jeudi 1 février 2007

Des crêpes pour la Chandeleur !

Et oui, comme chaque année, le 2 février, sortons nos crêpières !

lasagnes_de_cr_pes_001

Entre les galettes bretonnes, les lasagnes de crêpes et la farandole de crêpes sucrées, il y a de quoi faire la joie des petits et des plus grands pour le goûter et dîner d'aujourd'hui.

Bonne chandeleur !

Posté par magkp à 20:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


jeudi 4 janvier 2007

L'épiphanie, c'est maintenant !

galette_des_rois_aux_pommes_et_fruits_rouges_001

De la pâte feuilletée, des amandes, des pommes, des fruits rouges : de quoi préparer la délicieuse galette des rois que j'avais faite l'année dernière.

C'est décidé, vu le succès de cette recette, je m'y remets dès dimanche matin ! Et promis, l'année prochaine, j'innove !

galette_des_rois_aux_pommes_et_fruits_rouges_004

Posté par magkp à 21:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

dimanche 10 décembre 2006

Réconfort d'hiver

Le vent a soufflé très fort cet après-midi là, la pluie battait les vitres de la maison. Assise devant mon ordinateur, j'avais froid. Rien de tel qu'un potage de légumes pour se réchauffer !
Je fais très souvent des soupes car les enfants l'apprécient et cela nous permet de manger des légumes très facilement. Elles varient en fonction de ce que je trouve sur le marché, de mes envies et de ma fantaisie du moment.
Pour ce potage de légumes, rien que du classique : pommes-de-terre, poireaux, carottes et navets. J'aurais pu y ajouter des rutabagas qui donnent un petit goût sucré assez sympa, mais je n'en avais plus ce jour-là.

velout__de_l_gumes_013

 

Potage de légumes d'hiver

- 2 blancs de poireaux

- 4 pommes-de-terre

- 4 carottes

- 2 petits navets

- du gros sel, du poivre

- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive

- 1 noix de beurre

- 1 l  d'eau

Comme pour toutes les soupes, ça commence toujours un peu pareil : laver, éplucher, tailler...

velout__de_l_gumes_001velout__de_l_gumes_002velout__de_l_gumes_003velout__de_l_gumes_004velout__de_l_gumes_005velout__de_l_gumes_007

Faire ensuite revenir les légumes dans une cocotte-minute avec l'huile d'olive et le beurre.

velout__de_l_gumes_008

Verser l'eau puis fermer la cocotte.

velout__de_l_gumes_009velout__de_l_gumes_010

Au sifflement, laisser cuire à feu modéré 15 minutes (un peu plus pour certains modèles).

Ouvrir et mixer avec un pied-plogeur jusqu'à obtention d'une légère mousse à la surface de la cocotte.

Servir bien chaud.

NB : le reportage photos a été réalisé par mon petit garçon de 5 ans. Merci Enzo !

Posté par magkp à 08:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 28 février 2006

Aujourd'hui, on mange gras !

C'est drôle comme les coutumes culinaires qui, la plupart du temps, mêlent des traditions païennes et religieuses, peuvent dévier au fil des siècles.
Ainsi, la chandeleur et mardi-gras semblent de plus en plus confus.

La chandeleur tire ses origines, à la fois, de la fête romaine des lumières, qui consistait à allumer des cierges (ou "chandelles") et à veiller les morts, d'une croyance d'origine celte où la crêpe symbolise la roue solaire et le don aux divinités sans lesquels il n'y aurait pas de blé, et de la célébration judéo-chrétienne de la présentation de Jésus, 40 jours après sa naissance, par Marie. D'où, une date immuable : on fête la chandeleur chaque année le 2 février.
Loin des cierges, la chandeleur, c'est donc le 2 février, l'occasion de faire sauter les crêpes ! Vive les traditions !

Mais, c'est aussi l'occasion de faire la fête et de se déguiser. C'est ainsi qu'à la chandeleur commence la période du carnaval qui s'achève le jour du mardi-gras.

Dans la tradition chrétienne, mardi-gras est le dernier jour (avant 40 jours, je vous rassure !) où l'on peut manger "gras". Et là encore, on ne va pas s'en priver !
Aujourd'hui, en tout cas, car dès demain, mercredi des Cendres, commence en effet le Carême, période durant laquelle chacun doit purifier son corps et manger plus light, dirait-on aujourd'hui !
Selon la tradition religieuse, donc, exit la viande jusqu'à Pâques. Mais, là, vous voyez, j'ai un peu plus de mal avec les traditions !
Donc, aujourd'hui, on peut se lâcher : beignets, fritures..., toute graisse est la bienvenue !

Posté par magkp à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 15 février 2006

Simple et raffiné, ce dîner en tête-à-tête

La Saint-Valentin, sans trop y adhérer, reste néanmoins une occasion de dîner en tête-à-tête, sans les enfants.

14 février ou pas, si vous souhaitez préparer un dîner aux chandelles raffiné, voici celui que je vous propose.

Au menu :

salade méli-mélo de l'océan

pavé de boeuf sauce échalotes

gratin de pommes-de-terre

fromage

café gourmand

Le tout servi avec un Coteau du Languedoc Dupéré Barrera - cuvée Paroxides, un vin non collé, non filtré à dominance de syrah (mon cépage préféré) et de grenache.

Cela vous tente ? Alors, c'est à vous !

Pour être à 20h à table, commencez à 18h30 par les desserts et, plus particulièrement la mousse au chocolat, dont je vous ai déjà donné la recette ici. Puisqu'aujourd'hui, vous préparez un dîner pour deux personnes, réduisez les quantités : 50g de chocolat noir, 1 oeuf et 25g de beurre suffisent.
Vous servirez cette mousse dans des petits gobelets et décorerez d'une framboise ou encore d'un morceau d'orange confite.

Il est 18h40 : passez maintenant aux mi-cuits au chocolat. La recette est à peu près la même que celle du fondant. La différence réside dans la préparation. Une fois la pâte versée dans les moules (ramequins, moule à muffins...), réservez au réfrigérateur jusqu'au moment de passer à table. Préchauffez alors le four à 210° et enfournez (au moment du fromage) pour 8 minutes seulement afin que l'intérieur reste coulant. Démoulez dans chaque assiette et servez. Retrouvez la recette intégrale ici.

caf__gourmand_005

Les desserts préparés (cela vous a pris 20 minutes tout au plus), préparez maintenant les gratins de pommes-de-terre. Il est 18h50.

Préchauffez tout d'abord votre four à 180°. Pelez 5 petites pommes-de-terre et coupez les en lamelles que vous déposez dans un saladier. Versez dessus un peu de crème fraiche liquide. Salez, poivrez. Mélangez. Beurrez deux petits moules à crème catalane et rangez-y les pommes-de-terre. Enfournez pour une petite heure.

Pendant ce temps, précipitez-vous sur l'entrée en commençant par les rillettes de saumon (qui peuvent aussi êtrre préparées la veille). Merci Sophie pour cette recette !

~~~

Rillettes de saumon

- 200g de filets de saumon frais (pour 2, 50g suffisent)
- 200g de saumon fumé (idem)
- 1 citron (1/4)
- 2 c. à s. d’huile d’olive (1petite)
- 150g de fromage frais type St Moret ou Carré frais Gervais (40g)

Plonger le saumon frais dans une casserole d’eau bouillante quelques minutes (ils doivent rester crus à l’intérieur). Egoutter et laisser refroidir.

 

Effeuiller la chair dans le bol du mixer. Découper le saumon fumé en dés et le mélanger à la chair de saumon. Ajouter le jus de citron et l’huile. Mixer.

 

Ecraser le fromage à la fourchette. L’assaisonner et le mélanger à l’appareil.
Laisser refroidir au réfrigérateur, une demi-heure minimum.

 

~~~

19h15 : épluchez et émincez une petite échalote pour la sauce. Faites les suer dans une poêle avec du beurre bien chaud.
Sortez la viande du réfrigérateur et laissez-la à température ambiante. Pour le moment, c'est tout ! Profitez-en pour souffler un peu ! Ou mettre la table !

19h45 : Dressez vos assiettes d'entrée. Pour cela, rien de plus simple : il vous suffit de déposer un lit de salade préalablement vinaigrettée dans chaque assiette, d'y ajouter quelques lamelles de tomates ou encore des tomates cerise, deux belles crevettes et une quenelle de rillettes de saumon. Une petite cuillère de mayonnaise, quelques blinis chauds, et un décor au piment d'Espelette en poudre et voilà pour commencer ce dîner ! Il est 20h.

salade_oc_ane___rillettes_de_saumon_001

Quant au plat, videz la poêle des échalotes (que vous réservez) et faites fondre un peu de beurre pour y faire revenir les pavés. Trois minutes par face suffisent.
Une fois les pavés cuits, enveloppez-les dans une feuille d'aluminium. Déglacez la poêle avec un peu de vin rouge. Ajoutez les échalotes et un peu de crème ou de beurre (suivant affinités !).
Dressez vos assiettes avec les pavés, la sauce et les gratins de pommes-de-terre. Servez sans attendre.

pav__de_boeuf_sauce__chalote___gratin_de_pommes_de_terre

Posté par magkp à 21:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 12 février 2006

Les agrumes : un coup de fouet vitaminé !

L'hiver n'est pas une saison très riche en fruits mais il fait le bonheur des amoureux d'agrumes. A cette époque où le soleil joue souvent à cache-cache, oranges, clémentines, mandarines, citrons, pamplemousses, pomelos et autres illuminent, de leur couleur chaude, les étals de nos marchés. De quoi se laisser tenter...


send_image.phpDu citron, plutôt acide, à l'orange sucrée, il y en a pour tous les goûts, tant la palette des agrumes est large. Pourtant, ils ne plaisent pas à tous. Profitons-en pour les cuisiner !

En version sucrée, les agrumes réhaussent les salades de fruits, font merveille en tartes et gateaux et réveillent les petits-déjeuners en tartinades et marmelades.
Côté salé, le canard à l'orange est un classique de la cuisine française, le citron, confit, ravit les papilles en tajine et le pamplemousse s'associe aux crevettes et pamplemousse pour une entrée vitaminée.

C'est que, mais est-il besoin de le rappeler ?, les agrumes regorgent de vitamines et minéraux, essentiels à cette saison pour affronter le froid et les microbes ambiants. Alors, pourquoi s'en priver ?

Pour ma part, j'ai découvert, il y a quelques semaines, l'ugli (jusque-là encore absent de mon marché). Je l'avais simplement pressé et bu en jus et avais été séduite par l'équilibre entre le sucré de l'orange et l'acidulé du pamplemousse.
C'est que l'ugli, découvert en Jamaïque au siècle dernier, provient du croisement entre le pomelo et le pamplemousse selon certains, l'orange amère, selon d'autres. Sa forme irrégulière et sa couleur variant du rouge orangé au vert, en passant par le jaune, lui ont donné son nom, ugly signifiant laid en anglais.
Sa peau très épaisse est facilement pelable et laisse aparaître, une fois déshabillé, un fruit étonnant : l'ugli est beau ! Sa chair orange est éclatante, juteuse et sans pépins. Idéal pour le presser !

Après m'être régalée de ce savoureux nectar, je m'étais dit que cet agrume serait parfait dans un moelleux, celui à l'orange en l'occurence, d'ailleurs décliné au pamplemousse par Hélène, pour Marmiton.
Une balade au jardin d'acclimatation de Boulogne avec une amie et ses enfants, et voici une occasion de préparer ce moelleux en mini-cakes (pour le goûter) et en gateau familial (pour le dîner).

moelleux_au_ugly_001

Moelleux à l'ugli

- 20+10 cl de jus d'ugli
- 2 oeufs (120g)
- 120g de sucre
- 120g de beurre fondu
- 120g de farine
- 1/2 paquet de levure
- 100g (?) de sucre glace

Préchauffer le four à 200° ( four classique ou, plus rapide, chaleur tournante).

Battre les oeufs et le sucre. Ajouter le beurre, la farine et la levure et travailler la pâte 2 minutes (au mixeur pour les plus courageuses ou les plus pressées !). Incorporer 20 cl de jus d'ugli et mélanger bien.

Verser la pâte dans un moule beurré s'il n'est pas en silicone (ou des mini-moules). Enfourner pour 10 minutes (si moules individuels et chaleur tournante) ou 25 minutes (si moule familial et four classique).
Démouler.

Pendant, la cuisson, mélanger le jus restant et le sucre glace.
Verser sur le gateau une fois démoulé, mais encore chaud. Laisser refroidir.

Saupoudrer un peu de sucre glace avant de servir.

Comme vous le remarquerez, la base de ce gateau est la même que le quatre-quart. Elle se décline avec toutes sortes de fruit, en morceaux (rhubarbe, pommes...) ou, comme ici,  en jus (avec ou sans zestes). Des gateaux qui plaisent beaucoup aux enfants comme aux plus grands !

Posté par magkp à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 8 février 2006

Ils sont si choux, ces choux !

Ce n'est que la deuxième fois dans ma courte existence que je cuisine des choux de Bruxelles. Il y a quelques semaines, je les avais fait revenir dans du beurre, après les avoir blanchi, et servis avec une sauce à base de crème et de moutarde.

Petit changement cette fois-ci : je les ai juste fait revenir dans du beurre avec des lardons et saupoudrés, à la dernière minute de parmesan fraichement râpé. Cela sentait très bon dans la cuisine...

choux_de_bruxelles_009

Poêlée de choux de Bruxelles au parmesan

pour 4 personnes,

- 800g de choux de Bruxelles (soit 600g épluchés)

- 100g d'allumettes de lardons fumés

- 30g de beurre

- du parmesan

- sel, poivre

Laver et éplucher les choux de Bruxelles. Les faire blanchir dans une casserole d'eau bouillante salée pendant 10 à 15 minutes, suivant la grosseur (ils doivent être tendres mais pas trop cuits). Les égoutter.
Dans une poêle, faire fondre le beurre. Y faire revenir les lardons et les choux. Saler, poivrer. Parsemer de parmesan fraichement râpé et servir bien chaud.

filet_mignon___la_moutarde_002

Dégustés avec un filet mignon de porc à la moutarde et à la crème, ces choux de Bruxelles étaient parfaits.

Posté par magkp à 13:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 7 janvier 2006

Les rois sont de retour, la galette aussi

Comme chaque année, je me réjouis du moment où je vais préparer une bonne galette des rois, mais, comme chaque année, sans jamais oser me lancer dans la pâte feuilletée ! Une fois n'est pas coutume, je ne ferai pas la pâte, mais, nouveauté !, j'innoverai dans la garniture.

Tout d'abord, la recette que je fais chaque année, inratable et tellement bonne : la galette à la frangipane. La frangipane est un mélange de crème d'amande (c'est-à-dire un tant pour tant de sucre, d'amande et de beurre et des oeufs) et de crème pâtissière. Je ne procède pas tout à fait de la sorte, mais le résultat est excellent. Inutile de changer ! Le principal reste, bien sûr, de choisir des ingrédients de très bonne qualité.

galette_des_rois___la_frangipane

Galette à la pseudo frangipane

- 500g de pâte feuilletée (2 ronds)

- 2 oeufs + 1 jaune dilué avec 1 cc d'eau pour la dorure (ou astuce ci-dessous)

- 100g de sucre en poudre

- 10 cl de lait

- 10g (1 cuillérée à soupe rase) de Maïzena

- 1 gousse de vanille

- 125g de poudre d'amandes

- 50g de beurre

- 1 cuillérée à soupe de rhum

- 1 fève

Battre les oeufs avec le sucre. Délayer la maïzena dans le lait. L'incorporer au mélange oeufs-sucre. Bien mélanger. Ajouter la gousse de vanille fendue et grattée.

Faire cuire à feu doux jusqu'à ébullition sans cesser de remuer. Laisser épaisser encore quelques instants puis retirer du feu.
Ajouter les amandes, le beurre coupé en morceaux et le rhum. Bien mélanger pour obtenir un appareil lisse.

Diviser et étaler la pâte en deux ronds (l'un d'un diamètre supérieur de 2 cm) sur un demi centimètre d'épaisseur.

Déposer le plus petit sur une plaque pâtissière ou perforée, recouverte d'une feuille de papier sulfurisé. Ce sera le fond de la galette.

Le garnir de l'appareil en laissant un espace de 2 cm sur le pourtour de la pâte. Y glisser la fève. Dorer le pourtour avec de l'eau (qui adhère mieux que l'oeuf le temps de la cuisson).

Dorer le rond de pâte restant avec l'oeuf dilué. Le décorer avec le dos d'un couteau (c'est plus délicat lorsque la galette est déjà montée).

Recouvrir la pâte garnie avec la pâte du dessus. Souder les bords en appuyant légèrement.

Réserver au réfrigérateur 30 minutes ou congeler pour une dégustation ultérieure.

Préchauffer le four à 210° (four statique).

Faire cuire sur la grille du bas du four pendant 10-15 minutes puis baisser le four à 180° et poursuivre la cuisson pendant 15-20 minutes, en surveillant bien.

La galette est cuite quand elle est bien dorée et qu'en la soulevant de la lèchefrite, elle ne plie plus.

Déguster tiède.

Mon truc : Pour ne pas gâcher un jaune d'oeuf (je déteste le gâchis, même pour 1 oeuf !), j'ai pour habitude de dorer la pâte du dessus avec les oeufs qui me servent dans l'appareil (le blanc et le jaune battus). Je dore donc le rond de pâte du dessus, avant de réaliser la frangipane, sans diluer avec de l'eau puisque j'utilise le jaune et le blanc. Puis, j'incorpore le sucre dans le reste d'oeuf battu et poursuis la recette. Et le résultat est le même ! (cf recette ci-dessous)

Variante : remplacez la gousse de vanille par une cuillère à café de pâte de pistache. Ajouter éventuellement quelques griottes congelées (Picard). C'est excellent !

Et voici la galette que je préparerai demain matin  : galette à la crème d'amande, aux pommes et aux fruits rouges.

galette_des_rois_aux_pommes_et_fruits_rouges_004

Galette à la crème d'amandes, aux pommes et aux fruits rouges

- 500g de pâte feuilletée (2 ronds)

pour la crème d'amande :

- 90g de poudre d'amandes

- 90g de beurre ramolli

- 90g de sucre en poudre

- 2 oeufs

pour le reste de la garniture :

- 30g de beurre

- 2 pommes

- 80g de cassis ou d'un mélange de fruits rouges surgelés

- 1 fève

Diviser et étaler la pâte en deux ronds (l'un d'un diamètre supérieur de 2 cm) sur un demi centimètre d'épaisseur.

Déposer le plus petit sur une plaque pâtissière ou perforée, recouverte d'une feuille de papier sulfurisé. Ce sera le fond de votre galette.

Battre les oeufs en omelette. A l'aide d'un pinceau, badigeonner d'oeuf le rond de pâte du dessus de la galette. Le décorer avec le dos d'un couteau. Réserver.

Travailler le beurre, le sucre, les amandes et les oeufs, au mixeur ou au fouet manuel, jusqu'à obtention d'un mélange léger et mousseux.

Faire revenir les pommes coupées en quartiers dans 30g de beurre bien mousseux. Laisser refroidir.

Garnir de la crème d'amande le fond de pâte qui se trouve sur la lèchefrite, en laissant un espace de 2 cm sur le pourtour. Recouvrir des pommes comme pour une tarte, puis du cassis encore congelé (ou des fruits rouges) étalé uniformément. Glisser la fève.

galette_des_rois_aux_pommes_et_fruits_rouges_001

Recouvrir de la seconde pâte. Humecter les bords avec de l'eau et souder en appuyant légèrement.

galette_des_rois_aux_pommes_et_fruits_rouges_002

Réserver au réfrigérateur 30 minutes ou congeler pour une dégustation ultérieure.

Préchauffer le four à 210°. Faire cuire à four chaud pendant 10-15 minutes environ puis poursuivre la cuisson à 180° pendant 15 minutes, en surveillant bien.

La galette est cuite quand elle est bien dorée (pas comme sur la photo où elle est y un peu trop !) et qu'en la soulevant de la lèchefrite, elle ne plie plus.

galette des rois aux pommes et fruits rouges 005

Déguster tiède.

Résultat : cette version nous a bien plu, surtout les enfants d'ailleurs, bien qu'elle ait vu le four 5 minutes de trop ! Elle mêle agréablement (pour qui aime, bien sûr !) le sucré de la crème d'amande et des pommes à la légère acidité des fruits rouges. C'est léger et se mange bien à la fin d'un repas.

Variante : procéder de la même façon en remplaçant les pommes par des poires, la poudre d'amande par de la poudre de noisette et les fruits rouges par quelques pépites de chocolat !

lundi 26 septembre 2005

Encore des confitures...

Deux bananes ont eu raison de mûrir un peu trop : elles ont ainsi pu assouvir ma frénésie de confiture ! Cette recette provient d'Anne que je remercie vivement pour cette découverte.

confiture_banane_rhum_0031

Confiture de banane, rhum et épices

Pour 2 pots :

- 500 g de bananes bien mûres

- 300 g de sucre roux

- 150 ml d'eau

- 25 ml de jus de citron vert

- 1 gousse de vanille

- 1/2 cuillérée à café de cannelle en poudre

- 1 pincée de gingembre en poudre (ou du 4-épices à la place de la cannelle et du gingembre)

- 25 ml de rhum

Eplucher les bananes et les détailler en rondelles fines.

Mélanger l'eau, le jus des citrons, le sucre, la cannelle, le gingembre et la gousse de vanille fendue.

Faire cuire à feu modéré et remuer sans cesse à la cuillère de bois jusqu'à ce que le sirop soit nappant.

Ajouter les rondelles de bananes et le rhum.

Laisser cuire en remuant de temps en temps et mettre en pots lorsque le mélange atteint 105°(15 mn de cuisson environ).

Fermer et retourner les pots.

***************************

Petites photos de ma "collection" :

confitures_0071

confitures_0041

Posté par magkp à 11:08 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,