environ (jusqu'à ce que la surface soit bien dorée).

Déguster immédiatement, accompagné d'une bolée de cidre, bien sûr !

NB : Tous les restes peuvent faire d'excellentes garnitures à des lasagnes de crêpes comme du poulet mêlé à quelques champignons de Paris et de la sauce béchamel, ou encore un reste de fondue de poireaux, du saumon et un mélange de mascarpone et de crème. En version normande, j'opterai la prochaine fois pour andouille de Vire - camembert - pommes - crème fraiche à moins que je craque pour la franc-comtoise avec fondue d'oignons - cancoillotte - saucisse de Morteau !

Posté par magkp à 22:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


dimanche 3 juillet 2005

Un dîner entre copains

Le soleil est bel et bien là. Et avec lui, cette envie irrésistible de longues soirées au jardin. Et d’y accueillir vos invités.

 

Buffets colorés et savoureux à l’accent du Midi, petit dîner sympa, dans le style qui en jette sans se prendre la tête, ou bien barbecue de l’apéro au dessert, histoire de ne pas passer des heures derrière les fourneaux…, il existe mille et une façons de recevoir.

 

A vous de puiser dans les idées qui suivent pour que votre soirée soit la plus délicieuse possible.
Et si c’était ça, le paradis ?

 

 

buffet_ap_ro

 

Buffet apéritif coloré

 

Entre le salmorejo, le tartare de saumon, les verrines de guacamole et de crabe, le cake aux saveurs provençales, mon coeur balance ! Sans oublier les petits légumes crus à tremper dans une petite sauce cocktail citronnée, les olives et petits légumes marinés et le saucisson. Classiques, mais indispensables ! Voyez plutôt...

 

 salmorejo

 

Salmorejo 

 

- 800g de tomates pelées (en conserve, c'est plus rapide !)

 

- 1 gousse d'ail


- 200g de mie de pain rassis


- 125 ml d'huile d'olive


- 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin


- sel


- quelques dés de jambon Serrano


- quelques dés de feta marinée

 

Laisser tremper la mie de pain dans de l'eau, bien l'essorer.

 

Mixer (avec un pied mixeur ou au robot) les tomates avec l'ail. Ajouter le vinaigre, le sel, la moitié du pain tout en mixant.


Verser petit à petit l'huile d'olive et le pain restant.


Vous obtenez alors une soupe épaisse et lisse (sans grumeaux).


Servir très frais  en ajoutant, au besoin, des glaçons, à l'apéritif ou en plat pour un dîner d'été.

 

Originaire d'Andalousie, le salmorejo se consomme traditionnellement avec des dés de jambon Serrano et des œufs durs hachés. J'y ajoute des dés de feta pour son côté rafraichissant.

 

 tartare_de_saumon__1_

 

Tartare de saumon

 

Pour 10 mini plats à œufs,

 

- 150g de saumon cru frais (un petit pavé)


- 30g de saumon fumé


- 1/2 échalote


- 1 cuillère de câpres


- 1/4 citron


- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive


- sel, poivre

 

Couper les deux saumons en petits dés. Emincer très finement le citron, l'échalote et les câpres.

 

 

Mélanger tous les ingrédients et les arroser d'huile d'olive.

 

Assaisonner et répartir dans les plats.

 

Laisser au frais jusqu'à dégustation.

 

verres_de_crabe_et_gaspacho

 

Petits verres de crabe et guacamole

 

 

Pour 10 petits verres à vodka,

 

- 200g de guacamole


- 100g de crabe émietté


- 4 pétales de tomates confites

 

Déposer une bonne cuillère de crabe dans le fond du verre.

 

Ajouter deux cuillères de guacamole et décorer d'une demi pétale de tomate confite.

 

C'est tout et ça en jette !

 

 

cake_aux_saveurs_de_Provence

 

Cake aux saveurs provençales

 

- 150g de farine


- 1/2 sachet de levure


- 3 oeufs


- 90g de lait


- 6 cuillères à soupe d'huile d'olive


- 100g d'allumettes de canard fumé (ou, à défaut, 200g de dés de jambon)


- 15 tomates confites


- 150g de comté fraichement râpé


- 100g d'olives noires saumurées (de Nice)


- 2 bonnes cuillères de pistou

 

Préchauffer le four à 180°.

 

Mélanger la farine et la levure.

 

Incorporer 2 oeufs, puis le lait, le 3ème oeuf, l'huile d'olive, le pistou et le comté. Bien mélanger.

 

Ajouter les olives, les tomates confites et les allumettes de canard. Mélanger délicatement.


Verser dans un moule à cake. Enfourner pour 35 minutes.

 

Attendre 5 à 10 minutes avant de démouler (le cake se rétracte un peu pour un démoulage réussi).

 

Et encore...

 

Pour ce diner, nous n'étions que 6. Si vous êtes plus nombreux, vous pouvez ajouter à cet apéritif de la tapenade, de la thoïonade et de l'anchoiade à déguster sur des petits toasts de pain légèrement grillé.
Ces petites préparations peuvent aussi se servir avec des légumes curs tels que carottes, radis, choux-fleurs, tomates cerise...

 

Côté boisson, pensez aux glaçons incrustés d’une feuille de menthe, d’une framboise… Un cocktail, un bon pastis ou un champagne accompagnent parfaitement ce buffet.

 

Barbecue pour suivre…

 

Basse-côtes, merguez, saucisses, brochettes de dinde s'accompagnent à merveille de pommes-de-terre sous la cendre ou en robe des champs et des légumes grillés à la fleur de sel.

 

Misez sur des sauces, bourguignonne, béarnaise, moutarde, aux poivres... faites maison ou achetées toutes prêtes pour l'occasion. Et pour les pommes-de-terres, rien de tel qu'une sauce au fromage blanc, crème fraiche, moutarde, citron vert et ciboulette.

 

Légumes grillées à la fleur de sel

 

- 1 aubergine


- 3 courgettes


- 1 poivron rouge


- 1 poivron vert


- 6 tomates


- 6 cuillères d'huile d'olive


- fleur de sel

 

Couper tous les légumes (sauf les tomates) en gros cubes (en ayant pris soin d'enlever les pédoncules et les graines des aubergines et des poivrons).


Badigeonner tous les légumes d'huile d'olive et les faire griller au barbecue un quart d'heure en les retournant régulièrement. Les laisser tiédir.


Les recouper en morceaux plus petits et les verser dans un saladier. Les arroser d'huile d'olive et parsemer de fleur de sel. Déguster tiède ou froid.

 

Fromage ET desserts !

 

Difficile d'arrêter un choix quand on est bec sucré ! Surtout quand on n'est que 6 ! Cela a été donc tiramisu et tarte à la rhubarbe, deux grands classiques de mon répertoire, auxquels j'aurais pu ajouter papillotes de fruits d'été au barbecue et sauce au chocolat, tarte au chocolat de Michel Rostang, parfait glacé à la rhubarbe, flan à la noix de coco...

 

Photo_052

 

Et le décor ?

 

Pensez au décor de votre buffet. L’œil a besoin d'être séduit avant les papilles.


Ou bien vous jouez la carte de la couleur (imprimés provençaux rouges, jaunes…), ou bien vous optez pour une nappe blanche (même en papier) et achetez de belles serviettes (en papier toujours) aux imprimés de lavande ou d’olives.

 

Rassemblez joliment vos couverts ou les nouant avec une serviette par un ruban de raphia. Suivant votre région, choisissez brin de lavande ou feuilles d’olivier pour égayer la table.

 

Pour ma soirée de samedi, j'ai craqué pour du rouge (qui rappelle les tomates, le poivron...) et du vert (celui du gaspacho) : nappe en papier damassé rouge et serviettes en papier blanches imprimées d'un beau coquelicot.

mercredi 22 juin 2005

Aussi rapide à confectionner qu'à déguster !

La pêche et la nectarine nous transportent instantanément en été. Hummm, qu'il est agréable d'humer une pêche...  Un parfum de soleil qui se révèle encore en bouche. Qu'elle soit blanche ou jaune, sa chair est juteuse et fondante. Cette dernière, un peu plus ferme, se prête bien à la cuisson.

Comme sa cousine, la nectarine peut être à chair blanche ou jaune. En revanche, sa peau est lisse et ferme. Mais sa saveur aussi douce. Et comme elle se dénoyaute facilement, la nectarine est idéale en cuisine.

Côté santé, la pêche et la nectarine possèdent des substances antioxydantes parfaites en été pour se protéger des effets du soleil. Et puis, mais est-il besoin de le rappeler ?, elles sont très bien tolérées quand elles sont mûres à point : parfait pour les bébés et les enfants.

Pêches et nectarines, à déguster sans compter !

Alors justement, comment les cuisiner ? Crues, bien sûr, au dessert, en en-cas ou en entrée pour parfumer une salade, mais aussi en confiture, en tarte, pochées au muscat, rôties, mijotées avec une viande blanche... Salées ou sucrées, il existe mille et une façons de les accomoder.

Et voici mon petit clafoutis express à décliner avec tous les fruits d'été.

clafoutis_nectarines_p_ches_0052

Clafoutis express

- 2 pêches

- 2 nectarines

- 25 cl de lait

- 2 oeufs

- 30 g de sucre

- 15g de farine

- 15g de maïzena

- un peu de beurre

- 1 gousse de vanille (facultatif)

Préchauffer le four à 180°.

Beurrer un plat à gratin ou des petits plats individuels. Eplucher les fruits et les couper en lamelles assez épaisses. Les disposer en rosace au fond du plat.

Réchauffer le lait avec la gousse de vanille.

Dans un saladier, battre les oeufs avec le sucre jusqu'à blanchiment. Ajouter la farine et la maïzena. Bien mélanger. Plus on aère la pâte, plus le clafoutis est léger.

Verser le lait (en ayant pris soin d'ôter la gousse de vanille) tout en continuant à fouetter. Répartir l'appareil sur les fruits et mettre au four pour 30 bonnes minutes. Pour les plats individuels, 15-20 minutes suffiront. Le dessus du clafoutis doit être doré.

Déguster tiède avec un coulis de groseille.

Posté par magkp à 16:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 14 juin 2005

menus du lundi 13 au dimanche 19 juin 2005

Voilà une recette que je tiens d'un ami motard et breton de surcroît ! C'est rapide et facile à préparer. Parfait un soir de semaine.

Thon rouge à la manière de Jean-Luc

Pour 4 personnes :

- 600g de darnes de thon rouge

- 2 belles tomates

- 1 poivron rouge

- 1 oignon

- 2 cuillérées à soupe de crème crue

- 1 cuillérée à café de moutarde

- sel, poivre

Eplucher l'oignon, l'émincer.

Couper les tomates en 4.

Emincer le poivron, en ayant pris soin d'ôter les filaments blancs et les graines.

Dans une poêle, faire revenir l'oignon, le poivron et des tomates dans un beurre bien chaud.

Ajouter les darnes. Les faire dorer sur les deux faces.

Ajouter de la crème et de la moutarde. Laisser revenir quelques instants encore et servir avec du riz ou du blé.

Posté par magkp à 13:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 11 juin 2005

L'effeuiller et fondre pour son coeur...

A l’origine chardon bleu, l’artichaut a été inventé par croisement avec le cardon, alors que l'on tentait d'améliorer la culture des Cynarées. Apparu en Italie sous sa forme actuelle en 1466, il a été introduit en France par Catherine de Médicis, future épouse du roi Henri II. Longtemps considéré comme un mets de roi, l’artichaut s’est démocratisé avec la création en 1810 du célèbre Camus de Bretagne. Présente sur les étals de mai à novembre, cette espèce à grosse tête arrondie et aux capitules (feuilles) vert lavande bien serrées peut peser jusqu'à 500g.

Parmi les autres variétés les plus répandus : le Castel, plus gros et offrant une saveur assez prononcée et le Violet de Provence, ou « artichaut poivrade », qui se distingue par sa forme conique, ses petits capitules allongés et sa teinte violacée.

Très peu calorique, l’artichaut est riche en vitamines B3 (pour la construction des cellules), B5, C (pour le tonus) et E, ainsi en fibres (2%) et en glucides (7,6%). Il évite donc les coups de fatigue et stimule la digestion. Il offre également une grande quantité de minéraux (calcium, magnésium, potassium et phosphore), très importants pour le développement osseux des enfants.

 

Comment le choisir ?

 

Les gros artichauts doivent être d'un vert uniforme, sans tâche et relativement lourds. Les feuilles doivent se casser nettement, la tige ne pas sembler sèche. Quant aux artichauts violets, ils se choisissent très frais, avec des feuilles drues, cassantes et légèrement piquantes.

 

Comment le conserver ?

L’artichaut se conserve 2 ou 3 jours, dans un endroit frais et obscur. Il n’aime pas le réfrigérateur, ni même le bac à légumes. Une fois cuit, l'artichaut développe des substances qui peuvent le rendre toxique. Il faut donc le consommer très rapidement.

Comment le préparer ?

Avant cuisson, mieux vaut arracher la queue, à l'aide de la main, plutôt que de la couper. Cela entraîne les fibres les plus coriaces qui traversent le fond de l'artichaut.

Le petit violet se déguste volontiers cru, avec une sauce à base de feta, de fromage blanc et d'ail, un mélange de tarama et de crème fraiche ou simplement une vinaigrette à base de citron, huile d'olive sel et poivre.

Quant aux gros artichauts, mieux vaut les cuire. Quinze minutes à l'autocuiseur suffisent. Traditionnellement, l'artichaut se laisse effeuiller et  déguster avec une vinaigrette bien relever. Le fond, quant à lui, peut être gratiné, recouvert d'une sauce béchamel, de dés de jambon et de fromage râpé : les enfants en raffolent !

Voici une entrée ou un plat (suivant les appétits) facile et assez rapide (30 minutes maxi) inspirée d'une recette extraite de Cuisine actuelle, n°137, de mai 2002..

artichauts___la_tunisienne_003

 

Artichaut cocotte à la tunisienne

- 4 artichauts "Camus" (un par personne)

- 1 petit oignon

- 1 petite boite de thon

- 10 cl de coulis de tomate

- du persil

- de la vinaigrette

-sel, poivre

Casser la queue des artichauts et les faire cuire dans l'eau bouillante salée, à l'autocuiseur, 15 minutes à partir du sifflement.

Dans une casserole, faire revenir, dans de l'huile d'olive, un oignon émincé avec une petite boite de thon émietté. Mouiller avec un peu de coulis de tomate. Parsemer de persil ciselé.

Préchauffer le four à 210°. Egoutter les artichauts et les mettre dans un plat à four. Enlever les feuilles du milieu et retirer le foin.

Répartir la farce dans les artichauts puis y casser un oeuf au centre. Saler légèrement, poivrer. Faire cuire à four chaud jusqu'à ce que le blanc d'oeuf soit pris.

Servir chaud avec une vinaigrette bien relevé.

Posté par magkp à 22:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


vendredi 10 juin 2005

Une tarte aux fraises bien apétissante...

800g de fraises à manger et une folle envie de tarte parsemée de pistaches, me voci donc à me lancer pour la première fois (je me demande d'ailleurs pourquoi je n'en ai encore jamais faite) dans une tarte aux fraises.

tarte aux fraises 001

tarte aux fraises 002

Pour la pâte sablée :

- 200g de farine

- 100g de sucre en poudre

- 100g de beurre

- 1 jaune d'oeuf

- 5 cl d'eau

Battre l'oeuf avec le sucre. Détendre avec l'eau.

Dans une jatte ou sur le plan de travail, verser la farine et le beurre coupé en dés.

Commencer à sabler en écrasant le beurre entre les doigts, sans forcer, puis avec la farine entre la paume des mains. 

Une fois que le mélange est sableux, ajouter l'oeuf sucré, et mélanger, d'abord du bout des doigts puis plus largement.

Rassembler la pâte en boule. Fraiser sans pétrir. La pâte doit être homogène et ne doit pas chauffer.

Former une boule. Laisser éventuellement reposer (surtout s'il fait chaud).

Etaler la pâte dans un moule à tarte beurré, soit à l'aide d'un rouleau à pâtisserie (mais l'opération est assez délicate), soit avec le plat de la main, directement dans le moule.

Piquer la pâte à l'aide d'une fourchette.

Faire cuire dans un four préchauffé à 200°, une petite vingtaine de minutes, sur la grille du bas du four.

Pour la tarte aux fraises et pistaches :

- 1 pâte sablée

- 800 g de fraises

- 1 bonne poignée de pistaches décortiquées non salées

- 80g de sucre roux

- 1 oeuf

- 25 cl de lait

- 30g de maïzena

- de la gelée de fraise, de framboise ou de fruit rouge

Laver et équeuter les fraises. Les couper éventuellement en deux (suivant la grosseur). Les verser dans un saladier, saupoudrer de 30 g de sucre et laisser mariner.

Pendant ce temps, réduire une poignée de pistaches en poudre. Le mieux pour cela, c'est de les placer dans un petit sachet (de congélation par exemple) bien fermé et de passer dessus le rouleau à pâtisserie ou de frapper à coiup de marteau.

Faire chauffer le lait et les pistaches en poudre.

Dans un saladier, battre l'oeuf et le sucre jusqu'à blanchiment. Ajouter la maïzena et bien mélanger. Verser la lait bien chaud tout en fouettant et remettre l'ensemble à chauffer à feu doux. Quand la crème est suffisamment épaisse, retirer la casserole du feu et laisser refroidir.

Verser alors la crème sur le fond de tarte. Recouvrir de fraises et parsemer de quelques pistaches entières.

Diluer la gelée de fruit avec le jus rendu des fraises et étaler sur le dessus de la tarte à l'aide d'un pinceau.

Posté par magkp à 13:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 6 juin 2005

3ème édition de Blog Appétit - C'est le grand jour !

Fraise et rhubarbe, tels sont les produits de saison choisis par Mijo pour cette 3ème édition de Blog Appétit.

Bien sûr, j'aurais pu proposer ma tarte à la rhubarbe (mais elle figure déjà sur mon blog) ou encore un clafoutis à la rhubarbe caramélisée, une tarte ou un tiramisu aux fraises. Seulement, ces plats ne réunissent pas les deux produits.

J'aurais dû imaginer le parfait glacé à la rhubarbe et son coulis de fraise que je réalise régulièrement, mais il n'est pas de moi !

J'aurais pu aussi profiter de ce qu'est la rhubarbe, à savoir un légume, pour la transformer en compotée de rhubarbe salée, par exemple. Mais, malheureseument, impossible de trouver une déclinaison pour la fraise. Encore que, et vous allez comprendre pourquoi...

Je vous propose donc un dessert à base de rhubarbe et de fraises qui mêle la douceur du sucre au côté relevé du poivre de Sichouan et du vinaigre balsamique. Je sais que je ne vais pas être la seule à marier des épices avec les fraises : c'est dans l'air du temps, mais c'est tellement bon....

assiette_rhubarbe_et_fraise_002

Croustillant de Rhubarbe et de Fraises, Mousse Crémeuse à la Rhubarbe,

Poêlée de Fraises et Copeaux de Rhubarbe crue au Vinaigre Balsamique

Pour 4 personnes

Pour le croustillant :

- 250g de farine

- 100g de sucre glace

- 1 jaune d’œuf

- 150g de beurre

- 30g d’amandes en poudre

- 400g de rhubarbe épluchée + 100g pour la mousse à la rhubarbe

- 100g de sucre en poudre

- 300 g de fraises

- 2 cuillères à soupe de confiture de fraises

- 50g d’amandes effilées

- sucre glace

 

Pour la mousse crémeuse à la rhubarbe :

- compotée de rhubarbe (cf. croustillant)

- 100g de mascarpone

- 1 blanc d’œuf

 

Pour la poêlée de fraises :

- 500g de fraises

- 40g de beurre

- 40g de sucre

- poivre de Sichuan (ou Séchouan)

- 5 cl de crème liquide

- 5 cl de vinaigre balsamique

- 20g de rhubarbe épluchée

 

Commençons par la compotée de rhubarbe, qui sert à la fois au croustillant et à la mousse.

Peler 500g de rhubarbe et la couper en petits morceaux. La faire cuire un petit quart d’heure, dans une casserole avec 100g de sucre en poudre et une cuillère à soupe d’eau.

Prélever 1/5 de la compotée et réserver pour la mousse.

Laver, équeuter et couper en 2 les fraises et les ajouter à la compotée de rhubarbe. Laisser encore frémir quelques minutes. Bien mélanger et laisser refroidir.

 

Préparons ensuite la mousse :

Mélanger la compotée de rhubarbe et le mascarpone en fouettant bien. Battre le blanc en neige ferme. L’incorporer délicatement à l’appareil mascarpone-rhubarbe. Réserver au frais.

 

Pendant ce temps, occupons-nous du croustillant à la rhubarbe :

La base de ce croustillant est une pâte sucrée. Pour celle-ci, après avoir allumé le four à 200°, mélanger la farine et le sucre glace dans un saladier. Ajouter le beurre émietté et malaxer à la main jusqu’à obtention d’une pâte sableuse. Ajouter le jaune d’œuf battu et ramasser la pâte en boule. Cette opération peut aussi être faite dans un robot.

Etaler la pâte dans 4 moules à tartelettes (ou, à défaut, à crème catalane) en l’étalant avec la main. Piquer le fond à la fourchette et enfourner pour 15 minutes.

Une fois la pâte cuite, recouvrir le fond des tartelettes d’une couche de confiture de fraises. Remplir les moules de compotée de fruits tiédie. Parsemer d’amandes effilées et faire cuire 10 minutes au four. Laisser complètement refroidir avant de démouler.

 

Commençons à dresser les assiettes :

Saupoudrer les croustillants de sucre glace, les démouler et les disposer dans chaque assiette.

Prélever 4 belles quenelles de mousse et les poser délicatement dans chaque assiette. Remettre les assiettes au frais.

 

Préparons enfin la poêlée aux fraises :

Laver et équeuter les fraises. Dans une poêle, faire mousser 30g de beurre et ajouter le sucre puis les fraises. Les faire dorer, à feu vif, pendant 2 minutes. Ajouter alors 10g de beurre, la crème liquide et le vinaigre balsamique en grattant bien le fond de la poêle, de façon à obtenir un joli caramel. Poivrer légèrement et laisser cuire une minute.

Pendant ce temps, couper la rhubarbe crue restante en copeaux (à l’aide d’un couteau économe par exemple).

Disposer les fraises sur les assiettes et parsemer de copeaux de rhubarbe. Répartir le caramel sur les quenelles de mousse et servir sans attendre.

 

assiette_rhubarbe_et_fraise_004

dimanche 5 juin 2005

Une terrine aux couleurs du soleil

Couleurs vives et saveurs franches, voici une bien jolie terrine au parfum de basilic servie avec un coulis de tomate...

terrine_de_l_gumes_du_soleil__3_

Terrine de légumes d'été, coulis de tomate au basilic

- 3 courgettes moyennes

- 1 petit poivron rouge

- 1 petit poivron jaune

- 1 oignon

- 2 gousses d'ail

- 1 petite conserve de tomates pelées (l'équivalent de 2 tomates pour la terrine, le reste pour le coulis)

- 1 bouquet de basilic

- 6 oeufs

- 10 cl de crème fraiche

- 3 cuillère à soupe d'huile d'olive

- sel et poivre

Laver et tailler en dés courgettes et poivrons ( en n'omettant pas d'enlever les filaments blancs et les pépins de ces derniers). Faire chauffer 2 cuillères d'huile d'olive dans une casserole. Y mettre les courgettes et les poivrons à suer, à feu doux, pendant 5 minutes.

Eplucher et hacher finement  l'oignon. L'ajouter aux légumes, ainsi que l'ail pressée. Poursuivre la cuisson encore 5 minutes.

Préchauffer le four à 180°. Préparer la cuisson au bain-marie en versant de l'eau dans la lèche-frite ou un moule capable de contenir le plat à cake ou les ramequins.

Huiler 6 ramequins ou un plat à cake. Laver et sécher le bouquet de basilic. Conserver quelques feuilles pour la déco et ciseler le reste.

Casser les oeufs dans un saladier et les battre en omelette. Assaisonner. Les verser dans la casserole et les faire cuire à feu très doux en remuant avec une cuillère en bois. Les oeufs commencent à prendre comme des oeufs brouillés. Ajouter alors les dés de tomates, la crème fraiche et la moitié du basilic ciselé.

Verser la préparation dans le(s) moule(s). Faire cuire pendant 35 à 45 minutes. La terrine est cuite quand elle n'est plus liquide (surveiller la cuisson). Laisser refroidir et mettre au frais pendant 6 heures.

Préparer un coulis de tomate en mixant ou en écrasant grossièrement (suivant l'effet désiré, pour ma part, je préfère laisser quelques dés de tomates pour un effet concassée plutôt que coulis lisse) le reste de tomates pelées. Ajouter le basilic ciselé, une cuillère d'huile d'olive, du sel et du poivre.

Démouler juste avant de servir (au cas où la terrine rendrait un peu d'eau).

Une autre façon de présenter cette terrine : la portion indviduelle...

terrine_de_ratatouille_001

(recette extraite de Cuisine gourmande, n°5, juin 1994)

Posté par magkp à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 31 mai 2005

Des salades pour sa lunch box

Appréciées au déjeuner, les salades se déclinent à l'envi.

salade printanière

jeunes pousses, jambon italien, oeuf dur, pommes de terre vapeur, tomates, pointes d'asperges, copeaux de parmesan

salade paysanne

feuille de chêne, poulet rôti, jambon cru, comté, carottes râpées, tomate, haricots verts, pomme de terre vapeur, oeuf dur

salade fraîcheur

laitue, oeufs durs, crevettes, tomates, courgettes crues, copeaux de parmesan, fleurs de ciboulettes

salade aux lardons

feuille de chêne, lardons rissolés, oeuf mollet (5mn30 à partir de l'ébullition), avocat, oignon rouge, tomates, vinaigrette au vinaigre de Xérès

salade de riz

riz, oeuf dur, thon, maïs, tomates, avocat, mayonnaise au citron

salade espagnole

riz au safran, crevettes, moules, calamars, chorizo, tomates, petits pois, haricots verts cuits à l'anglaise, oignons blancs

salade landaise

laitue, oeuf dur, allumettes et gésiers de canard, pommes-de-terre en robe des champs, tomate, noix

salade créole

 

Posté par magkp à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 26 mai 2005

L'aïoli, on en fait tout un plat

L'aïoli est un plat complet très apprécié les soirs de grosse chaleur estivale. L'aîoli est le nom de la sauce qui a donné son nom au plat. C'est normalement une mayonnaise sans oeuf avec uniquement de l'ail pilé et de l'huile d'olive. Comme il est assez long à réaliser, j'ai adopté depuis quelques années une version vite faite, bien faite qui nous ravit. Une occasion de manger les restes de l'égumes et, éventuellement, de moules. Que les puristes me pardonnent ;-)

aïoli (1)

Aïoli express

Par personne :

- 150 / 200 g de filets ou de dos de cabillaud

- 1 oeuf

- 1 carotte

- 1 pomme de terre

- 1 poignée de haricots verts, 1/2 courgette, 1/4 de fenouil... selon le marché de la semaine et les restes dans le frigo

- quelques moules déjà cuites

pour la mayonnaise à l'ail :

- 1 jaune d'oeuf

- 2 gousses d'ail

- 10 cl d'huile d'olive

- sel, poivre blanc

Faire cuire l'oeuf dur dans une casserole d'eau bouillante, 9 mn. L'écaler et laisser refroidir.

Laver, éplucher et couper en rondelles ou en bâtonnets les différents légumes.

Equeuter les haricots verts.

Cuire l'ensemble des légumes à la vapeur, séparemment. Réserver au chaud.

Dans un court-bouillon, faire pocher les filets de cabillaud 5 mn. Egoutter et réserver au chaud.

Pendant ce temps, préparer une mayonnaise classique. Ajouter les gousses d'ail pressées. Mélanger.

Lorsque tous les ingrédients sont cuits, servir avec la sauce.

Servir.

Posté par magkp à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,