Pina Colada, Margarita, Mojito, sangria, Bloody Mary…, des recettes au nom mythique aux créations les plus personnelles, les cocktails ont le vent en poupe lors des soirées. 

Une couleur attrayante, un décor soigné, un mélange de saveurs harmonieux au palais, sans agressivité en bouche, qui équilibre douceur, puissance et acidité : dans l’art du cocktail, pas de place au hasard. Une pointe d’audace, un soupçon d’organisation, de la méthode et pas mal de précision, voilà le secret de breuvages savoureux et esthétiques. Avant de commencer, ingrédients et ustensiles sont rassemblés sur le plan de travail, à portée de main.

Le verre

Plus les cocktails sont puissants, plus les verres sont de petite contenance. Le verre à shot (de 5 à 10 cl) est destiné aux préparations à boire d’un trait ou à flamber ; celui à Martini de forme évasée et celui à whisky, un verre droit, large mais pas très haut sont parfaits pour les short drinks. A l’inverse, le verre à orangeade, encore appelé tumbler, et le pousse café, un verre haut et étroit, sont très pratiques pour empiler les glaçons et rafraîchir les long drinks dans leur intégralité ou encore pour réaliser des cocktails à étages ou à dégradés. Grâce à leur bord large, la coupe à champagne et celle à Margarita accueillent les cocktails agrémentés de fruits. Enfin, la chope est réservée aux cocktails chauds car le verre est plus résistant et l’anse permet de ne pas se brûler.

cocktails fabiono silva pixabay
©Fabiano Silva / Pixabay

La bonne température

Pour servir un cocktail chaud, il suffit de réchauffer le verre à l’eau chaude et de l’essuyer avec un torchon avant de le remplir. Pour un rafraichissement, on le place au congélateur ou bien on y dépose des glaçons le temps de la préparation, on remplit le shaker à mi-hauteur de glace – ou encore le verre à mélange aux deux tiers –, avant de verser les ingrédients. Au moment de servir, quelques glaçons peuvent être ajoutés mais attention à ne pas trop diluer le mélange.

Place au décor

En parfaite harmonie (couleurs et saveurs) avec le style du cocktail, la décoration nécessite une attention particulière. Le verre peut être givré en plongeant le bord dans une première assiette remplie de sirop (l’arôme varie en fonction de la couleur désirée) puis une seconde de sucre en poudre. Des fruits bien frais sont préparés à l’avance (tranches d’ananas, rondelle de citron, brochette de fraises ou de tomates cerise…) et réservés jusqu’au moment du service.

La qualité des ingrédients

De bons produits sont indispensables pour concocter de délicieux cocktails. Les alcools de qualité sont privilégiés, tout comme les fruits de saison et bien mûrs, pour les jus comme la décoration. A défaut de jus maison, on choisit des produits 100% pur jus.

Osez les mélanges !

Les fruits se marient à merveille entre eux : framboise et orange, papaye et fraise, pomme et canneberge… Légumes (betterave, carotte, céleri..), épices (poivre, cannelle, piment, raifort…) et herbes aromatiques (menthe, citronnelle) réveillent les cocktails avec audace. Attention cependant aux associations hasardeuses comme les mélanges d’eaux de vie, de gin et de whisky ou de vodka, bien trop puissants en bouche.

 

©maxpixel shaker
©Maxpixel

 

 

L’art d’assembler

 

Afin d’éviter toute erreur de goût, chaque ingrédient doit être dosé avec précision (pas plus de 7 cl d’alcool) et verser dans le récipient de préparation selon la technique d’assemblage :

 

- dans le blender, pour mixer fruits et légumes avec de la glace préalablement pilée ;

 

- dans le shaker, pour un cocktail frappé (c’est-à-dire secoué énergiquement) afin de créer une émulsion parfaite entre des ingrédients de densité différente ;

 

- au verre à mélange, pour agiter le cocktail – autrement dit le remuer de haut en bas à l’aide d’une longue cuillère – avant de le filtrer et de le verser dans le verre de service ;

 

- directement dans le verre, pour construire un cocktail à étages notamment.

 

Les boissons pétillantes tel que le soda ou le champagne ne doivent être ni mixées, ni frappées sous peine de débordement, mais ajoutées aux autres ingrédients déjà mélangés. La crème fraîche et les œufs doivent être frappés au shaker.

Le service

Pour profiter de sa fraicheur, un cocktail se consomme dans les 15 minutes. On le verse dans le verre dès qu’il est prêt, on peaufine rapidement la décoration (fruits sur le rebord du verre, paille ou agitateur). On n’oublie pas la serviette qui permet de récupérer l'eau de condensation qui s’écoule le long du verre.

********************

Et que diriez-vous d'un verre à base de Calvados et de chocolat pour ce soir ? Je vous propose un délicieux cocktail créé par Aristotelis Makris, chef barman adjoint au Syndicat à Paris pour l'IDAC.

 

cocktail ©JB Frené IDAC
©JB Frêné / IDAC

Le Fruit Défendu

pour 1 verre coupette

- 45 ml de Calvados jeune

- 20 ml de jus des citron pressé

- 15 ml sirop de sucre (100 ml d’eau pour 100 g de sucre)

- 20 ml blanc d’œuf

- 30 ml jus de grenade

- Chocolat noir à faire fondre

Cassez quelques carrés de chocolat et faites-les fondre dans le four à micro-ondes.

Créez une rim de chocolat sur le contour du verre en appuyant les contours du verre sur le chocolat fondu. Réservez.

Directement dans le shaker, ajoutez le jus de citron, le sirop de sucre, le blanc d’œuf, le jus de grenade et le Calvados.

Ajoutez des glaçons et shakez 20 secondes.

Retirez les glaçons et shakez une deuxième fois.

Filtrez le mélange dans le verre.

Décorez avec une tranche de pomme déshydratée et ajoutez des petites graines de grenade ou quelques groseilles.

Joyeux réveillon

&

Bonne et heureuse année à tous !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Sachez apprécier et consommer avec modération.