jeudi 8 octobre 2020

Un dessert au parfum d'automne

Lorsque j'étais enfant, nous passions le plus souvent le dimanche à la campagne chez mes grands-parents. Mais les rares fois où nous restions dans notre appartement, j'ai le souvenir que nous en profitions pour acheter un dessert. Je me rappelle encore cette pâtisserie où j'accompagnais mon père. Une pâtisserie avec de grands miroirs et une vitrine remplie de gâteaux tous plus tentants les uns que les autres. Malgré tout, un avait ma faveur : le soufflé normand aux poires. Une délicieuse tarte au doux parfum de poires surmontée d'une crème Chibboust aérienne et légère. Une ode à la gourmandise !

Dimanche matin, alors qu'il faisait un temps à rester blottir devant la cheminée, j'ai voulu retrouver ce souvenir. N'ayant pas suffisamment de temps pour me lancer dans la tarte, j'ai simplement présenter les fruits et la crème dans une petite verrine. Mais comme à la maison, tout le monde n'aime pas la poire, j'ai décliné aussi avec des pommes. Sincèrement, ça n'était pas mal du tout !

IMG_20201005_114352

Soufflés normands aux poires (ou aux pommes)

Pour 6/7 soufflés :

- 6 poires Conférence (ou 6 pommes Reine de reinette)

30 g de beurre

- 2 cs de sucre en poudre

- 1 lichette d'alcool de poire (ou de Calvados)

Pour la crème pâtissière : 

25 cl de lait

3 jaunes d'oeufs

- 50 g de sucre en poudre

25 g de farine

- 1,5 feuille de gélatine

- 1 cc de vanille en poudre

- 1 lichette d'alcool de poire (ou de Calvados)

Pour la meringue italienne : 

3 blancs d'oeuf

- 100 g de sucre en poudre

5 cl d'eau 

Eplucher les poires ou les pommes. Ôter le cœur. Les détailler en dés.

Faire fondre le beurre dans une poêle.

Colorer les fruits 5 bonnes minutes. Parsemer de sucre. Verser l'alcool et flamber.

Répartir les fruits dans les verrines et laisser refroidir.

Pendant ce temps, préparer la crème Chibboust.

Faire ramollir la gélatine dans un petit bol d'eau froide.

Faire bouillir le lait dans une casserole.

Dans une jatte, fouetter les jaunes et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Incorporer la farine.

Verser un peu de lait tout en fouettant pour éviter de cuire les œufs.

Transvaser dans la casserole et faire cuire env. 5 mn en remuant jusqu'à ce que la crème épaississe.

Hors du feu , incorporer la gélatine essorée, la vanille et une lichette d'alcool de fruits. Réserver.

Préparer un sirop en faisant cuire le sucre et l'eau dans une petite casserole. Stopper la cuisson lorsque le sirop atteint 121 °C.

Pendant ce temps, monter les blancs en neige ferme.

Réduire la vitesse du fouet et verser le sirop en petit filet  sur les blancs en neige.

Augmenter progressivement la vitesse et fouetter jusqu'à ce que la meringue est tiédie.

Incorporer la meringue italienne à la crème pâtissière.

Recouvrir les fruits de crème Chibboust.

Réserver au frais.

Au moment de servir, saupoudrer de sucre glace et caraméliser au chalumeau.

Posté par magkp à 06:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


vendredi 25 septembre 2020

Quand cabillaud rime avec chorizo

C'est devenu un classique de la cuisine et de la mienne en particulier. Il faut dire que le cabillaud s'accorde bien avec les épices chaudes du chorizo. Piment et paprika apportent la petite touche piquante à la chair délicate du poisson. Un plat simple mais qui fait le travail auprès des hôtes !

IMG_20200923_201600_151

Dos de cabillaud au chorizo, fondue de poireaux, riz

Pour 4 personnes :

- 600/800 g de dos de cabillaud

- 220 g de riz sauvage

- 4 poireaux

- 50 g de chorizo soit env. 8 tranches

- 20 cl de crème fleurette

- 1 cs de crème crue

- du jus de citron

- 1 échalote

- du persil haché

- 50 g de beurre

- sel, poivre de Timut

Commencer par éplucher les poireaux, les émincer et les rincer.

Faire fondre le beurre dans une poêle. Y faire colorer le poireau. Saler, baisser le feu et couvrir. Laisser mijoter 30 mn jusqu'à ce que le poireau soit tendre.

Détailler le chorizo en dés. Les faire revenir quelques secondes dans une casserole. Ajouter la crème fleurette. Laisser infuser à feu doux pendant 15 mn env.

Préchauffer le four à 190° position chaleur tournante.

Placer le poisson dans un plat à rôtir. Saler, poivrer. Arroser de jus de citron. Parsemer de persil haché.

Enfourner pour 15 mn.

Pendant ce temps, cuire le riz.

Mixer la sauce. Filtrer si nécessaire. Incorporer la crème crue et réserver au chaud. 

Récupérer le chorizo filtré, le faire éventuellement revenir dans une poêle jusqu'à ce qu'il croustille.

Servir le chorizo avec le croustillant de chorizo, la sauce, la fondue de poireaux et le riz.

Posté par magkp à 10:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 24 août 2020

Délice de l'été

De retour de Lorraine, je n'ai pas pu m'empêcher de succomber à la traditionnelle tarte aux mirabelles. Et je me suis rendu compte que je n'avais jamais publié la recette de cette pâte légèrement briochée que je tiens de la tante de mon mari et qui s'accorde à merveille avec les fruits à noyaux. La voici donc. Merci Nicole !

IMG_20200823_110719_761

Tarte aux mirabelles

Pour une tarte de 28 cm de diamètre /10 personnes

- 250 g de farine

- 1/2 sachet de levure chimique

- 60 g de sucre

- 50 g de beurre pommade

- 6 cs (soit 60/70 g) de lait

- 1 œuf

- 1 kg (environ 100) de mirabelles

Mélanger tous les ingrédients (sauf les mirabelles) et travailler de sorte à obtenir une pâte homogène.

La laisser lever une demi-heure au moins (la pâte peut attendre une journée au frais).

Préchauffer le four à 220° (position classique).

Abaisser la pâte au rouleau en ayant pris soin de fleurer de farine le plan de travail.

Garnir un moule à tarte de la pâte.

Couper et dénoyauter les mirabelles, sans les séparer en deux.

Les déposer à champs sur toute la surface de la pâte.

Enfourner la tarte sur la grille du bas du four pour 25/30 minutes.

Laisser tiédir avant de déguster.

*****

PS : cette recette m'a été donnée avec de la levure chimique mais je pense qu'il faudrait utiliser de la levure de boulanger comme le veut la pâte levée. J'essaierai un jour....

Retrouvez également la tarte fine aux mirabelles et à la crème d'amande ainsi que toutes les recettes à base de mirabelles en cliquant sur le tag #mirabelle ci-dessous.

Posté par magkp à 22:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 6 août 2020

Des abricots encore et toujours

Il y a deux semaines, j'ai acheté chez le marchand de primeurs un cageot d'abricots bergeron légèrement abîmés par la grêle. A 15€ les 5 kgs, je ne pouvais pas laisser passer cette aubaine ! De quoi se régaler au dessert et lors des prochains petits-déjeuners avec de délicieuses tartines de confiture orangée.

IMG_20200726_190137_254

Confiture d'abricot

Pour 6/7 pots :

- 2 kgs d'abricots dénoyautés

- 800 g de sucre semoule

Déposer les abricots lavés et dénoyautés.

Ajouter le sucre et bien mélanger. Recouvrir et laisser reposer 4 à 6 h.

Une fois le sucre fondu, mettre à cuire à découvert.

Aux premiers bouillons, baisser le feu et laisser cuire une quarantaine de minutes (le temps varie en fonctionde la quantité de fruits).

La confiture est prête lorsqu'elle atteint 108°.

Remplir les pots bien propres.

Les refermer et les retourner immédiatement.

Posté par magkp à 06:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 14 juillet 2020

C'est la pleine saison des abricots !

Ce week-end, j'ai testé une recette publiée par Jean-François Gaudry sur Instagram. Forcément, je ne me refais pas, je n'ai pas pu m'empêcher de revoir les proportions ! La quantité de beurre et de sucre me semblait en effet trop importante. J'ai donc réduit tout ça et le résultat est très bien ainsi. Le gâteau est léger et bien fruité et met en valeur l'abricot, même pas trop mûr. Et même sans levure, que j'avais oubliée d'incorporer dans la pâte ! La recette préconisait également de chemiser un plat de papier sulfurisé mais ça n'est absolument pas nécessaire. Pourquoi se compliquer la vie ? Voici donc la recette telle que je l'ai réalisée.

IMG_20200713_101700

IMG_20200713_101652 

Moelleux aux abricots

Pour 8/10 personnes

- 130 g de farine

- 100 g de poudre d'amande

- 180 g de sucre + 1 cs pour le moule

- 180 g de beurre pommade + 1 noix pour le moule

- 4 œufs

- 600 g d'abricots frais dénoyautés

Préchauffer le four à 180° en chaleur tournante.

Mélanger rapidement tous les ingrédients, selon l'ordre ci-dessus.

Ajouter les oreillons d'abricots. S'ils sont gros, les couper en morceaux.

Beurrer et sucrer un moule à gratin.

Verser la pâte.

Enfourner pour 35 mn.

Laisser refroidir dans le plat et servir éventuellement accompagné d'une boule de glace à la vanille.

Bon 14 juillet à tous !

Posté par magkp à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


jeudi 25 juin 2020

Confiture ou chocolat ? Les deux !

Pour se faire plaisir et me faire plaisir par la même occasion, ma fille a préparé un biscuit roulé pour le goûter avec deux garnitrures diférentes : pâte à tartiner chocolat-noisette et confiture de framboise. Vous devinez à qui était destinée chacune des deux, non ?

C'est alors que je me suis rendu compte que je n'avais jamais vraiment publié une recette de biscuit roulé autre que dans une recette. Voici donc l'erreur réparée ! Vous trouverez néanmoins sur ce blog deux autres recettes à base de génoise (parce que c'est de ce biscuit dont il s'agit) : le dôme aux framboises avec une pâte toute simple, vite réalisée et sans matériel adéquat, et le trois-chocolats avec un biscuit génoise au chocolat réalisé au bain-marie, comme ici.

Bien sûr, vous pouvez décliner cette recette à l'infini, en parfumant la génoise de cacao, de pistache, de poudre de noix, de noix de coco... et en la garnissant de la confiture ou de la tartinade de votre choix, en la remplaçant par de la crème pâtissièrecrème mousseline, ganache montée, crème frangipane, crème au beurre..., en y ajoutant des morceaux de fruits de saison...

biscuit roulé bi-goût d'Alice (1)

 

Biscuit roulé bi-goût !

- 4 oeufs

- 100+20g de sucre en poudre

- 30g de farine

- de la pâte à tartiner, de la confiture de framboise ou autre

Dans un cul de poule, battre au fouet 2 oeufs entiers, 2 jaunes et 100g de sucre. Réserver les 2 blancs restants.

Faire chauffer doucement le mélange au bain-marie, en fouettant, jusqu'à ce qu'il atteigne 40°. Le fait de monter les oeufs au bain-marie évite d'ajouter de la levure (qui donne un mauvais goût au biscuit) tout en permettant au biscuit de bien gonfler.

A température, retirer le cul de poule et fouetter au batteur électrique jusqu'à ce que l'appareil soit blanc, mousseux et qu'il ait triplé de volume. C'est assez long mais hyper important pour la suite.

Incorporer la farine et bien mélanger.

Préchauffer le four à 210°.

Commencer à monter les 2 blancs en neige. Ajouter les 20g de sucre restants et battre de nouveau.

Ajouter les blancs à l'appareil en mélangeant délicatement à la spatule ou au fouet.

Placer la plaque Flexipat® sur une plaque perforée. Y verser la pâte (à défaut utiliser une tôle pâtissière avec revêtement anti-adhésif) et l'étaler avec une spatule plate en prenant appui sur le bord. Laisser tomber la plaque, en douceur, sur le plan de travail pour chasser les bulles d'air.

Enfourner pour 10 minutes. Sortir du four et laisser reposer quelques minutes.

Recouvrir le biscuit d'une toile Silpat® (à défaut de papier sulfurisé) puis d'une plaque perforée froide.

Retourner et soulever délicatement la plaque Flexipat®. Si tout va bien, votre biscuit se retrouve sur le Silpat®, parfaitement démoulé !

Etaler généreusement la garniture sur le biscuit puis enrouler le gâteau (sans la toile Silpat® !) en veillant à bien le serrer.

Décorer en parsemant de sucre glace, de framboises entires, de copeaux de chocolat...

biscuit roulé bi-goût d'Alice (2) biscuit roulé bi-goût d'Alice (6)

 

Posté par magkp à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 18 juin 2020

Un accompagnement très printanier

J'adore les fèves fraîches, seules ou bien encore mêlées à des asperges vertes, des cocos plats... pour une jardinière printanière toute verte. J'apprécie beaucoup lorsqu'au restaurant, viande ou poisson sont accompagnés de ces légumes printaniers, à peine cuits, légèrement croquants et bien parfumés. Curieusement, je n'en avais jamais préparées autrement que surgelées. Mais une virée chez le maraîcher du coin, Etienne Leroy, du bas des M à Avranches, aura eu raison de cette curiosité ! Et puis, c'est si simple à préparer que je me demande encore pourquoi je ne l'avais jamais fait auparavant !

IMG_20200529_122845

Poêlée de fèves fraîches aux herbes de Provence

Pour 4 personnes :

- 1 kg de fèves fraîches en cosses

- huile d'olive

- thym, sariette, origan

- 1 gousse d'ail

- sel, poivre

Commencer par écosser les fèves.

Faire bouillir une grande casserole d'eau salée.

Y jeter les fèves pendant 5 minutes maximum.

Les égoutter. Les plonger dans l'eau froide pour stopper la cuisson et conserver une jolie couleur verte.

Retirer la pellicule en pressant dessus.

Dans une poêle, faire chauffer l'huile d'olive. Y faire revenir rapidement les fèves. Ajouter les herbes et la gousse d'ail pressée, poivrer. Lorsqu'elles sont bien brillantes, servir.

Je vous souhaite une bonne fin de semaine et une bonne fête à tous les papas !

Posté par magkp à 06:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 11 juin 2020

Des muffins presque parfaits

Voilà des muffins absolument délicieux ! Inspirés d'une recette de Claire au matcha, mes enfants ont quelque peu changé les ingrédients avec ce qu'ils avaient sous la main et ont, me semble-t-il, améliorer l'ensemble. Un conseil : servez-vous en premier car ils partent très vite ! Alors pourquoi ai-je intitulé cet article "presque parfaits ", me direz-vous ? Parce qu'à chaque fois, les muffins prennent une mauvaise forme. Mais comme ils sont bons, on pardonne leur allure inesthétique !

IMG_20200511_162619

Muffins choco-noisette

Pour 20 pièces :

- 250 g de farine (pas mal aussi avec moitié farine de blé, moitié farine de banane verte)

- 1 cc de levure chimique

- 150 g de sucre en poudre

- 150 g de pépites de chocolat noir

- 1 cc de poudre de vanille

- 250 ml de lait

- 60 ml d'huile neutre type pépins de raisin

- 30 ml d'huile de noisette

- 1 œuf

Préchauffer le four à 220°C en chaleur statique.

Mélanger les ingrédients secs dans un saladier et les liquides dans un second.

Verser le mélange liquide sur le sec et remuer brièvement à la cuillère et non au fouet, de sorte à humidifier le mélange sec. Ne pas chercher à bien mélanger, la farine, s'il en reste, disparaîtra à la cuisson.

Répartir la pâte dans des moules à muffins (j'utilise la plaque en silicone Demarle), aux 3/4, pas plus.

Enfourner pour 20 mn (selon les fours).

Laisser tiédir avant de démouler.

Edit du 14/04/2021 : ces muffins sont finalement parfaits !

IMG_20210414_171512

Posté par magkp à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 4 juin 2020

Bonne fête maman !

Dimanche, beaucoup d'entre vous se réuniront en famille pour célébrer les mamans. Je vous propose donc une petite verrine pour accompagner l'apéritif. Car, je ne sais pas pour vous, mais je suis toujours à la recherche de nouvelles idées de verrines. Celle-ci est tout simple mais très agréable un jour de fortes chaleurs.

verrines concombre fromage frais truite fumée oeufs de saumon (1)

Verrines au concombre et à la truite fumée

Pour 8/10 verrines :

- 1 concombre

- 120 g de truite fumée

- 1 pot de fromage frais à la ciboulette et échalotes ou à l'ail et fines herbes

- qs d'œufs de saumon

- qs de brins de fenouil

Éplucher et détailler le concombre en brunoise.

Saler et laisser dégorger 1 heure dans une passoire.

Découper la truite fumée en bandelettes.

Si nécessaire, fouetter le fromage frais pour l'aérer.

Déposer un peu de concombres dans chaque verrine.

Ajouter du fromage frais et de la truite fumée.

Parsemer d'oeufs de saumon. Ajouter un brin de fenouil.

Servir bien frais.

 

 

jeudi 28 mai 2020

Un plat complet, c'est parfait !

Le lieu jaune est un poisson goûteux issu de la pêche local. Cuit au four sur un lit de légumes de saison, il offre un plat familial facile à préparer.

IMG_20200504_190655__01

Lieu jaune et légumes rôtis

Pour 4 personnes :

- lieu jaune de 1 kg étété

- 4 pommes de terre

- 4 tomates

- 1 bulbe de fenouil

- 1 oignon rose

- 2 gousses d'ail

- 2 cuillerées de crème crue

- jus de citron

- origan, thym

- sel, poivre Timut

Préchauffer le four en chaleur tournante à 180°.

Peler les pommes de terre. Les émincer.

Peler et émincer l'oignon.

Émincer le bulbe de fenouil.

Les déposer dans un plat à rôtir.

Saler, poivrer. Ajouter les gousses d'ail en chemise.

Parsemer d'herbes et arroser d'huile.

Enfourner pour 15/20 mn.

Couper les tomates en quartiers.

Entailler le poisson au niveau de la tête, le long de l'arête de sorte à décoller les filets et accélérer la cuisson plus longue à ce niveau qu'à la queue.

Saler, poivrer le poisson.

Au bout du temps de cuisson, ajouter les tomates aux légumes précuits et diluer la crème dans le jus de cuisson.

Déposer le poisson sur le lit de légumes.

Poursuivre la cuisson 25 mn. Servir de suite.

Posté par magkp à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,