lundi 14 février 2011

Des légumes au dessert

Lorsqu'en juillet dernier, j'ai écrit un papier sur les bettes pour Vie pratique gourmand, je dois avouer que j'ai découvert une facette de ce légume que j'ignorais. Jusqu'à maintenant, je cuisinais ces longues cardes blanches, jaunes ou rouges et leurs grandes feuilles vertes comme les épinards (d’ailleurs de la même famille). Juste tombées au beurre en accompagnement d’un poisson ou d'une viande, en velouté ou encore en gratin avec une sauce béchamel. Là j'ai appris qu'on pouvait les faire frire ou, comme dans la cuisine niçoise, les préparer en gnocchis, hachées dans des raviolis ou dans une tourte sucrée, avec des pignons et des raisins. Cette version sucrée, de toute évidence une spécialité de la ville, a suscité la curiosité de la Normande que je suis.

livre_cuisineEt puis, il y a quelques semaines, j'ai reçu un bouquin que je vous recommande vivement : Ma Cuisine du jardin d'Edith Grandjean*. Près de 400 recettes y sont réunies, des plus classiques aux plus surprenantes, autour de quelques 90 légumes, fruits, herbes et fleurs du jardin. Des recettes à réaliser tout au long de l'année avec les produits de saison, du marché ou de son potager.

Et ceux qui cultivent un petit coin de terrain le savent bien : l'abondance des récoltes les laisse parfois à cours d'idée quant à la façon de les cuisiner. Avec ce recueil, plus la peine de se torturer l'esprit.

Classées par produit, les recettes d'Edith Grandjean sont pleines de saveurs, de simplicité, de bon sens... Ce sont les plats de nos grands-mères qui souhaitaient profiter au maximum de leurs efforts dans leur potager. Celles qui mettent en valeur les légumes et les fruits de saison. Bref, ce livre est destiné à toutes les personnes qui ont un potager ou ont fait du maraicher du coin leur meilleur ami, et qui cultivent l'art de vivre et le goût des bonnes choses.

Mais revenons-en à nos moutons. Les bettes. La semaine dernière, bien que ce ne soit pas la saison, je me suis laissée tenter par une botte chez le maraicher. D'ailleurs, est-ce des bettes sous serre ? J'imagine puisqu'on les récolte normalement en été et à l'automne. Toujours est-il que je me suis aussitôt penchée sur mon nouveau livre de chevet, histoire de varier du gratin. Et là, quelle n'a pas été ma surprise : les fameuses tourtes niçoises y figuraient ! Une belle occasion de tester ce dessert (mais aussi un délicieux risotto vert avec cardes et feuilles)...

Si les enfants n'ont même pas voulu y goûter, si Monsieur a fait l'effort d'en croquer une bouchée, eh bien, moi, je me suis régalée ! Surtout le lendemain, lorsqu'elles avaient eu le temps de refroidir et de s'imprégner des parfums. Elles paraissaient beaucoup moins sucrées que la veille, lorsqu'elles étaient encore tièdes et que j'avais l'impression de déguster une pâtisserie orientale. Je vous conseille donc vivement ces petites tourtes, elles ont un joli goût de "reviens-y" ...

tourtelettes_aux_bettes__11_

Tourtelettes aux bettes

pour 4 pièces :

- pâte sucrée (100g de farine, 50g d'amande en poudre, 50g de sucre glace, 50g de beurre demi-sel, 1 jaune d'oeuf)

- 150g de vert de bettes (net épluché)

- 1 oeuf

- 50g de sucre (seulement 40g car ça me semblait largement suffisant)

- 100g de raisins secs de Smyrne (pour ma part, j'ai mis seulement 50g de raisins blonds car je n'avais que ça !)

- 60g de pignons de pin (je n'ai mis que 30g à défaut de munitions - va être temps que je fasse les courses !)

- 1 cc d'huile de noisette

- 1 cs d'eau de vie de poire (j'ai mis de l'eau de vie de figue, à défaut)

- sel, poivre

tourtelettes_aux_bettes__1_Préparer la pâte sucrée et l'entreposer 1h au réfrigérateur.

Faire tremper les raisins dans l'eau-de-vie.

Laver les bettes. Réserver les côtes pour un autre plat et éliminer les grosses nervures.

Pocher le vert dans une casserole d'eau bouillante 3 minutes.

Egoutter puis rafraîchir sous l'eau froide. Bien presser pour éliminer toute l'eau.

Hacher très finement. Saler et poivrer très légèrement.

Dans un saladier, fouetter l'oeuf. Prélever 2 cc pour la dorure.

Ajouter le sucre, le hachis de bettes puis tous les autres ingrédients. Bien mélanger.

Etaler la pâte sucrée.

Découper 4 ronds un peu plus larges que la taille des moules et 4 autres du diamètre adéquat.

Foncer les 4 moules à tartelettes avec les 4 plus grands ronds.

Garnir de la farce généreusement.

Recouvrir chaque moule d'un second disque de pâte.

Souder les bords en les pinçant. Dorer le dessus à l'oeuf.

Enfourner à four chaud (180°) pour une vingtaine de minutes.

Lorsqu'elles sont bien dorées, sortir les tourtelettes et les laisser refroidir à température ambiante.

* Ma Cuisine du jardin, Edith Grandjean, éd. Ouest-France, 2009

Posté par magkp à 08:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


vendredi 11 avril 2008

Cuisinons avec les enfants !

Je vous en ai déjà parlé ici et , mais avec les vacances scolaires, j'aimerais vous présenter, plus en détails, ce livre de cuisine pour enfants.

Extrait d'une collection qui s'agrandit petit à petit, il rassemble les 120 meilleurs recettes salées et sucrées publiées dans le magazine Astrapi.

De la soupe verdurette à la buche de Noël, en passant par le navarin d'agneau ou encore les râpés de légumes, ce bouquin propose à nos petits chefs des recettes faciles à préparer, avec des ingrédients simples.

Pratique parce que chevalet, ludique avec ses illustrations, il regorge d'explications, d'astuces et de petits trucs !

Entre les grands classiques de la cuisine française et quelques plats-surprise, il s'agit d'une véritable initiation aux saveurs d'ici et d'ailleurs. Un livre pour les enfants à conserver à l'âge adulte.

DSCN0584

100% excellent ! Les 120 meilleurs recettes d'Astrapi, Bayard Editions Jeunesse, 2003.

Posté par magkp à 07:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

vendredi 20 octobre 2006

Se délecter à chaque page...

"Tout le monde en parle" tant qu'on ne peut passer à côté ! Et pourtant, à la Fnac de Créteil, il faut chercher longtemps avant de le trouver, ce petit livre carré bien dans la tendance.

Mais une fois ouvert, il se lit comme un roman, l'eau à la bouche en prime à chaque page. D'ailleurs, le sous-titre ne nous trompe pas :"recettes et récits de blogs culinaires".
Bien sûr, fidèles des blogs de cuisine, vous avez reconnu ma lecture de ces deux derniers soirs : une souris dans le potage, le livre événement sur la blogosphère.

J'achète très rarement des livres de cuisine, pârce que je suis souvent assez déçue. Et bien là, est-ce dû à la diversité des auteurs et, du coup, de leurs recettes ?, je trouve ce livre très réussi. Fidèles aux bloggeuses, les recettes donnent vraiment envie de les réaliser, les photos sont apétissantes et splendides.

J'ai déjà craqué pour quelques-unes que je compte faire ces jours prochains : osso-bucco aux figues fraiches de Tarzile, lapin au cidre aux pruneaux farcis et sa compotée d'oignons au pèbre d'aï de Clochette, pommes au calvados en verrine (mais dis-moi Clochette, es-tu vraiment de Provence : ça fleure bon la Normandie tout ça ???), panna cotta de melon confit sur mousse de calissons, également de Clochette (pour le coup, très provençal)....

Non seulement, ce livre confirme le talent de toutes ces cuisinières (tiens, des femmes seulement ???), mais en plus, il nous permet de découvrir ou redécouvrir des blogs que l'on n'avait pas l'habitude fréquenter ! Bravo les filles !

couverture_une_souris_dans_le_potage


Une souris dans le potage, collectif, collection Mon grain de sel, éd. Tana éditions, 2006

Posté par magkp à 10:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

vendredi 24 mars 2006

La cuisine des paresseuses

Les paresseuses ont enfin leur livre de cuisine ! Et, du coup, moi aussi !

Image_7_G

Enfin en apparence et, selon le titre de ce livre de Rosa Jackson aux éditions Marabout. Parce qu'en en réalité, il faut être un tantinet courageuse pour préparer les recettes présentées dans ce livre. On est loin du sachet qu'on glisse quelques secondes au micro-ondes comme le prétend l'illustration de la couverture !

Non, ce petit bouquin regorge en fait de recettes sympas quand on est en panne d'idées et que, même sur L'univers de Mag, rien ne nous a inspirés (il y a des jours comme ça !).
De la salade de tomates aux févettes et basilic au crumble violet, en passant par le caviar d'aubergines, le salmorejo, les magrets de canard à diverses sauces, les pâtes en veux-tu, en voilà !, le tendron de veau en cocotte, le boeuf bourguignon express, la tarte tatin aux oignons rouges et au chèvre ou les petits gâteaux coco, il n'y a que l'embarras du choix ! Et rien qu'à la lecture, on salive.

En bref, ce sont des recettes simples, souvent rapides, idéales pour les femmes qui travaillent, les repas improvisés, les frigos vides... Ces recettes auxquelles on ne pense pas toujours alors qu'elles sont à portée de nos mains. En fait, il existe toujours une occasion de se pencher dans ce bouquin, pourvu qu'on ait envie de cuisiner.

Parce que le truc, c'est ça : pourquoi un livre de cuisine pour les paresseuses puisque, quand la nature nous a pourvu d'un poil dans la main, on a la flemme de passer derrière les fourneaux ? CQFD !

La Cuisine des paresseuses, Rosa Jackson, éd. Marabout, coll. Les petits guides des paresseuses, 2005.
A découvrir aussi, le blog des paresseuses.

Posté par magkp à 15:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]