mardi 31 octobre 2006

Un potiron rondement bon !

Personne n'aura oublié qu'aujourd'hui, c'est Halloween ! Soupe à la citrouille, gâteau au potimaron ou tarte au potiron..., les curcubitacées sont à l'honneur sur nos tables.

Le parmentier de Mercotte publié il y a quelques jours m'avait bien plu. N'ayant pas de cuisses de canard confites mais un reste d'épaule d'agneau, j'ai concocté un petit plat, à partir de ce reste, plutôt sympa. Même si certains ont fait la grimace à la maison ! Ils ne savent pas ce qui est bon !

hachis_potiron_agneau_003

Hachis potiron-agneau

Pour 4 pers. :

- un reste d'épaule d'agneau rôtie

- 25 cl de bouillon de boeuf ou de poule

- 1 kg de potiron épluché

- 200g de pommes de terre

- 100g de crème fraîche

- 100g de fromage fraîchement râpé assez goutu (parmesan, tomme, comté...)

- noix de muscade

- sel

- 1 oignon

- huile et beurre

Eplucher les légumes et les couper en dés. Les faire cuire à la vapeur dans la cocotte-minute 7/8 minutes.

Dans une sauteuse, faire revenir un oignon émincé dans l'huile et le beurre. Effilocher l'agneau et l'ajouter aux oignons. Recouvrir de bouillon et laisser cuire à couvert, à feu doux pendant un bon quart d'heure. Oter le couvercle et augmenter le feu pour que le bouillon réduise.

Passer le potiron et les pommes-de-terre au moulin à légumes. Ajouter la crème fraiche, le fromage et la noix de muscade. Saler.

Dans des ramequins beurrés, déposer deux cuillères de viande. Recouvrir de purée. Parsemer de fromage et passer au four (position grill) quelques instants.

Posté par magkp à 07:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


vendredi 20 octobre 2006

Se délecter à chaque page...

"Tout le monde en parle" tant qu'on ne peut passer à côté ! Et pourtant, à la Fnac de Créteil, il faut chercher longtemps avant de le trouver, ce petit livre carré bien dans la tendance.

Mais une fois ouvert, il se lit comme un roman, l'eau à la bouche en prime à chaque page. D'ailleurs, le sous-titre ne nous trompe pas :"recettes et récits de blogs culinaires".
Bien sûr, fidèles des blogs de cuisine, vous avez reconnu ma lecture de ces deux derniers soirs : une souris dans le potage, le livre événement sur la blogosphère.

J'achète très rarement des livres de cuisine, pârce que je suis souvent assez déçue. Et bien là, est-ce dû à la diversité des auteurs et, du coup, de leurs recettes ?, je trouve ce livre très réussi. Fidèles aux bloggeuses, les recettes donnent vraiment envie de les réaliser, les photos sont apétissantes et splendides.

J'ai déjà craqué pour quelques-unes que je compte faire ces jours prochains : osso-bucco aux figues fraiches de Tarzile, lapin au cidre aux pruneaux farcis et sa compotée d'oignons au pèbre d'aï de Clochette, pommes au calvados en verrine (mais dis-moi Clochette, es-tu vraiment de Provence : ça fleure bon la Normandie tout ça ???), panna cotta de melon confit sur mousse de calissons, également de Clochette (pour le coup, très provençal)....

Non seulement, ce livre confirme le talent de toutes ces cuisinières (tiens, des femmes seulement ???), mais en plus, il nous permet de découvrir ou redécouvrir des blogs que l'on n'avait pas l'habitude fréquenter ! Bravo les filles !

couverture_une_souris_dans_le_potage


Une souris dans le potage, collectif, collection Mon grain de sel, éd. Tana éditions, 2006

Posté par magkp à 10:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

vendredi 13 octobre 2006

Mignon et si fondant....

Le filet mignon de porc est un morceau pratique à cuisiner car assez rapide. Grillé, en cocotte ou au four, lardé ou encore habillé d'une pâte feuilletée, il se plie à toutes les cuissons... et toutes les sauces : avec une concassée de tomates bien relevée, de la crème et de la moutarde ou du curry, toutes sortes de fromage...
Vous l'accompagnez de pommes-de-terre sautées, de pâtes ou de fagots de haricots verts, c'est selon votre humeur et vos envies !


Filet mignon lardé au roquefort

- 1 filet mignon de porc
- 5 tranches fines de poitrine fumée
- 1 oignon
- 3 cuillérées de crème fraiche
- 100g de roquefort
- 50g de beurre
- sel, poivre

Enrouler la poitrine fumée autour du filet de façon à le couvrir. Le ficeler au besoin.
Emincer l'oignon.

Dans une cocotte ou une sauteuse, faire fondre le beurre et y faire colorer l'oignon et le filet de tous côtés.

Saler, poivrer.

Ajouter le roquefort coupé en dés et la crème. Couvrir et laisser cuire à feu doux une petite demi-heure.

Trancher et servir rapidement avec des tagliatelles.

Posté par magkp à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 21 septembre 2006

C'est très riche, mais qu'est-ce que c'est bon !

N'en déplaise aux puristes, le croque-monsieur n'est pas forcément composé d'une tranche de jambon et de gruyère entre deux tranches de pain de mie ! Même s'il fut inventé ainsi au début du siècle dernier dans une brasserie parisienne du boulevard des Capucines afin d'être englouti par des messieurs trop pressés pour prendre le temps de le déguster avec des couverts.
On peut donc se faire plaisir de dix milles façons, selon nos humeurs ou... ce qu'il reste dans le frigo ! Et c'est ce qui en fait un plat express sympathique !

Pour ma part, je le prépare de manière "traditionnelle" lorsque j'utilise le toaster, mais si je souhaite quelque chose de plus consistant, je préfère cette variante ("normande" ?) à cuire au four. Avec une salade, ce croque-monsieur est vraiment délicieux !

croque_monsieur_003

Croque-monsieur gourmand

(pour 1 croque-monsieur)

- 2 tranches de pain de mie ou de pain de campagne
- de l'emmental râpé
- 2 cuillères de crème fraiche épaisse
- 1 tranche de jambon
- sel, poivre

Dans un bol, fouetter de la crème et de l'emmental. Assaisonner.
Etaler une bonne cuillère du mélange sur un côté de chaque tranche de pain.
Déposer la tranche de jambon pliée en 2 sur l'une. Recouvrir de la seconde tranche de pain, le côté avec le mélange crème-fromage sur le dessus.
Enfourner à four chaud (200°) pour 10-15 minutes ( le temps que le dessus soit bien doré). Déguster avec une salade verte.

Posté par magkp à 13:37 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

lundi 18 septembre 2006

Zèbre ou tigre, c'est selon !

Classique, indémodable et qui plaît toujours aux enfants : le gâteau marbré.

Toute petite, je me souviens que maman en faisait de temps en temps ; étudiante, je m'y suis mise à mon tour, tout aussi occasionnellement ; maman, je m'y remets avec toujours l'incertitude d'un dessin bien réussi.

Parce que la difficulté de ce gâteau, un simple quatre-quart à la base, réside dans la marbrure. Et le doute demeure jusqu'à ce qu'on le tranche. Les deux pâtes ne se sont-elles pas mélangées à la cuisson ? Les enfants trouveront-ils qu'il ressemble davantage à un tigre, un zèbre ou un léopard ???

Verdict au goûter !

gateau_marbr__002

Gâteau marbré

- 3 oeufs

- 120g de sucre

- 120g de beurre

- 120g de farine

- 75g de chocolat pâtissier (noir ou au lait selon les goûts)

- 1 gousse de vanille

- 1 cuillère à café de levure

Faire fondre le beurre dans un moule à cake, le temps du préchauffage du four (position classique, 180°).

Dans une jatte, battre les jaunes d'oeuf avec le sucre jusqu'à un mélange mousseux.

Ajouter le beurre fondu, la farine et la levure. Bien mélanger.

Battre les blancs en  neige bien ferme et les incorporer délicatement à l'appareil.

Dans une autre jatte (celle qui vous a servi pour les blancs, ça fera moins de vaisselle !), faire fondre le chocolat au micro-ondes. Y verser la moitié de la pâte et mélanger avec délicatesse.

Dans la motié restante, incorporer la vanille (en grattant la gousse bien sûr !).

Verser la pâte au chocolat dans le moule à cake, puis celle à la vanille.

Passer la lame d'un couteau sur le pourtour du moule et enfourner pour 30 minutes de cuisson.

Au bout de 10 minutes, lorsque le dessus commence à prendre, le fendre avec la lame d'un couteau pour lui donner un bel aspect craquelé à la sortie du four.

Démouler et laisser refroidir.

Posté par magkp à 13:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


lundi 11 septembre 2006

De quoi bien démarrer la semaine...

Quoi de mieux, pour être en forme, qu'un petit-déjeuner qui vous apporte vitamines et plaisir à la fois ?

Croissants tout chauds dont la cuisson a embaumé la maison avant même de mettre un pied par terre, baguette à l'ancienne, confiture de mûres, lemon curd, café au lait et fruits de saison : c'est parfait pour un lundi !

petit_d_j_003

Posté par magkp à 14:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

vendredi 8 septembre 2006

Une tatin pour le dîner.

Pratique parce qu'elle est rapide à préparer et qu'elle permet de liquider des restes, la raclette renversée est une tarte qui plaît à toute la famille. A accompagner d'une salade verte, voilà un dîner tout trouver !

tatin_de_pommes_de_terre_004

 

Raclette renversée renversante

- de la pâte feuilletée

- 4 pommes-de-terre cuites à l'eau ou la vapeur

- 3 tranches de jambon cru ou 8 tranches de poitrine fumée

- du fromage à raclette, du Mobier, du fromage de chèvre type Sainte-Maure, du bleu...

- du fromage râpé

- éventuellement, 2 tomates

- 2 oeufs

- 20 cl de crème fraiche

- sel, poivre

Préchauffer le four à 220°.

Tapisser le fond d'un moule à manqué ou à tatin de tranches de jambon.

Recouvrir de fromage râpé puis d'une couche de pommes de terre coupées en tranches moyennes ( ou une couche alternée tomates/pommes-de-terre).

Ajouter le fromage à raclette préalablement coupé en tranches moyennes.

Dans un bol, battre les oeufs et la crème fraiche. Assaisonner. Répartir l'appareil dans le moule.

Recourir de la pâte feuilletée et la border à l'intérieur.

Faire cuire pendant 25 minutes.

Cette recette provient du site Marmiton, mais je la modifie allègrement suivant le contenu du frigo.

mercredi 6 septembre 2006

Le temps des mirabelles

Ce billet était en attente depuis 2 semaines et je l'avais totalement oublié : ce n'est donc plus la pleine saison de la mirabelle de Lorraine, puisqu'elle s'en va sur sa fin. Je m'en excuse mais ne vous laisse pas pour autant sur votre faim et vous livre quand même mes recettes !

Petite prune jaune douce et parfumée, la mirabelle est la perle d’or de la Lorraine. Mûre dès la mi-août (excepté cette année où elles ont attendu une bonne semaine de plus), elle est gorgée de sucre et révèle alors tous ses arômes dans une confiture, une tarte,  mais aussi dans l'eau de vie ou tout simplement , en la croquant à pleines dents !

IMG_20200827_173614 

Confiture de mirabelles

- 1 kg de mirabelles (dénoyautées)

- 600g de sucre cristallisé

Après avoir lavé et dénoyauté les mirabelles, les déposer dans une bassine.

Ajouter le sucre et bien mélanger. Recouvrir et laisser reposer 4 h.

Les mirabelles ayant rendu assez de jus, mettre à cuire à découvert.

Aux premiers bouillons, baisser le feu et laisser cuire une vingtaine de minutes (le temps varie en fonctionde la quantité de fruits).

La confiture est prête lorsqu'elle atteint 108°.

Remplir les pots préalablement lavés à l'eau très chaude (le lave-vaisselle fait très bien l'affaire !)/

Les refermer et les retourner immédiatement.

 

confiture de mirabelles (1)

Un bonheur les matins d'hiver quand le soleil n'est plus au rendez-vous !

Posté par magkp à 09:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 4 septembre 2006

Bonne rentrée !

tableau_004

Les premiers étés où j'allais en Lorraine dans ma belle-famille, en repartant on me souhaitait tout le temps une "bonne rentrée". Comme, à l'époque j'étais encore étudiante, je pensais qu'on faisait allusion à la rentrée universitaire et je répondais alors à chaque fois "j'ai le temps, c'est en octobre !".
Jusqu'au jour où, je me suis rendu compte que le mot rentrée en Lorraine équivaut à retour ailleurs. Et là, j'ai compris que toutes ces années, j'avais dû être franchement ridicule !
Depuis, chaque fois, j'y repense avec le sourire.

En ce jour de rentrée scolaire donc, rien de tel qu'un goûter préparé par maman pour le retour (la "rentrée") de l'école.
Brioche perdue aux poires, tarte aux pommes, biscuit roulé ou encore morceau de brioche et confiture de mûre (c'est la pleine saison !) et, mon pêché mignon quand il ne fait pas trop chaud, une semoule.

 

 semoule_au_lait_003

Semoule au lait

- 1 l de lait

- 100g de semoule de blé fine

- 100g de sucre

Faire chauffer le lait dans une casserole.

Lorsqu'il bout, verser la semoule en pluie et bien mélanger pour éviter les grumeaux.

Faire cuire à feu doux 5 bonnes minutes. Ajouter le sucre, bien remuer et laisser encore 5 bonnes minutes.

Verser dans une jatte, laisser tiédir, le temps qu'une fine peau se forme, et se jeter dessus à la petite cuillère !!!

Posté par magkp à 14:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 28 août 2006

souvenir de Bretagne

Ah les galettes ! Qui n'a jamais passé de vacances en Bretagne ne peut comprendre ce délicieux souvenir d'un dîner dans une crêperie ! L'odeur en ouvrant la porte si caractérisque d'une crêpe "complète", le parfum d'une bolée de cidre, les couleurs brillantes du beurre qui fond sur la galette chaude... Hummm... A s'en lécher les babines !

galette complète (1)

Pâte à galette

- 1 livre de farine de sarrasin
- 1 oeuf
- 10g de sel
- 1 cuillère d'huile (éviter celle d'olive, pas très locale !)
- de l'eau

Casser l'oeuf dans une jatte. Le battre à la fourchette. Ajouter le sel et l'huile, puis la farine de sarrasin.
Ajouter un peu d'eau froide et bien mélanger avec la main ouverte (elle fait office de cuillère en mieux !).
Petit à petit, délayer avec de l'eau tout en soulevant l'ensemble pour aérer la pâte.

Sur le bilig (ou galettoire) ou dans une crêpière, légèrement graissée (au beurre ou à l'huile), verser une petite louche de pâte et l'étaler rapidement à l'aide du rozell (ou non d'ailleurs !), d'un geste sûr de la main. Laisser cuire à feu moyen, puis retourner la galette avec une spatule.

Une fois cuite, la garnir, la plier en carré ou toute autre forme de votre choix et servir. Avec une bolée de cidre, bien sûr !

galette_bretonne_002

Garnitures pour le plaisir des papilles

- l'indémodable "complète" : jambon, oeuf miroir*, crème fraiche, emmental rapé, auxquels on ajoute des tranches de tomates ou des champignons pour une version "super complète" ;

- la locale : andouille de Guéméné et crème fraiche ;

- sa version viroise (parce que c'est pas très loin et que les galettes y sont aussi très prisées !) : andouille de Vire et crème fraiche, avec en plus des pommes revenues au beurre ou des lamelles de camembert ;

et toutes les déclinaisons farfelues :

- la Vallée d'Auge : pommes et camembert ;

- la Savoyarde : pommes-de-terre sautées, lardons, oignons et reblochon ;

- la Chavignole : chèvre et lardons ;

- la nordique : saumon fumé, crème fraiche et citron ;

- la provençale : thon et ratatouille ;

- la soubise : à la purée d'oignons

- la Flamande : à la fondue de poireaux

et plus simplement, la beurre - sucre, si gourmande pour finir le repas.

galette beurre-sucre (4)

La garniture complète avec oeuf miroir

Pour réussir parfaitement la cuisson de l'oeuf, à savoir la blanc bien cuit et le jaune encore coulant, il existe un truc !

Répartir le blanc d'oeuf sur la galette étalée dans la crêpière.

Laisser prendre à feu doux.

Déposer ensuite une petite tranche de jambon, une cuillérée de crème fraiche au centre.

Recouvrir d'emmental râpé.

Creuser légèrement et laisser chauffer quelques minutes.

Déposer ensuite le jaune d'oeuf dans le nid. Saler, poivrer.

Rabattre les bords de la galette, sans couvrir complètement le jaune et sans le crever.

Laisser cuire encore quleques minutes à feu doux et servir.

galette complète 2

Posté par magkp à 16:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,