Vous ai-je déjà dit qu'à chaque fois que je prépare une tarte salée pour le dîner, je confectionne en même temps des petites tartelettes avec les chutes de pâte brisée ? (oui, ici, mais se répéter ne peut pas faire de mal !)

Avec un découpoir, je forme autant de fonds de tartelette que de pâte restante. Je fonce les empreintes des moules à mini-tartelettes (les plaques Flexipan et Silform de Demarle sont parfaites pour ce genre d'utilisation). Je garnis.
Une dizaine de minutes au four pour les précuire et hop ! au congélateur une fois refroidies. Il suffit ensuite de les enfourner, non décongelés, 5 à 10 minutes à 180°.

Voilà donc mon secret pour ne pas paniquer lors d'un apéro improvisé !

Bien sûr, ce conseil ne s'adresse pas à celles qui utilisent des pâtes industrielles roulées car là, pas de rab ! Mais c'est peut-être une occasion pour se mettre à la pâte brisée ! C'est si simple, si rapide et tellement meilleur.

En réalisant de la pâte avec une plaquette de beurre de 250g, vous obtenez deux fonds de tarte (dont un que vous pouvez congeler, roulé dans du papier sulfurisé pour une utilisation ultérieure, les jours où vous êtes pressée) et suffisamment de pâte pour les fameuses mini-tartelettes pour l'apéro.

tartelettes_diverses__2_

Et pour les garnitures, me direz-vous ?

Rien de plus simple : la quiche lorraine, qui se décline à l'infini !

Aux poireaux, au saumon, au saumon/poireaux, au fromage (du comté fraichement râpé par exemple, ou encore du roquefort émietté dans l'appareil), aux tomates cerise, avec ou sans thon...

Et il y a aussi la tarte à l'oignon, la tarte renversée aux oignons rouges ou aux pommes et boudin noir, ou encore à l'échalotte...

Vous n'avez donc plus d'excuses pour le prochain apéro !