mardi 27 juin 2006

La confiture à la rhubarbe, qu'est-ce que c'est bon !

Que faire après des tartes, des parfaits glacés et autres assiettes sucrées, quand on a un pied de rhubarbe très généreux dans le jardin ?

De la confiture, bien sûr !

Très simple à réaliser et tellement bonne sur une tranche de brioche...

Et, en association avec des abricots ou des groseilles, la rhubarbe plaît même aux plus réticents.

Photo_023

Pour deux pots de confiture rhubarbe et groseilles :

- 4 belles tiges de rhubarbe

- une poignée de groseilles rouges

- du sucre cristallisé (200g pour 500g de fruits épluchés)

Laver, peler et couper en dés la rhubarbe. Passer rapidement sou l'eau les groseilles, les égrapper.
Peser les fruits.
Les mettre dans une casserole avec un petit peu d'eau. Ajouter le sucre et faire cuire doucement pendant une demi-heure.
Mettre en pots, bien refermer et retourner les pots. Laisser refroidir.

Pour la confiture rhubarbe-abricots, il suffit de remplacer les groseilles par de beaux abricots (mieux vaut éviter ceux à confiture qui déçoivent bien souvent) et de procéder de la même façon. Voir ici.

Posté par magkp à 11:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


lundi 26 juin 2006

La Normandie dans l'assiette

Comme son nom l'indique, ce restaurant a tout pour plaire aux amateurs de saveurs normandes. Aux fourneaux, si Michaël Wahl connaît ses classiques (tête de veau sauce gribiche, choucroute de la mer, rognons de veau sauce moutarde, tripes à la mode de Caen...), il sait aussi très bien les adapter aux produits de la région.

Nous avons ainsi été séduits par une assiette de crevettes grillées à l'anis et de moules de bouchot ou encore une salade d'andouille de Vire chaude et ses toasts au camembert en entrée,

photo_010

photo_0121

d'un pavé de cabillaud sur une embeurrée de pommes-de-terre ou d'un pavé de boeuf sauce au camembert ensuite,

photo_0131

d'un camembert rôti puis d'une délicieuse soupe tiède de framboises pour finir.

photo_015

Les saveurs s'accordent bien, les cuissons sont parfaites, la présentation est réussie. Les prix sont corrects (menus à  13€ le midi en semaine, 19€, 24€ et 30€), la salle est agréable.

A noter aussi, un menu pour nos jeunes gourmets à 9€ copieux et digne des repas des grands.

Un bémol néanmoins : le temps d'attente entre les plats.

Voici donc une adresse très sympatique au coeur de Vire.

Au Vrai Normand       
14 rue Armand Gasté - 14500 Vire
Tél/Fax : 02 31 67 90 99
http://www.au-vrai-normand.com

Posté par magkp à 22:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 15 juin 2006

A petites mains, petits gâteaux !

Quand les enfants revêtissent leur toque de pâtissier, il sort forcément de leurs mains de petites choses : des petits gâteaux secs par exemple !
Faciles à réaliser, les tuiles font la joie des bouts de choux qui les confectionnent et le bonheur des parents qui les dégustent !
Celles-ci, sans oeuf, conviennent particulièrement aux plus jeunes. En plus, elles se déclinent en fonction des goûts de chacun : jus d'orange, de pamplemousse, coulis de fraise, de framboise..., mais aussi amandes, pistaches, noisettes, noix...
J'ai repris la recette des tuiles dentelle à la framboise et aux amandes de Cuisine actuelle, n°136, d'avril 2002, mais l'ai légèrement modifiée en m'inspirant de celle de Mercotte. Pas vraiment "dentelle", ces tuiles sont néanmoins délicieuses !

tuiles_orange_011


Tuiles dentelle

- 200 g de sucre (en poudre ou glace)
- 75 g de beurre
- 75 g d'amandes et de pistaches hachées (ou entières)
- 75g de farine
- 70g de jus d'orange et d'acérola (un peu acidulé qu'un jus d'orange)

Préchauffer le four à 180/200° (ou à 160/180° si position chaleur tournante).

Si nécessaire, hacher grossièrement les amandes et les pistaches à l'aide d'un robot, d'un mini-hachoir...

Dans un premier récipient, faire fondre le beurre au micro-ondes (à faire sous la surveillance d'un adulte)
Dans un autre récipient, verser le sucre puis le beurre légèrement refroidi et bien mélanger.

Incorporer la farine, le jus de fruit, puis les amandes et les pistaches hachées. L'appareil ne doit pas être trop liquide.

Déposer de petits tas de pâte sur une plaque à pâtisserie antiadhésive ou recouverte de papier sulfurisé ou encore une feuille silicone. Les aplatir avec le dos d'une cuillère.
Enfourner et laisser légèrement colorer 8 minutes.

Décoller les tuiles à l'aide d'une spatule (et d'un adulte !) et les poser sur un rouleau à pâtisserie (bien calé sur le plan de travail) le temps qu'elle rerfoidissent et durcissent.

Les retirer délicatement et les déposer tout aussi délicatement sur un plat de service pour les dévorer aussitôt ou dans une boite en fer pour les conserver quelques jours !

Suivant les ingrédients choisis, ces tuiles délicates accompagnent délicieusement un nougat glacé, un soufflé glacé à l'orange ou à la clémentine et à la pistache, une crème brûlée, une salade de fruits au champagne... Et, me semblent parfaites (sans les onduler, bien sûr) pour monter un croustillant aux deux mousses au chocolat.


tuiles_orange_016

Posté par magkp à 22:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]